switch oled burn in éviter

Switch OLED : faut-il s’inquiéter du burn-in et comment l’éviter ?

Les écrans OLED sont plus sujets que les autres à l’effet dit du “burn-in“, ce qui a occasionné quelques inquiétudes chez de possibles futurs acheteurs de la Nintendo Switch OLED, qui sortira dans nos contrées le 8 octobre. Suite à un article de CNET qui abordait le même sujet, nous avons jugé intéressant de vous informer sur ce qu’est le burn-in et comment vous pourrez l’éviter en achetant le nouveau modèle de Switch.

Qu’est-ce que le burn-in ?

Avant d’expliquer ce qu’est le burn-in, il convient d’expliquer comment fonctionne un écran OLED : pour faire simple, contrairement aux TV LED classiques qui disposent d’un rétro-éclairage, chaque pixel d’un écran OLED émet sa propre lumière, qui s’obscurcira au fur et à mesure de la vie du produit. Cela permet notamment d’avoir une luminosité beaucoup plus uniforme que sur un écran LED, mais aussi de simplement éteindre un pixel pour “diffuser” la couleur noire : c’est pourquoi les écrans OLED promettent des “noirs infinis” et que tant de gens semblent enthousiasmés par la Switch OLED.

Une comparaison du constructeur LG entre TV LED et TV OLED.

Mais voilà, comme les pixels d’un écran OLED se dégradent au fur et à mesure de l’utilisation du produit, l’affichage d’une image statique sur un écran durant une longue période accélère la dégradation d’un groupe de pixels par rapport aux autres, ce qui peut occasionner dans le meilleur des cas des tâches sombres sur l’écran et dans le pire des cas graver un logo ou une image de façon permanente sur celui-ci. Il convient de préciser que tous les types d’écrans, depuis le cathodique, sont sensibles à l’effet dit du “burn-in“, mais que l’OLED y est indiscutablement plus sensible que les autres, comme on peut le voir depuis quelques années avec la recrudescence des smartphones utilisant cette technologie.

Comment éviter le burn-in sur ma Switch OLED ?

En premier lieu, sachez que vous ne devez pas trop vous inquiétez : bien que les jeux vidéo aient tendance à avoir des éléments d’interface statiques (la barre de vie, le compteur de vitesse…), il est très peu probable que ceux-ci ne finissent par s’engraver dans votre écran, à moins que vous ne jouiez à un seul jeu pendant huit heures d’affilée, à pleine luminosité et pendant plusieurs semaines. Qui plus est, la Switch OLED, contrairement à certains smartphones, par exemple, n’affichera pas en permanence de barre de notifications ou de logo informant les joueurs sur l’heure qu’il est ou le pourcentage de batterie restante, ce qui limite d’autant plus les risques de souffrir de ce problème.

Il est aussi à noter que la Switch actuelle possède d’ores et déjà un paramètre nommé “réduire les brûlures d’écran” (uniquement en mode TV), qui assombrit l’image après cinq minutes d’inactivité : celui-ci sera peut-être étendu au mode portable à la sortie de la Switch OLED ? Quoiqu’il en soit, votre console se met déjà par défaut en veille au bout de dix minutes d’inactivité en mode portable, ce qui est une bonne mesure de précaution contre le burn-in – même si vous pouvez descendre jusqu’à cinq minutes si vous êtes du genre prudent : vous pouvez vérifier si c’est bien le cas en vous rendant dans les paramètres de votre console, puis dans le sous-menu ‘Veille“. Vous pouvez, enfin, activer la luminosité automatique de votre console simplement dans le menu qui s’ouvre quand vous restez appuyés sur le bouton Home (dernière image ci-dessous).

Enfin, le journaliste de CNETqui se montre très rassurant au sujet de ce potentiel problème – a contacté Nintendo au sujet du potentiel burn-in de la Switch OLED et la firme kyotoïte s’est montrée rassurante à ce sujet :

Nous avons conçu l’écran OLED pour qu’il soit aussi durable que possible, mais les écrans OLED peuvent subir une rétention d’image s’ils sont soumis à des visuels statiques sur une longue période de temps. Cependant, les utilisateurs peuvent prendre des mesures préventives pour préserver l’écran en utilisant les fonctionnalités incluses dans les systèmes Nintendo Switch par défaut, telles que la fonction de luminosité automatique pour éviter que l’écran ne devienne trop lumineux et la fonction de veille automatique pour entrer dans le mode “veille automatique” après une courte période.

Comme le note CNET, si vous êtes “le genre de joueur qui joue exclusivement au même jeu, celui qui garde toujours la même luminosité ou des éléments statiques sur l’écran de manière constante, n’achetez pas la Switch OLED“. Mais tous les autres, c’est à dire la grande majorité des joueurs, peuvent foncer et profiter des grands avantages de l’écran OLED, d’autant plus que les premières previews de la console sont enthousiasmantes.

+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
Source(s) :
giomosby

Contenu proposé par - Déjà 1002 article(s) à son actif

Présentation : Fan de consoles Nintendo et de jeux japonais depuis que je suis en âge de tenir une manette. Si je ne suis pas dispo, c'est probablement que je visite un parc Disney.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments