tetris effect connected test switch
90%

Tetris Effect Connected, simple, mais simplement un des meilleurs jeux de l’année – TEST

Autant le formidable Tetris 99 était facile à expliquer à quelqu’un qui n’en aurait jamais entendu parler (“alors, c’est Tetris, mais contre 99 personnes”), autant Tetris Effect Connected, annoncé sur Switch en août, nous complique pas mal la tâche. C’est Tetris, oui, le Tetris que l’on connaît et qu’on aime tous, mais avec des effets autour. Mais c’est aussi bien plus que ça. C’est le Tetris de Saint-Thomas, le Tetris qu’il faut voir pour y croire. Car il porte plus que toute autre version du jeu la marque de son producteur, Tetsuya Mizuguchi (Lumines, Meteos, Rez, Space Channel 5), spécialiste des titres éminemment visuels et sensoriels, des œuvres expérimentales qui envoient le joueur dans un monde parallèle, où formes, bruits et couleurs ne font qu’un. Et le jeu qui nous intéresse aujourd’hui est sans nul doute l’un de ses plus réussis, ce qui n’est pas peu dire.





Tetris ou t’es content ?

Malgré les années, Tetris reste en place tel un volcan auvergnat. Toujours pertinent, toujours amusant, sans doute grâce à une idée de gameplay simple, mais qui frôle la perfection, en dosant savamment chance et talent. Une des meilleures œuvres de l’histoire du jeu vidéo, qui existait avant nous et qui nous survivra sans aucun doute : “de tout temps, les hommes ont joué à Tetris…“, aurais-je pu écrire si j’étais un étudiant en philosophie peu inspiré. Dès lors, on peut se demander : comment peut-on encore arriver à réinventer ça ? Comment peut-on améliorer Tetris ? Cette question, les équipes d’Enhance, Inc. y ont répondu avec Tetris Effect Connected, qui enrobe le gameplay de base d’une couche visuelle, tactile et auditive venant apporter du rythme et créer, non pas un nouveau jeu, mais une nouvelle expérience.

Une expérience plus basée sur le flow que toute autre auparavant, dans laquelle tout l’environnement du jeu réagira à chacune de vos actions. Où tourner une pièce active un piano, où compléter une ligne fait briller le décor de mille feux, où réussir un Tetris titille les vibrations HD de la manette, où des chants chamaniques augmentent en vitesse au même rythme que la chute des tetrominos. Tel un orchestre, tous les éléments se complèteront afin de former un ensemble harmonieux et cohérent, qui immerge les joueurs de tout leur cœur et de toute leur âme, en titillant leurs yeux et leurs oreilles. Je n’aurais vraiment pas cru que c’était en jouant à Tetris que j’aurais mes plus fortes émotions ludiques cette année, et pourtant. Tetris Effect Connected m’a fait sourire, rire, frissonner et même pleurer. Comme s’il arrivait à me raconter une histoire sans mots.

Sens-ationnel

Tetris Effect Connected est avant tout tourné vers sa campagne, baptisée ici “Mode Périple“, dans laquelle il vous faudra compléter vingt-six tableaux, chacun présentant une ambiance visuelle et auditive différente et évolutive. De tout-petits univers comme autant de canevas sur lesquels vous pourrez imaginer des histoires passionnantes, en y peignant vos émotions à l’aide des pinceaux que constituent les compositions, bruitages et effets visuels du jeu. Rien de bien nouveau sous le soleil, pourtant : au niveau du cœur du gameplay, c’est du Tetris pur jus et très classique, dans lequel il vous faudra compléter des lignes à l’aide de pièces de formes différentes qui chutent aléatoirement, avec la possibilité d’en garder une de côté pour les temps de disette où vous aurez besoin d’un I ou d’un T. Seule nouveauté formelle ici : la jauge de “Zone“, qui vous permet d’arrêter le temps sur la pression d’un bouton et d’enchaîner les lignes afin de faire grimper votre score et de nettoyer un peu votre écran.

C’est bien utile lorsque vous serez submergé, ce qui arrivera souvent : ce n’est pas parce que Tetris Effect Connected est une expérience sensorielle qu’il cède à la facilité, au contraire. Ici, la submersion émotionnelle du joueur fait partie de l’aventure, et le titre sait jouer avec cela à la manière d’un film hollywoodien, où le build-up fera lentement monter la tension, le rythme de la musique augmentera peu à peu, avant de tout lâcher dans un final resplendissant et coloré qui mettra vos nerfs à rude épreuve. Vous allez passer de la vitesse 4 à la vitesse 11 en un claquement de doigts, comme une digue qui se brisera et fera pleuvoir sur vos écrans des tetrominos que vous ne pourrez que tenter de maîtriser. Quand, enfin, tout cela se calmera un peu, un ouf de soulagement se fera entendre et un plein d’endorphine envahira votre cerveau. Même prêts à encaisser l’impact, vous ne pourrez nier l’efficacité implacable du procédé.

Don’t let me get in my Zone

Il vous faudra quelques heures (combien ? cela dépendra surtout de vos compétences et de votre volonté à aller chercher le meilleur score) pour venir à bout la valse sensorielle et musicale que constitue le mode Périple de Tetris Effect Connected, mais ne croyez pas pour autant qu’il s’agira là de la fin de votre aventure avec le jeu, puisque deux autres modes viennent compléter la danse. Le premier d’entre eux est le “Mode Effets“, qui vous propose de revisiter les niveaux du mode solo, soit de manière classique (avec notamment le traditionnel “Marathon” qui vous demandera de compléter 150 lignes sans faillir), soit en fonction de votre humeur : êtes-vous plutôt relaxé, concentré, ou aventureux ? Quel que soit votre choix, le jeu s’adaptera et vous proposera des ambiances au poil afin de vous offrir une expérience quasiment méditative dans laquelle votre concentration sera entièrement portée sur le jeu.

Que vous ayez des amis à affronter ou non, Tetris Effect Connected vous proposera aussi de vous tâter au multijoueur – en local comme en ligne, donc – qui ne rompt pas l’ambiance New Age de la campagne en vous offrant un objectif, vous élever en haut de la pyramide, qui permet de donner un peu de sens virtuel à tout cela. Vous pourrez choisir de vous allier à deux inconnus dans un combat contre l’ordinateur, dans ce qui est un des modes multijoueur les plus intéressants de l’histoire de Tetris, mais aussi faire des combats en 1 vs. 1, avec l’utilisation de la fonction Zone, les règles de Tetris modernes (où vous conservez la possibilité de garder une pièce de côté) ou les règles classiques pour les puristes du tetrominos. Quel que soit votre choix, la prise en charge du cross-play fait que vous n’attendrez jamais longtemps et la communauté semble plutôt bienveillante et investie : je n’ai, par exemple, à déplorer aucun rage quit ni aucun fait d’anti-jeu dans le mode coopératif.

+1
2
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
Tetris Effect Connected, simple, mais simplement un des meilleurs jeux de l'année – TEST
  • Une expérience à faire absolument - 90%
    90%
90%

Une expérience à faire absolument

Vision kinétique et hypnotique de Tetris qui utilise tous les sens à sa disposition pour vous transmettre des émotions, Tetris Effect Connected est un fruit auquel il faut goûter pour avoir un aperçu de sa saveur. Sur la base d’un gameplay efficace et rodé, les équipes de Tetsuya Mizuguchi ont pu créer ce qui est un des plus grands jeux de l’année sur Switch. Un véritable voyage sous forme d’ascenseur émotionnel dont il serait dommage de vous priver, d’autant plus qu’il vous est proposé à un prix très correct.

Les +

  • Construit autour du mythe sans jamais le dénaturer
  • Un régal à voir comme à entendre
  • Fait passer des émotions que l’on n’aurait pas soupçonnées
  • Hypnotique et addictif
  • Met en valeur les qualités de la Switch OLED
  • Intègre le challenge au sein de l’expérience
  • Excellente utilisation des vibrations HD

Les -

  • Un peu trop difficile parfois
Sending
Note des lecteurs :
76.1% (21 votes)
giomosby

Contenu proposé par - Déjà 998 article(s) à son actif

Présentation : Fan de consoles Nintendo et de jeux japonais depuis que je suis en âge de tenir une manette. Si je ne suis pas dispo, c'est probablement que je visite un parc Disney.

guest
2 Commentaires
plus de votes
plus récents plus anciens
Inline Feedbacks
View all comments
Chiffonburette

Une de mes grosses baffes de la PS4, je prendrai cette version Switch.
Merci pour la review.