lego star wars: la saga skywalker test switch actu
65%

LEGO Star Wars : La Saga Skywalker, les vieux pots font-ils toujours la meilleure soupe ? – TEST

Annoncé en 2019, LEGO Star Wars : La Saga Skywalker arrive enfin sur nos consoles. Marqué par un développement compliqué (de multiples reports, des accusations de crunch), notamment à cause d’un nouveau moteur maison développé par TT Games, celui-ci se démarque de ses prédécesseurs par ses grandes ambitions : non seulement vous allez pouvoir revivre l’histoire des neufs films principaux de la saga, mais vous allez aussi pouvoir vous balader dans la galaxie à bord des vaisseaux de votre choix, le tout dans la peau de l’un des 300 personnages jouables (et ce, sans compter les DLC déjà annoncés qui vous permettront de vous mettre dans peau de personnages tirés des séries The Mandalorian et The Book of Boba Fett). Alors, rêve éveillé pour les fans ou douche froide ? Et quid de ce portage Switch ? Montons dans un vaisseau pour le découvrir. Vers l’infini, et au de– pardon, mauvaise licence.




Plutôt Comte Docké ou Comte Portable ?

Mise à jour du 05/04 : des packs de langage, dont le français, sont désormais disponibles sur l’eShop. Pour cela il vous faut ouvrir le store sur votre console, chercher “LEGO Star Wars”, et ceux-ci se trouveront en bas de page. Une option pour les télécharger est aussi disponible dans la section “Langages” du jeu. Prenant cela en compte, nous avons supprimé l’absence de la VF dans la catégorie “Les -” de la note finale. Le reste du test, lui, n’a pas été modifié.

Commençons par noter une chose : la bande-annonce présentée ci-dessus est un peu trompeuse, puisqu’en effet LEGO Star Wars : La Saga Skywalker n’est présenté qu’en version anglaise sous-titrée (nous sommes au courant que des gens ayant reçu leurs copies sur PS5 en avance ont déjà uploadé du gameplay en français sur YouTube, mais la version Switch que nous avons reçu ne proposait pas d’audio en français : la preuve sur cette image). Version anglaise qui est néanmoins qualitative, avec le bon goût d’avoir choisi, comme dans les films, des acteurs majoritairement britanniques, mais gardez néanmoins cette information en tête. C’est d’autant plus dommage que ce choix privera le plus jeune public d’un titre qui lui est pourtant en partie destiné, mais aussi parce que certaines blagues passent à la trappe à cause de la traduction (je pense par exemple à un jeu de mots entre drill/alarme et drill/perçeuse). Au delà de cette petite déception, l’aspect sonore du titre est extrêmement plaisant, puisqu’on retrouvera non seulement les musiques iconiques de la série mais aussi son sound design très marqué, que ce soit au niveau du son des blasters que de celui des sabres laser. Malgré l’humour, marque de fabrique des jeux LEGO, les fans de Star Wars auront du mal à ne pas verser une petite larmichette lors de certains moments, tant le jeu transpire l’amour de l’univers créé par George Lucas.

Au niveau visuel, malgré des limites assez claires imposées par la petite console, le portage est plutôt de qualité. Si, sur une télévision, la résolution légèrement basse et les textures un peu floues pourront faire tâche, LEGO Star Wars : La Saga Skywalker s’en sort plutôt très bien en mode portable (et, vous en aurez l’habitude, mieux sur un modèle OLED que classique grâce à la qualité de l’écran). Un certain soin a notamment été apporté aux reflets, qui permettent de bien rendre l’aspect plastique des briques. Le framerate reste quant à lui assez stable tout du long de l’aventure, n’accusant que quelques chutes quand les effets de particules sont particulièrement prononcés (cela n’est vraiment gênant que sur une scène, l’attaque des Rathtars de l’épisode VII). On notera enfin un pop-in assez proche du joueur lors des environnements en monde ouvert, mais rien de très rédhibitoire. Visuellement, le seul vrai regret se situera finalement sur la direction artistique, pas assez jusqu’au-boutiste dans son utilisation de son matériau d’origine : contrairement à ce qui avait pu être fait dans le film La Grande Aventure LEGO, par exemple, ici le sol du désert est en sable et non en briques. “C’est peut-être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup“, comme dirait Kalash Criminel (je crois).

