Nintendo Tencent

Tencent espère pouvoir utiliser les licences Nintendo

Acteur important, pour ne pas dire primordial, de l’arrivée de la Nintendo Switch en Chine, le groupe Tencent (plus gros acteur gaming au monde avec pas moins de 35,3 milliards de dollars de chiffre d’affaire en 2018) a récemment tenu des déclarations pouvant tant illustrer l’envie de s’exporter qu’une certaine naïveté quant à l’accès aux licences d’une société ancrée comme Nintendo, rappelant au passage de mauvais souvenirs à celles et ceux ayant connu la CD-i Philips.

Tencent cherche donc à créer davantage de jeux vidéo, pour console, dédiés aux marchés Nord-Américain et Européen, ou tout du moins exporter certains des jeux déjà présents en Chine. Malgré sa participation déjà acquise dans des sociétés comme Epic Games (Fortnite) ou Activision Blizzard (Call of Duty, World of Warcraft), il est clair que la société ne dispose pas encore de l’image escomptée en dehors de son pays d’origine. Si ces marchés sont une cible privilégiée pour Tencent, les limitations imposées par l’Empire Céleste aux joueurs y sont sans doute à l’origine, en tout cas en partie.

Un responsable de l’entreprise, ayant demandé au Wall Street Journal à ne pas être identifié, a déclaré que sa société souhaite s’exporter en dehors de la Chine, avec comme objectif de cibler les joueurs consoles aux Etats-Unis et en Europe. Si vous avez lu le titre de notre article, vous vous doutez que ce n’est pas tout puisque Tencent désirerait créer des jeux utilisant les différents personnages de Nintendo, tout en tentant d’apprendre de l’expertise des ingénieurs de Big-N afin de créer des jeux dédiés aux consoles. Espérons que Nintendo ait en partie oublié le désastre de Philips, ayant pu profiter des licences Zelda et Mario pour au final créer les fameux Link: The Faces of Evil, Zelda: The Wand of Gamelon, Zelda’s Adventure et Hotel Mario.

Une arrivée en Chine pour la présence plus que pour les ventes

Les deux sociétés semblent par ailleurs rester prudentes quant aux ventes de Switch en Chine, Shuntaro Furukawa (Président de Nintendo) ayant déjà déclaré aux analystes qu’ils ne devraient pas attendre grand-chose de la console en Chine. Tencent quant à eux avouent que leur objectif n’est pas de dévier les joueurs mobile et PC aux jeux Nintendo, Tencent dominant déjà largement le marché avec ses propres créations qui, contrairement aux licences de Big-N, sont directement conçues pour que les gens y dépensent beaucoup d’argent. Il n’en reste pas moins que Nintendo y voit un moyen d’élargir son public ; des développeurs tiers auraient déclaré qu’ils leur avait été demandé de créer des jeux pensés pour les jeunes femmes, qui sont entrain de devenir un moteur important de la croissance du marché des jeux selon Daniel Ahmad.

A propos de l'auteur :

DesBen

Joueur de 25 ans, fondateur du site Switch-Actu.fr, je suis passionné par le jeu-vidéo depuis The Legend of Zelda: Ocarina of Time. Je joue sur Nintendo Switch, PlayStation 4, parfois sur mon smartphone. Freelance à mes heures perdues, j'ai un certain affect pour la rédaction et le webdesign, à mon niveau. Ma photo de profil a été dessinée par @Nouilles_de_riz (Twitter) !

a écrit 603 articles sur Switch-Actu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.