Devenez un artiste reconnu avec Passpartout 2 sur Nintendo Switch, disponible dès maintenant

Passpartout 2: The Lost Artist

Plusieurs années après la sortie du premier opus sur notre console hybride préférée, la licence Passpartout revient avec un deuxième épisode nommé The Lost Artist. Tout comme Howl, annoncé durant l’Indie World lui aussi, le nouveau jeu de Flamebait est disponible dès aujourd’hui sur Nintendo Switch.

Si vous ne connaissez pas encore le concept de Passpartoutne vous inquiétez pas, il n’y a rien de grave, un petit résumé s’impose : il s’agit là d’un jeu vous proposant de dessiner et de vendre vos oeuvres d’art à des critiques insolents pour récupérer votre carrière artistique perdue. Au fil des peintures données contre quelques deniers, vous pouvez utiliser cet argent pour acheter de nouvelle fournitures et produire du contenu de plus en plus qualitatif, pour évidemment tenter de gagner votre vie de façon plus confortable au fil du temps.

Passpartout 2: The Lost Artist est disponible dès maintenant sur l’eShop de la Nintendo Switch au prix de 24.99€ ; jusqu’au 28 novembre, une réduction de 20% est appliquée pour en profiter à 19.99€. Si vous souhaitez vous laisser tenter par le premier opus, Passpartout: The Starving Artist, celui-ci est actuellement vendu à 3.99€ (au lieu de 9.99€).

Images et trailer de Passpartout 2: The Lost Artist

Fonctionnalités

  • Explorez et interagissez avec le monde en tapotant sur l’écran.
  • Dessinez vos propres œuvres en utilisant l’écran tactile et déverrouillez des outils de plus en plus sophistiqués au fil de votre progression.
  • Vendez votre art dans la rue aux résidents locaux, ou dans votre studio.
  • Réalisez les commandes des habitants de Phénix !

    Nintendo.fr
Que pensez-vous de cette information ?
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0


DesBen
1322 articles

Benjamin DESTREBECQ - Joueur de 29 ans, fondateur du site Switch-Actu.fr, je suis passionné par le jeu-vidéo depuis The Legend of Zelda: Ocarina of Time. Je joue sur Nintendo Switch, Xbox One, PlayStation 5, parfois sur mon smartphone. Rédacteur freelance, j'ai également un certain affect pour le webdesign, à mon niveau.