T’es réveillé ou tu t’Endor ?

Bien que, comme dit dans l’introduction, LEGO Star Wars : La Saga Skywalker soit sans nul doute le jeu LEGO le plus complet jamais sorti, les amateurs de ces adaptations made in TT Games ne seront jamais dépaysés, tant le gameplay épouse parfaitement ce qui a pu être fait avec d’autres licences. On se retrouve donc sur un titre avant tout à visée familialece qui n’est pas une mauvaise chose, facile et guidé : quelques options permettent cependant d’un peu complexifier la tâche, avec la possibilité de limiter le guidage ou de désactiver la régénération automatique de la santé. Il est donc difficile de conseiller ce titre à un hardcore gamer en quête de challenge, d’autant plus que, contrairement à ce qui peut être le cas dernièrement sur Kirby et le Monde Oublié, le level design n’est que rarement assez malin ou engageant pour faire oublier cela. En revanche, si vous voulez revivre les films Star Wars avec votre minot qui en est fan, vous devrez passer d’excellents moments à deux (toute l’aventure est faisable en co-op local) et vous régaler. C’est d’autant plus amusant à deux que, comme d’habitude, le tir ami n’est pas interdit et il ne sera donc pas rare de faire exploser votre compagnon dans le feu de l’action – ou, soyons honnêtes, juste pour vous amuser au détour d’un couloir.

Rayon gameplay, on est aussi dans la lignée des prédécesseurs, que ce soit en bien ou en mal. LEGO Star Wars : La Saga Skywalker est sans doute à son meilleur dans ses combats aériens : chaque vaisseau possède son propre poids et ses spécificités et les piloter s’avère assez jouissif. Je n’aurais pas été contre un jeu entier basé sur des dogfights dans l’espace, tant TT Games semble maîtriser cet aspect (Bandai Namco ne seraient-ils pas intéressés par un LEGO Ace Combat, à tout hasard ?). Faciles mais assez amusants, les combats au sol se révèlent du même acabit quand on incarne un personnage muni d’un blaster : même si l’IA des ennemis reste trop basique, le feeling quand on les dégomme reste ma foi plutôt bon. J’émettrais plus de réserves sur les combats au corps à corps assez brouillons. Malgré des tentatives louables de faire varier la sauce via des combos et des esquives, les coups manquent un peu d’impact et le manque d’un bouton de verrouillage font que l’on préfèrera taper les ennemis de loin. Mais, comme d’habitude, c’est surtout sur les phases de plates-formes que le bât blesse : le tout manque grandement de souplesse, que ce soit au niveau du mouvement des personnages ou de la façon d’interagir avec l’environnement. Et ça, encore, c’est quand tout va bien, car il ne sera pas rare pour la caméra de se coincer, cachant ainsi votre chemin et vous faisant tomber. Un peu frustrant.

