FIFA 20 Test Nintendo Switch
45%

FIFA 20 Édition Essentielle, on prend les mêmes et … – TEST

Fan de football depuis bien des années, né dans la région dans laquelle on supporte le grand Racing Club de Lens (Champion’s League 2 Project), j’attends chaque année avec une certaine impatience le prochain volet de FIFA sur lequel je jouerais.  Jusqu’en 2017, je misais sur les versions PC ou Xbox One. Puis vint un jour une version plus humble, mais que je pouvais transporter dans le métro, chez le médecin, au travail, dans le lit, en voyage … bref, un FIFA de qualité, jouable partout. Alors non, FIFA 18 sur Nintendo Switch n’était vraiment pas au niveau de celui des autres plateformes. Mais de bons espoirs se créaient en moi. FIFA 19 n’a pas réellement changé la donne, mais une nouvelle fois, des améliorations ci et là donnaient envie de voir la suite. Au final, FIFA 20 est une Édition Essentielle : on prend le 19, et on recommence avec une mise à jour des maillots et des effectifs.

FIFA 20 Édition Essentielle, vraiment le même jeu ?

La question peut être posée : ” mais, c’est vraiment VRAIMENT le même jeu, ou il y a quelques trucs en plus ? “. Désolé de casser si vite vos espérances, mais oui, nous avons bel et bien droit ici à FIFA 19 avec des effectifs et des maillots mis à jour, au prix d’un jeu neuf. Il aurait été très intéressant et ouvert d’esprit qu’EA propose une mise à jour payante, moins chère qu’un jeu complet, mais c’était beaucoup en demander à cette entreprise. Cette année, les anti-FIFA vont pouvoir se lâcher sans pour autant être de mauvaise foi : oui, FIFA est le même que l’année dernière (lol).

Le principe d’une Édition Essentielle, c’était d’habitude de proposer FIFA aux joueurs n’étant pas encore passés à la nouvelle génération de console. Officiellement, ” les éditions Essentielles ne comportent aucune innovation ou nouveauté. “Dans ce cas de figure, l’idée est très intéressante et évite à celles et ceux pour qui la PS3 ne sert qu’à faire un petit Juventus Atletico Madrid entre amis, tout en évitant que Ronaldo ne soit encore au Real Madrid. Le soucis, c’est que la Switch n’est pas une console d’ancienne génération, et se vend actuellement très bien. Économiquement parlant, nul doute qu’un FIFA 20 plus complet, un peu différent, mieux pensé, aurait été bénéfique pour EA Games. Mais tout porte à croire que la société américaine préfère se dire que les joueurs n’achètent rien sur une sous-console.

FIFA 20 reste bon, à son niveau

Bon, nous avons assez déversé notre colère envers le studio (on recommence plus bas). Il est tout de même temps de parler du jeu en lui-même. S’il n’apporte aucun changement, il n’est donc pour autant pas plus mauvais que l’an dernier. FIFA 19 était plus beau que son prédécesseur (sans gouffre entre les deux version), très fluide et proposait plus de modes de jeux, dont le online entre amis. Nous avons néanmoins affaire à un vrai jeu arcade, parfois trop, avec bien trop de nouveautés amputées comparé aux versions ” complètes ” du titre (Volta tout particulièrement). Plusieurs soucis se posent encore : jeu parfois trop rapide, gardiens très souvent à la ramasse, adversaires qui dégagent sans raison apparente et animations toujours imprécises, même si meilleures que l’an passé.

Pour les modes de jeu, FIFA 20 propose donc exactement la même chose que FIFA 19, sans changement, sans nouveaux modes, sans modes en moins. Vous aurez droit à la Ligue des Champions, permettant de prendre part à une saison au sein de la prestigieuse compétition depuis les matchs de poule ; aux modes Carrière (joueur ou entraineur) où vous choisissez l’équipe de votre coeur pour la mener au plus haut, ou alors votre propre joueur, à FIFA Ultimate Team amputé de toutes les nouveautés et, c’est à peu près tout. Le mode coup d’envoi reste heureusement présent, avec la possibilité d’utiliser des règles spéciales (pas de hors jeu, pas de fautes, …). Pour le jeu en ligne, nous retrouvons les classiques saisons et les amicaux en ligne (avec vos amis donc).

Une technique identique, elle aussi

Puisque EA Games n’a semble-t-il voulu faire aucun effort pour améliorer l’expérience FIFA sur Nintendo Switch, et que techniquement les épisodes 19 et 20 sont les mêmes à quelques moindres détails près, nous allons nous aussi ré-utiliser une création de l’an dernier. Oui, voici notre avis sur la technique de FIFA 19 et donc également FIFA 20.

