joy-con drift ufc que choisir

Joy-Con Drift : l’UFC-Que-Choisir livre ses conclusions

Le « Joy-Con Drift » refait parler de lui. Suite à la mise en demeure de Nintendo par l’UFC-Que-Choisir, l’association avait lancé un appel aux témoins, lesquels devaient donner les problèmes qu’ils rencontraient avec leurs Joy-Con. Par le biais d’un petit sondage, les personnes interrogées devaient par exemple dire depuis combien de temps ils détenaient la console ou à quel moment les sticks ont commencé à faire ce qu’ils voulaient. Hier matin, le groupe a envoyé un mail à toutes les personnes ayant répondu à ce sondage pour leur faire parvenir les résultats, disponibles plus en détail ici.

Des Joy-Con qui posent problème

En une dizaine de jours, l’association a recueilli près de 6700 témoignages pointant le souci et les principales conclusions qu’elle en a tirées sont pour le moins inquiétantes. Selon eux, sur l’échantillon total, environ 66% des utilisateurs qui ont eu le syndrome du « Joy-Con Drift » l’ont remarqué moins d’un an après la date d’achat. On pourrait se dire que cela est dû à une utilisation intensive mais l’enquête montre que ce n’est pas vraiment le cas : la moitié des interrogés n’utilise la console que 5h par semaine, au maximum.

Constat encore plus stupéfiant : les ¾ des personnes interrogées n’ont contacté ni le vendeur ni Nintendo eux-mêmes pour tenter de réparer leurs manettes défaillantes. Cela peut paraître étonnant car la garantie des Joy-Con est valable 2 ans, comme le stipule l’association. Or, la moitié des joueurs a constaté le problème moins d’un après la date d’achat, il était donc largement possible de faire réparer ses manettes gratuitement. On peut imaginer que les joueurs ont pensé que le drift n’était qu’un problème passager, ou bien ont-ils cru que la garantie n’était que d’un an (pour rappel, la garantie constructeur est d’un an ; la garantie vendeur est de 2 ans : il faut passer par ce biais pour faire réparer sa manette si le désagrément se produit plus d’un an après la date d’achat).

Seulement une personne sur 4 parmi les interrogés ont demandé une réparation de leurs Joy-Con

Il n’est donc pas surprenant de voir le SAV de Nintendo France refuser la réparation gratuite des Joy-Con, si une minorité des personnes impactées réclame celle-ci. Mais l’UFC Que-Choisir est bien décidée à faire changer les choses et poursuivra le constructeur en justice si le fabricant ne donne pas de réponse adaptée à ce problème qui touche des milliers de joueurs.

A propos de l'auteur :

Leotendo23

Etudiant de 18 ans, joueur Switch passionné de jeux vidéo depuis l'inoubliable Super Mario Galaxy. Toujours à fond en ce qui concerne Mario, Zelda ou encore Splatoon.

a écrit 5 articles sur Switch-Actu.

5 commentaires pour “Joy-Con Drift : l’UFC-Que-Choisir livre ses conclusions

  1. Effectivement comme le problème de joystick n’était constant, j’ai pas jugé nécessaire de le faire renvoyer. Je ne savais pas que c’était un problème matériel, je pensais plus à un problème de calibrage ou de softwear qui serait résolu lors d’une mise à jour futur. Mais en vain et le problème est devenu de plus en plus fréquent, même si en jeu, ça ne m’a pas trop affecté, bizarrement c’était que dans les menus de la Switch, donc quand on laisse un jeu comme BOTW allumé en permanence en mode veille, on ne vas pas trop dans le menu de la Switch et on ne se rend donc pas vraiment comme du problème. C’est d’ailleurs ça qui me faisait penser plus à un soucis logiciel que matériel. Mais là je joue à Pine, et même en jeu ça me le fait, le perso avance parfois tout seul… :-/

  2. La raison pour laquelle je n’ai aps contacté le SAV est simple : il faut renvoyer à mes frais la console à Nintendo Japon, et attendre un délai d’au moins 6 semaines pour voir revenir une console avec le même problème peu de temps après, car ils ne réparent pas, ils renvoient un nouveau joystick qui fait partie du même lot, puisque le problème se situe mécaniquement sur l’ensemble de la chaine de construction.
    Donc garantie ou pas, le problème reste le même.
    Et certains n’ont pas envie de se passer de leur console pdt plus d’un mois.

    1. Perso j ai envoyé des joy con à deux reprise un lundi et reçu réparé le jeudi de la même semaine. Et aucun frais à payer, juste à donner à un relai colis.

      Vu le délais la réparation est faite en France et non au Japon.

    2. T’es sûr de ça ? parce que perso, j’avais commencé à ressentir le joycon drift cet été (ayant reçu la console à noël 2017, plus d’un an et demi d’utilisation parfois intensive), ça faisait parfois des trucs bizarre dans les menus et youtube, rien d’incroyable, mais vu que le drift était médiatisé, que les 2 ans approchaient, et que je voulais jouer à astral chain dans de bonnes conditions, j’avais contacté nintendo directement sur leur site, j’ai envoyé mes deux joycon, ça a été traité en 2/3 semaines, c’est parti en allemagne il me semble, et j’ai pas payé un centime. Mes joycons marchent bien, et leur tête me semble légèrement différente, donc pas sûr que ce soit juste de nouveaux joycons, mais bien une réparation.

      Je sais pas où t’as vu ça donc ^^”
      (par contre oui, la console sans joycon, c’est embêtant, j’ai dû m’en servir comme tablette pour regarder youtube ^^” Bon, j’avais bien une manette pro au pire, mais vu que je joue surtout en nomade… ^^”)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.