Cantina plus, y’en a encore

Là où le dernier jeu de TT Games rebat le plus les cartes, finalement, c’est dans sa structure : alors que je m’attendais à passer plusieurs heures sur chaque film, avec un grand nombre de scènes filler, les aventures sont plutôt condensées, se concentrant sur plusieurs scènes clefs tout en restant – je pense – assez claires pour quelqu’un qui n’aurait pas vu les films. Chaque épisode vous prendra environ une heure et demie à parcourir en ligne droite (ce qui représente déjà un contenu honorable en soi), et l’on ne s’ennuie que rarement. On pourra tout de même douter de l’intérêt de quelques missions, comme celle consistant à ramasser de la ferraille dans un hangar, et souligner les similitudes dans la structure de certaines d’entre-elles. LEGO Star Wars : La Saga Skywalker abuse notamment un peu des “combats fractionnés”, dans lequels vous devez accomplir un objectif (tuer un boss, réparer un vaisseau…) tout en étant interrompu par des vagues d’ennemis à éliminer, une répétition qui se ressent d’autant plus dans le cadre d’un test. On arrive néanmoins au bout de chaque épisode sans déplaisir, aidés à la fois par la nostalgie et par l’humour très premier degré omniprésent dans chaque cutscene. Enfin, je dis “chaque épisode“, mais l’honnêteté m’oblige à noter que je n’ai pas pu toucher aux épisodes VIII (dommage, c’est mon préféré) et IX (un peu moins dommage) à cause d’un bug dans l’épisode VII qui m’empêchait d’avancer.

Une fois cette aventure principale sous forme de menu Maxi Best-of finie, on est cependant loin d’avoir touché à tout ce que le titre nous propose, et ce grâce au tout nouveau mode de jeu vous permettant d’explorer à votre guise la galaxie. À vous de sélectionner personnage, vaisseau et planète de choix, et vous pourrez accomplir plusieurs missions à la fois dans l’orbite des astres, mais aussi et surtout au sol, afin d’obtenir de pièces et briques Kyber vous permettant d’améliorer vos personnages et d’acheter de nouveaux coucous. Si rien de tout ça n’est vraiment transcendantal, la quantité de contenu absolument faramineuse plaira aux plus collectionneurs d’entre vous, tandis que les fans de Star Wars apprécieront la possibilité de visiter bon nombre de lieux cultes de la série. Cela permet aussi de faire de LEGO Star Wars : La Saga Skywalker un titre qu’on relancera avec plaisir de temps en temps afin de revisiter son univers, tandis qu’il sera difficile de décoller les enfants, toujours très friands de trucs à ramasser, de leur console.

Marchand
Promo
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
+1
1
+1
1
+1
0
+1
0
les vieux pots font-ils toujours la meilleure soupe ?
  • Des ambitions, mais pas toujours bien placées - 65%
    65%
65%

Des ambitions, mais pas toujours bien placées

Dur, dur, de noter LEGO Star Wars : La Saga Skywalker, tant ce titre résonnera différemment en chacun d’entre nous. Les parents apprécieront de pouvoir jouer à un jeu rigolo avec leurs enfants (qui eux-mêmes devraient être ravis par l’aventure), tandis que les fans de Star Wars seront aux anges face aux multiples références leur rappelant tant de bons moments passés devant ces films intemporels. Me plaçant dans cette deuxième catégorie, il m’est difficile de bouder mon plaisir, mais en tant qu’amateur de jeux vidéo, il est tout autant difficile de ne pas relever les faiblesses du titre de TT Games, à commencer par son level design peu ambitieux et inspiré et, toujours, cette satanée caméra qui aime se jouer de nous. Reste un titre honnête, qui devrait plaire au plus grand nombre, dont on gratifiera le portage Switch d’une mention “bien mais peut mieux faire“.

Les +

  • Bon doublage
  • Excellent sound design
  • Les musiques de Star Wars !
  • Sympathique pour les familles
  • Combats aériens réussis
  • Fusillades amusantes
  • Un jeu qui va droit au but
  • Portage Switch plutôt correct

Les -

  • Quelques soucis techniques sur les zones qui en demandent beaucoup à la console
  • Un peu trop facile par moments, l’expérience pourrait être encore plus personnalisable
  • Level design souvent un peu bateau
  • Phases de plates-formes horribles
  • Le bug de l’épisode VII
  • Toujours cette satanée caméra
Sending
Note des lecteurs :
75.87% (85 votes)
giomosby

Contenu proposé par - Déjà 1338 article(s) à son actif

Présentation : Fan de consoles Nintendo et de jeux japonais depuis que je suis en âge de tenir une manette. Si je ne suis pas dispo, c'est probablement que je visite un parc Disney.

guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments