Résumé indie world

Indie World du 17 mars 2020 – Le résumé

Avez-vous été nombreux à regarder l’Indie World d’hier soir ? Entre le confinement, l’heure parfaite de la présentation, et le manque d’un Direct général (qui pourrait être comblé dès la semaine prochaine), je serais prêt à le parier. Néanmoins, si cela n’a pas été le cas, je vous propose un résumé de cette présentation de mars 2020 dédiée aux jeux indépendants, accompagné de liens vers tous les articles que nous avons écrit hier soir pour la couvrir. C’est parti !

Blue Fire (notre article)

Il a eu l’honneur assez immense d’ouvrir la présentation d’hier : Blue Fire (non, pas lui) est un action/platformer en 3D à la direction artistique épurée et moderne. Comme le dit Dam’s dans son article, si nous avons vu pas mal de gameplay dans la présentation d’hier, nous ne savons toujours pas vraiment quelle sera la balance trouvée entre les deux composantes du jeu. Enfin, Blue Fire sera, lors de sa sortie à l’été 2020, une exclusivité temporaire sur notre console, un point commun qu’il partage avec beaucoup de titres présentés lors de cet Indie World : l’on peut imaginer que Nintendo ait négocié cette mise en avant lors de la présentation avec quelques mois de fidélité à la Switch.

Baldo (notre article)

Lors de sa première présentation, nous avons tous été frappés de la ressemblance entre Baldo et les oeuvres du studio Ghibli : ressemblance assumée hier soir par le directeur artistique de NAPS Team et les présentateurs de l’Indie World. Ce titre, qui se veut être un jeu d’action/aventure avec des donjons – comme Zelda, donc – paraît très séduisant sur le papier, mais le studio nous a habitué à des œuvres décevantes : modérons donc notre hype. Baldo sera une exclusivité temporaire et sortira aussi cet été.

I Am Dead (notre article)

Annapurna Interactive s’est spécialisé dans l’édition de jeux indépendants exigeants, au point que leur logo soit désormais devenu un gage de qualité. Espérons donc qu’I Am Dead, qui vous place dans la peau d’un conservateur de musée décédé, mais tout de même décidé à sauver son île, ne déroge pas à la règle. Vos pouvoirs d’outre-tombe vous permettront de résoudre les mystères de l’île dans des puzzles qui semblent rappeler le point and click. I Am Dead sortira cette année en tant qu’exclusivité temporaire.

B.ARK

Le studio californien Tic Toc Games a profité de l’Indie World d’hier soir pour nous présenter B.ARK, un shmup familial et coopératif jouable jusqu’à quatre, dans lequel vous pouvez incarner un lapin, un chien, un chat et un ours, avec chacun un vaisseau à son image. Avec la “mignonitude” d’un tel concept, on ne peut qu’espérer que B.ARK arrive à décloisonner ce genre extrêmement niche. Décollage prévu à la fin de l’année en tant qu’exclusivité temporaire.

Freakpocalypse (notre article)

Présenté par le créateur du webcomic Cyanide & Happiness, Freakpocalypse se veut être un véritable produit dérivé de celui-ci, en portant en jeu vidéo la simplicité de ses dessins, mais aussi, bien sûr, son humour. Nous n’en avons pas encore vu beaucoup, mais il semble être un jeu d’aventure, avec moults dialogues rigolos et énigmes à résoudre. Il paraîtra en exclusivité temporaire sur notre console cet été.

Summer in Mara (notre article)

Il nous a séduit depuis sa campagne de financement participatif, et ce n’est pas ses deux reports qui ont entamé notre enthousiasme : Summer in Mara semble être une belle aventure pleine de charme, qui mélange simulation de ferme et exploration d’îles. Pas forcément magnifique, le titre des espagnols de Chibig est, en tout cas, ambitieux, et nous avons hâte de mettre les mains dessus. Summer in Mara paraîtra ce printemps en tant qu’exclusivité temporaire, avec deux petits bonus ingame pour les premiers joueurs.

Quantum League (notre article)

Ce n’est qu’après une nuit de réflexion que je commence à comprendre le concept de Quantum League, un FPS multijoueur qui veut jouer sur le voyage temporel : dans des combats en un-contre-un ou en deux-contre-deux, vous affronterez vos ennemis accompagné d’une équipe de clones basée sur vos mouvements précédents. D’abord prévu uniquement sur PC, l’Indie World d’hier soir nous a révélé que Quantum League paraîtra aussi sur consoles à la fin de l’année.

The Good Life

Je ne peux pas mieux résumer The Good Life que SWERY, le PDG du studio White Owls, qui l’a décrit hier comme “un RPG sur le thème de la dette qui se déroule dans la campagne britannique“. Celui-ci semble aussi particulier que le site internet du studio, et vous fera incarner une jeune femme pouvant se transformer en animal de compagnie et se déplacer à dos de mouton. Certes, c’est très moche, mais ne sous-estimons pas White Owls, qui a livré en 2018 The Missing, un jeu très bien reçu par la critique. Sortie prévue cette année.

The Last Campfire (notre article)

Hello Games, le studio derrière No Man’s Sky, a profité de l’Indie World d’hier soir pour nous donner des nouvelles de The Last Campfire, un jeu plus petit et plus intimiste que leur précédent projet qui vous fera incarner Ember, perdu dans un labyrinthe et qui ne désire qu’une chose : rentrer chez lui. L’aventure à la très belle direction artistique mettra l’accent sur “la compassion, l’empathie et l’espoir“, et promet d’être émouvante. The Last Campfire est prévu sur Nintendo Switch cet été.

PixelJunk Eden 2

Suite d’un jeu vieux de douze ans, PixelJunk Eden 2 s’adresse en priorité aux amateurs de techno et de titres conceptuels et épurés. Vous y incarnerez un grimp, une petite créature pollinisatrice, dont le but sera de sauver d’autres membres de son espèce en redonnant vie à leurs jardins. Constamment en évolution, cet action/platformer de niche sortira cet été sur Nintendo Switch.

Faeria (notre article)

À défaut de Coupe du Monde, nos amis belges auront au moins eu une place dans l’Indie World d’hier, puisque le studio angleurois Abrakam y a dévoilé le portage de Faeria sur Nintendo Switch. Jeu de cartes basé sur le deckbuilding assaisonné d’une pointe de jeu de plateau, ce titre a déjà séduit les amateurs du genre sur PC en refusant le pay-to-win au profit du play-to-win. La sortie sur notre console hybride, prévue au printemps, s’accompagnera de quatre packs cosmétiques gratuits à télécharger.

Eldest Souls (notre article)

Comme son nom l’indique, Eldest Souls est un “souls-like“, c’est à dire un jeu d’action basé sur des combats de boss difficiles et éprouvants, qui feront appel à vos réflexes, votre sens du timing, et votre mémorisation des patterns de ceux-ci pour en venir à bout. Avec sa direction artistique en pixel art peu originale mais très réussie, son annonce a du faire battre le cœur de plus d’un amateur de jeux indépendants. Exclusivité temporaire, Eldest Souls paraîtra sur Switch cet été.

Blair Witch (notre article)

Nous commençons la série de jeux présentés rapidement à la fin de cet Indie World par Blair Witch, inspiré de la série de films d’horreur éponymes. Vous y incarnerez un ancien officier de police qui devra enquêter sur la disparition d’un petit garçon dans la mystérieuse forêt de Black Hills. Frissons garantis lors de la sortie du jeu cet été.

Ghost of a Tale (notre article)

Déjà sorti sur PC, Xbox One et PlayStation 4, Ghost of a Tale est un jeu d’infiltration “pure“, dans le sens où il ne propose pas de combat si d’aventure vous venez à vous faire repérer. Porté par une superbe direction artistique, il vous fait incarner une souris ménestrel qui doit s’évader d’un donjon pour retrouver sa femme Merra, emprisonnée ailleurs. Vous pourrez le (re)découvrir ce printemps sur Switch.

Sky (notre article)

Le nouveau jeu des créateurs de Journey a fait un passage éclair dans l’Indie World d’hier, avec quelques images de Sky – Children of Light, qui vous permettra de vous envoler à destination de sept royaumes perdus, qui ne demandent qu’à révéler leurs secrets à celui qui saura résoudre leurs énigmes. Évolutif et présentant une dimension multijoueur d’entraide intéressante, il décollera cet été sur Nintendo Switch.

Sky Racket

Mélange coloré de shmup et de casse-briques, Sky Racket vous fait incarner, seul ou en co-op, un  héros armé d’une raquette de tennis qui doit s’en servir pour se frayer un chemin dans les niveaux – et exploser les ennemis au passage. Il vous a fait de l’œil ? Bonne nouvelle : il est disponible dès maintenant sur l’eShop.

Superliminal

Superliminal est basé sur la résolution d’énigmes qui semblent impossibles de prime abord, mais dont vous aller trouver la solution en jouant avec la perspective. Utilisant les illusions d’optique pour vous faire travailler les méninges, il sera disponible cet été sur Switch.

Wingspan

Un jeu de société basé sur l’ornithologie, ce n’est pas très sexy sur le papier. Et pourtant, Wingspan est un titre salué et primé, au point de connaître, donc, une adaptation en jeu vidéo. Celui-ci portera les mécaniques du plateau sur écran et vous fera affronter vos amis dans une lutte pour avoir la meilleure réserve naturelle. Une hirondelle ne fait pas le printemps, mais c’est pourtant durant le prochain trimestre que vous pourrez le retrouver sur votre Switch.

Dicey Dungeons (notre article)

Le formidable roguelike Dicey Dungeons s’est infiltré dans l’Indie World d’hier pour annoncer officiellement son arrivée sur Switch. Un ajout de choix dans le catalogue de la console de Nintendo qui se fera cette année.

Bounty Battle

Sorte de Super Smash Bros. du jeu indépendant, Bounty Battle fera s’affronter jusqu’à quatre joueurs et plus de 20 personnages issus de jeux variés (Axiom Verge, Dead Cells, SteamWorld Dig…). Il sortira cet été sur Switch et bénéficiera d’une édition physique distribuée par Just for Games.

Moving Out

Vous avez brisé la plupart de vos amitiés avec Overcooked ? Détruisez celles qui vous restent avec Moving Out, qui vous demandera de vous coordonner avec vos amis pour effectuer une des pires choses qui soient : un déménagement. Emballage des cartons prévu le 28 avril sur Switch.

Exit The Gungeon (notre article)

Enfin, le dernier jeu de cet Indie World fut la suite directe d’Enter The Gungeon Exit The Gungeon. Celui-ci possède néanmoins un gameplay bien différent de son aîné, puisqu’il passe de la vue de dessus à la vue de côté, et ça change tout. Disposant toujours d’un arsenal délirant, le titre vous demandera de grimper pour vous extirper du Gungeon, tout en défouraillant tout ce qui se trouvera sur votre chemin. Il est disponible dès maintenant sur l’eShop.

Revoyez l’Indie World du 17/03/2020

Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
giomosby

Contenu proposé par - Déjà 423 article(s) à son actif

Présentation : Fan de consoles Nintendo et de jeux japonais depuis que je suis en âge de tenir une manette. Si je ne suis pas dispo, c'est probablement que je visite un parc Disney.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.