Nous ne sommes malheureusement pas au niveau du gameplay proposé sur les autres plateformes, un peu plus lent et plus réaliste. Je ne saurais dire pourquoi une telle différence. Est-ce à cause du moteur du jeu ? Est-ce parce qu’un FIFA sur Nintendo Switch est voué à proposer de très courtes sessions de jeu intense ? Aucune idée. Mais le constat est là, FIFA 19 sur Switch est plus arcade qu’ailleurs, la licence étant pourtant déjà bien axée arcade. Nous en parlions un peu plus haut, mais toutes les nouveautés pensées pour améliorer le réalisme de FIFA sont totalement passées à la trappe pour cette version hybride.

 

Visuellement, FIFA 19 sur Nintendo Switch est meilleur que FIFA 18 sur la même console. Ça n’est pas forcément flagrant au premier regard – et si vous n’aimez pas FIFA mais que vous aimez vous en moquer -, mais le fait est que l’édition de cette année est plus jolie. Avant tout, la modélisation est plus précise sur la plupart des grands joueurs, comme nous pouvions le constater ici. Qui plus-est, plus question de nous taper un escalier de Tour Eiffel sur chaque épaule des joueurs. Il y a beaucoup moins d’aliasing sur FIFA 19 vis-à-vis de l’édition de l’an passé. Réellement, un gros effort a été fait sur ce point. Évidemment si vous regardez les joueurs lointains lors d’un dégagement en vue arrière sur le gardien, vous en verrez de l’aliasing. Mais beaucoup moins lors du match ou des ralentis.

 

Par ailleurs, les effets de lumière de ce FIFA ont été revus à la hausse. Les ombres de joueurs sous les projecteurs des stades sont plus réalistes, le ballon possède une vraie ombre également. Comme souvent sur FIFA, tout est plus beau lorsque le match est joué sous un grand soleil. Mais contrairement à FIFA 18, nous voyons la pluie lorsque le temps est pluvieux. Ça n’est pas impressionnant, mais nous la voyons. C’est d’ailleurs un peu le constat complet de ce FIFA 19 techniquement : rien n’est impressionnant, mais les différences sont là et font plaisir. Pour couronner le tout, EA Games s’est également décidé à introduire la capture vidéo. Si cette fonctionnalité a été ajoutée après 11 mois d’attente sur FIFA 18, elle est incluse d’office sur FIFA 19.

Petite chose à noter tout de même, j’ai repéré un nouveau bug sur FIFA 20 qui n’existait pas avant : il n’est pas rare lorsqu’un but est marqué que la caméra “saute” et nous décale d’une seconde en avant. C’est difficile à expliquer, je le reconnais, mais c’est une petite nouveauté. Comme quoi, il y a de la nouveauté !

En dernier recours
  • En dernier recours - 45%
    45%
45%

Résumé

Si l’épisode 18 était de bonne augure, que le suivant continuait malgré tout à nous donner espoir, le FIFA de la saison 2019 / 2020 n’est que déception. Aucune nouveauté hormis les menus, les maillots, les joueurs et paraît-il certains stades. Si cette phrase est d’habitude utilisée par les trolls, elle est cette fois véridique “FIFA c’est le même que l’année dernière“. Oui, c’est exactement ça. Il ne faut évidemment pas retirer les qualités qu’avait FIFA 19, qui reste sans conteste le meilleur épisode portable de la série, puisque sur TV le constat est moindre comparé aux PS4 / One. Mais l’effort n’est clairement pas là.

Si vous hésitez à acheter le jeu, il y a plusieurs réponses possibles. Vous êtes un fan invétéré de football, mais vous n’avez que la Nintendo Switch et vous aviez déjà FIFA 19 ? Vous pouvez pourquoi pas vous procurer le 20, pour les mises à jour de maillots et d’effectifs. Vous aimez bien le football mais sans plus ? Passez votre chemin, le 19 est moins cher. Vous avez une autre console et vous ne souhaitez pas forcément jouer en portable ? Passez votre chemin également.

Les +

  • Les mêmes qualités que FIFA 19 Switch
  • Jouable partout, tout le temps, évidemment
  • Pas si désagréable sur TV

Les -

  • Absence totale d’effort de la part de EA Games
  • Énorme gouffre avec les version PS4 / One / PC (mais c’était logique)
  • Nous avons sans doute déjà FIFA 21 sous les yeux
Envoi
User Review
66.17% (6 votes)

A propos de l'auteur :

DesBen

Joueur de 24 ans, fondateur du site Switch-Actu.fr, je suis passionné par le jeu-vidéo depuis The Legend of Zelda: Ocarina of Time. Je joue sur Nintendo Switch, PlayStation 4, parfois sur mon smartphone. Freelance à mes heures perdues, j'ai un certain affect pour la rédaction et le webdesign, à mon niveau. Ma photo de profil a été dessinée par @Nouilles_de_riz (Twitter) !

a écrit 568 articles sur Switch-Actu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.