Islanders Switch test
80%

Islanders : Console Edition, la construction zen – TEST

Annoncé à l’occasion de l’Indie World du 11 août et rendu disponible dans la foulée, Islanders a aisément attisé notre curiosité avec son concept de construction stratégique allié à une ambiance se voulant zen. Les jeux de construction-gestion commencent à se faire une certaine place dans le catalogue de la Nintendo Switch mais il est toujours plaisant d’avoir l’occasion d’essayer à un petit nouveau de cette catégorie, d’autant plus s’il est convenablement adapté. Voyons si c’est le cas dans ce test !





Débarquement immédiat

Islanders étant un jeu de construction, vous vous doutez que son gameplay consiste avant tout à placer des éléments architecturaux sur une vaste carte qui aura été aimablement générée. Dans ce cas précis, il s’agit d’archipels plus ou moins larges et composés de 3 à 5 îles disposant de reliefs et de plateaux. Deux modes de jeu s’offrent à vous et je commencerai par décrire le plus simple : le Mode Libre. Comme son nom l’indique, il s’agit de vous laisser une totale liberté dans la disposition de vos éléments en fonction de la carte qui vous aura été attribuée.

Paradoxalement, c’est à travers le Mode Libre qu’Islanders montre le plus ses limites : on fait rapidement le tour des éléments à placer dans la mesure où il n’y aucune interaction à prévoir entre eux. Comprenez ici qu’il ne se passera rien de particulier en installant telle ou telle structure : un champ ne sera qu’un élément dans le décor et ne vous rapportera pas des ressources qu’il faudra gérer par la suite. Il ne s’agit que de votre imagination et de ce que voudrez réaliser et on se laisse malgré tout aisément porter par la sérénité ambiante d’Islanders. Ceci grâce à une direction artistique épurée aux couleurs douces et apaisantes (excepté un biome rouge et noir digne d’une demeure de grand méchant !) et également par le biais d’une bande-son discrète mais tout à fait adaptée. Concrètement, c’est comme si vous renversiez votre vieux coffre à jouets et que vous faisiez ce que vous vouliez avec : le peu d’éléments disponibles poussera peut-être les plus créatifs d’entre vous à imaginer des histoires et des légendes épiques, qui sait ?

Petit mais costaud

À noter qu’Islanders est un jeu “modeste” dans la mesure où on comprend vite qu’il n’a pas reçu un budget faramineux ce qui peut excuser ce léger manque de contenu. Le studio allemand Grizzly Games prévient d’ailleurs d’office les joueurs sur la page Steam du jeu de ne pas s’attendre à un immense bac à sable comme pourraient le proposer des productions similaires à l’image de Civilization. Néanmoins, Islanders peut encore une fois justifier cette ambition moindre tout simplement par son prix : pour 4,99€, on serait mal avisé d’exiger des centaines de structures accompagnées de dizaines de cartes différentes. On regrettera cependant une maniabilité pas forcément très fluide avec l’absence de caméra libre qui aurait pu être plaisante pour observer ses créations sous toutes leurs coutures. La modestie du jeu se reflète également dans de légers et occasionnels ralentissements quand votre île devient pleine comme un oeuf.

Islanders n’apporte donc pas sa valeur-ajoutée dans son Mode Libre mais plutôt dans son Mode Score où les choses se compliquent quelque peu. Il ne s’agira pas que d’un souci d’esthétique puisque chaque structure vous rapporte une quantité variable de points en fonction de la façon dont vous la placez. Ce Mode fonctionne sur un système de manches où chacune vous demande d’atteindre un minimum imposé de points (que vous êtes libres de dépasser bien entendu), sans quoi vous vous retrouvez avec un game over directement. Au début d’une manche, le jeu vous propose de choisir un set d’éléments parmi deux générés plus ou moins aléatoirement et votre objectif est d’atteindre le nombre de points requis avant que vous n’ayez placé toutes les structures du set choisi. L’idée est de maximiser les points marqués en agençant intelligemment vos éléments.

Réflexion et anticipation

Par exemple, le jeu vous propose le set “Pack Agricole” composé de quelques champs et d’un moulin. Si vous placez deux champs côte-à-côte, un bonus de points vous sera accordé. Par la suite, construire le moulin proche des champs vous donnera également davantage de points que si vous ne l’en éloigniez. Il y a donc une forme de synergie à provoquer entre différents éléments pour vous permettre d’engranger davantage de points. À l’inverse, certaines associations auront un effet néfaste et diminueront votre score : installer deux bûcherons l’un à côté de l’autre sera contre-productif notamment. Vous noterez ainsi que ce système de bonus/ malus obéit à une certaine logique et qu’il ne s’agit pas que d’un caprice des développeurs d’Islanders. Pas d’inquiétude cependant car chaque élément est accompagné d’une petite bulle de texte qui vous rappelle les associations à privilégier et celles à éviter : vous n’avez donc pas à tout retenir de tête.

Le Mode Score s’avère très plaisant : on prend très rapidement le coup de main et on se surprend à accumuler les points encore et encore en réfléchissant de plus en plus pour ne pas se retrouver hors-jeu. Islanders n’est pas toujours clément avec vous, notamment parce que vous n’avez aucun moyen de voir quels seront les sets proposés à la manche suivante : la réflexion et l’anticipation sont donc de mise d’autant que certaines subtilités sont présentes.

On prend alors un grand plaisir en voyant les îles se remplir grâce à vos efforts et c’est toujours avec une certaine nostalgie qu’on quitte une île quand celle-ci devient trop remplie et que le jeu vous permet (au bout d’un certain moment) d’en visiter une autre et de continuer votre oeuvre architecturale. Et si d’aventure vous croisiez le chemin du game over, vous pourrez toujours vous réconforter en envoyant votre score en ligne et jeter un oeil à votre classement. En bref, Islanders propose avec ce Mode Score un concept solide et terriblement addictif !

+1
2
+1
0
+1
2
+1
0
+1
2
+1
0
Islanders, la construction zen - TEST
  • Original, plaisant et apaisant - 80%
    80%
80%

Avis final

Islanders est une très bonne surprise pour les possesseurs de Nintendo Switch. Bien sûr, il n’est pas aussi ambitieux et profond comme d’autres représentants du genre mais pour cinq euros, on en a clairement pour son argent. Son atmosphère de détente complète cadre très bien avec la philosophie qui s’en dégage : construire sans se prendre la tête. Les amateurs de défis seront également enchantés en se tournant vers le Mode Score qui ajoute une pointe de pression tout en donnant un objectif clair dans ce joli petit bac à sable. Un très bon jeu auquel on reviendra de temps à autre pour une petite session relaxante !

Pros

  • Le Mode Score, simple et addictif
  • Le score en ligne, pour avoir un objectif
  • Une ambiance apaisante
  • Une direction artistique efficace
  • Prix doux

Cons

  • Le Mode Libre, un peu limité
  • Pas toujours très maniable
  • Des légers ralentissements quand on atteint les limites de remplissage
Sending
User Review
77.03% (34 votes)
LatoJuana

Contenu proposé par - Déjà 618 article(s) à son actif

Présentation : Otaku gamer avec un tropisme particulier pour Nintendo, les séries TV et les Boy’s Love romantiques.

guest
1 Commentaire
plus de votes
plus récents plus anciens
Inline Feedbacks
View all comments
aujlaranjit49

I read this article! I hope you will continue to have such articles to share with everyone! thank you!