Preview Mario & Sonic aux JO de Tokyo

Mario & Sonic aux JO de Tokyo 2020 : première approche

Nouveauté Nintendo Switch à paraître dans le courant de l’année, le nouvel opus de Mario & Sonic aux Jeux Olympiques faisait également partie des titres jouables lors du Nintendo Post E3. Si la série associant les stars de Nintendo et SEGA à travers diverses disciplines sportives avait beaucoup plu à ses début avec l’édition de Pékin en 2008, le soufflé est rapidement tombé après d’autres épisodes quelque peu plats sur les bords. Pourtant, l’édition de Tokyo 2020 semble rectifier le tir si on en croit notre première approche : Mario & Sonic aux JO de Tokyo 2020 pourrait bien devenir LE jeu de vos soirées entre amis !

Conditions d’essai de Mario & Sonic aux JO de Tokyo 2020

Notre session sur Mario & Sonic aux JO de Tokyo 2020 a duré environ une vingtaine de minutes. Seules quelques épreuves étant disponibles dans cette version de démonstration, nous ne pourrons pas nous prononcer sur la qualité de chacune d’entre elles. Malgré tout, nous nous sommes initiés au tir à l’arc, au karaté ainsi qu’au surf et au 110 mètres haies. Pour chaque épreuve, différents types de contrôle étaient proposés, certains exploitant le motion gaming quand d’autres, plus traditionnels, se faisaient uniquement via des boutons des Joy-Con. LuckyVixou et LatoJuana se sont affrontés plusieurs fois dans chacune de ces épreuves grâce au multijoueur du jeu qui permettra de jouer jusqu’à 8 en online et 4 en local.

L’avis de LuckyVixou

Je n’avais précédemment joué qu’au volet sur DS des aventures sportives de Mario & Sonic : celui des Jeux Olympiques d’hiver et j’en garde un excellent souvenir, peut-être teinté de nostalgie. Il n’empêche que j’y ai passé des heures avec mon frère ou mes amis, comme je me souviens frotter l’écran tactile de la DS le plus rapidement possible de gauche à droite afin de prendre de l’élan pour le saut en longueur, ou encore tracer des figures (pas si) compliquées afin d’obtenir le meilleur score à l’épreuve de trampoline. C’est donc la larme à l’œil et avec plein d’enthousiasme que je me suis jetée sur la borne avec pour compagnon de jeu l’adorable Lato. Manettes en main, la fureur et la soif de vaincre m’ont submergée d’une vague et à peine avais-je lu les épreuves disponibles sur l’écran titre que mes yeux se sont teintés d’une lueur meurtrière et j’ai immédiatement su pourquoi j’étais là : écraser mon camarade.

C’est dans cette optique que vos athlètes préférés se sont affrontés. En bonne collègue, j’ai laissé Lato décider de la première épreuve à tester. Le karaté, soit. Les différents coups sont effectivement expliqués au début, mais rien n’y fait, à la manière d’un SSBU, j’appuie sur n’importe quelle touche en espérant que ça donne quelque chose, et bon : ça marche. Sur la longue durée, il faudra sûrement réviser cette technique mais la tension était bien présente surtout quand on ne sait absolument pas ce que l’on fait. Quant à moi, d’entrée de jeu, j’ai voulu essayer le tir à l’arc, et quelle bonne pioche ! La façon de tirer est exactement la même que dans Wii Sports pour ceux qui se souviennent de cet artefact d’époque mais la visée et la précision sont telles que j’en fus réellement surprise. Attention à bien jauger, comme d’habitude, la distance de la cible, la puissance et la direction du vent. Petit ajout sympathique : si l’on plante deux fois de suite une flèche dans la même zone (jaune ou rouge, a priori), notre flèche suivante sera une sorte de super flèche qui comptera les points en double. Ce fut donc, et je rejoins mon confrère Lato sur ce sujet, notre duel le plus fun. Ensuite, place au surf. Bien que n’ayant pas pu saisir toutes les subtilités de cette nouvelle épreuve, le décor faisait vraiment plaisir à voir et était réjouissant pour ce début d’été. Au départ il faut juste nager tranquillement pour se positionner au pied de la vague, rien de bien méchant, quelques secousses de Joy-Con font l’affaire. Plus tard, lorsqu’il faudra monter la vague, le mouvement se fera plus ardu à saisir : j’ai personnellement fini avec la manette derrière l’épaule mais il est clair qu’au bout d’un peu d’entraînement je saurai maîtriser ce nouvel art à la perfection. En même temps pour une démo de dix minutes il a fallu faire des choix !

Pour finir, nous avons tenté le 110 mètres haies, notez bien le “tenté”. Courir, ça je sais faire, c’était assez intuitif avec un Joy-Con de chaque côté du corps à secouer en cadence, mais alors pour sauter les haies… Cette gourde de Peach (pardon Peach, tu sais qu’au fond je t’aime toujours) se les prenait toutes : c’en fut trop pour moi et pourtant, qu’est-ce que nous rîmes aux éclats. Comme quoi, les jeux multijoueurs ont ce don de vous faire vous tordre de rire même si vous ne pigez pas tout sur le coup. Somme toute, Mario & Sonic nous fait déjà la promesse de nous faire passer un super moment de détente entre amis, quel dommage qu’il ne sorte pas cet été, j’aurais adoré en profiter au soleil. On appréciera la plupart du temps la possibilité de choisir entre un jeu plus actif : reconnaissance de mouvements ou de simplement jouer avec les touches des Joy-Con, une volonté louable des éditeurs qui désiraient rendre le jeu accessible à tous, notamment aux personnes à mobilité réduite.

Mario & Sonic aux JO de Tokyo 2020 – Gameplay

L’avis de LatoJuana

Un seul mot : fun ! Dans l’ensemble, j’ai réellement apprécié de me mesurer à LuckyVixou à travers ces différentes épreuves de Mario & Sonic aux JO de Tokyo 2020. Bien que très sympathique, le surf nécessitera plusieurs essais pour en comprendre toutes les subtilités : l’enchaînement des mouvements à effectuer avec le Joy-Con n’est pas forcément le plus facile à appréhender, d’autant que les règles n’étaient pas expliquées d’office dans cette démo. Le tir à l’arc reste à mes yeux le sport le plus amusant que nous ayons testé : le jeu vous propose d’utiliser des contrôles uniquement avec les boutons, mais le véritable intérêt reste la possibilité de mimer les mouvements avec les Joy-Con. Simple et intuitif, le tir à l’arc s’avère toujours aussi bon, même si j’ai trouvé le moyen de perdre deux ou trois fois de suite face à Lucky ! Le karaté fut également un bon moment, bien que son intérêt me paraisse moindre : difficile de comprendre vraiment comment se déroule les combats avec tout ce vocabulaire propre à la discipline et toutes ces interruptions sorties d’on ne sait où lors de l’affrontement !

Enfin, le 110 mètres haies fut sans doute l’épreuve la plus exigeante mais aussi et surtout la plus drôle que Mario & Sonic aux JO de Tokyo 2020 pouvait offrir : très technique, le 110 mètres haies demande un sens très pointu du timing aussi bien pour effectuer un départ correct que pour sauter par-dessus les haies sans s’écraser lamentablement comme le montraient de nombreux vines. Et malgré nos efforts, ni Lucky ni moi n’avons pu maîtriser cet art après trois ou quatre essais. Néanmoins, je peux me targuer d’avoir une patience moins faible que Lucky qui n’hésita pas à lâcher un monstrueux juron à destination de son personnage (la malheureuse Peach) qui ne semblait guère obéir à ses voeux. Lucky, tu peux te cacher derrière “Gourde” si tu veux, mais je me souviens très bien du terme exact que tu as employé !

Visuellement, le jeu ne transcende pas le joueur mais offre une prestation tout à fait acceptable avec sa direction artistique très colorée qui donnera un air d’été à votre Nintendo Switch ! J’ai hâte de voir ce que donneront les autres épreuves car j’ai le sentiment que Mario & Sonic aux JO de Tokyo 2020 a un gros potentiel pour succéder à Super Mario Party dans ma liste de jeux pour les soirées entre amis !

A propos de l'auteur :

EquipeSwitchActu

L'équipe de Switch-Actu se composait, à l'ouverture, de trois personnes bénévoles, toutes impatientes depuis présentation de la Nintendo Switch le 3 mars 2017. Après avoir mené plusieurs projets ensemble, dont la création de l'association Shake up the Web, ces trois hommes dénommés Benjamin, Romain et Quentin se sont lancés dans le projet de relater toute l'actualité de la dernière console en date de Nintendo. Chaque rédacteur vous propose de l'actualité et des tests sur son temps libre. L'équipe se compose maintenant d'une ribambelle de gens talentueux.

a écrit 17 articles sur Switch-Actu.

2 commentaires pour “Mario & Sonic aux JO de Tokyo 2020 : première approche

  1. Sur la vidéo, je n’ai pas l’impression que la reconnaissance de mouvement fonctionne bien … Pour le tir à l’arc, il se bande une fois sur 2, il y a de la latence et pour le surf, vous secouez le joy-con n’importe comment et rien ne se passe à l’écran.
    Ce n’est pas très encourageant en vidéo alors que votre avis écrit dit le contraire …

    1. Comme nous le disons, le surf est un peu compliqué à prendre en main. C’est beaucoup parce que nous n’avions aucune idée de ce que nous devions faire que tu as pu observer nos déboires sur cette épreuve ! Avec un peu plus de temps et de calme, je suis sûr que ça ressemblera à autre chose qu’à une chasse aux moustiques 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.