TEST – Octopath Traveler : l’Aventure avec un grand A

En janvier 2017, Square Enix profita de la grande conférence de présentation de la Nintendo Switch pour dévoiler au monde entier leur toute première exclusivité pour la console hybride. Baptisé Octopath Traveler, ce titre développé par les créateurs de Bravely Default fait le choix de la tradition avec une direction artistique tout en pixels. Comme son titre le laisse penser, Octopath Traveler vous propose de suivre les aventures de 8 personnages aux motivations et au passé bien distincts les uns des autres.  Tous ont une personnalité et des rêves différents, mais également des points communs : leur courage et leur amour des voyages.

Entre tradition et innovation, Square Enix a tenu à offrir une odyssée inoubliable aux amateurs de J-RPG : Pari réussi ?

Note : pourquoi ne pas profiter de la lecture du test tout en écoutant une des créations de Yasunori Nishiki, compositeur du jeu ?

Rendez-vous en terre inconnue

Bienvenue dans le monde d’Osterra ! Ce vaste continent est le lieu où vous suivrez les aventures de huit personnages au sein d’Octopath Traveler. Therion le sombre voleur, Primrose la charmante danseuse, Olbéric le brave chevalier, Alfyn le sympathique apothicaire, Tressa la malicieuse marchande, Cyrus l’illustre érudit, H’aanit la vaillante chasseresse et Ophilia la douce prêtresse n’attendent que vous pour plonger dans le grand voyage qui vous attend.

Dès le départ, le jeu propose de choisir un de ses personnages qui sera le chef de groupe. Après avoir achevé le premier chapitre du personnage choisi, le joueur est libre de se concentrer sur son histoire ou au contraire de parcourir le monde à la recherche des 7 autres personnages. Pour ma part, j’ai été d’emblée séduit par l’histoire de Therion et ai donc entamé cette grande aventure avec l’habile tire-laine. Après avoir terminé son chapitre d’introduction, j’ai pu entamé un grisant tour du monde où j’ai fini par rencontrer chacun des sept autres personnages.

Proposant un vaste monde à parcourir, Octopath Traveler ravira les amateurs de longues promenades. Avec sa direction artistique exceptionnelle, de belles balades vous attendent à travers les environnements variés d’Osterra alternant entre montagnes escarpées, plaines enneigées et côtes ensoleillées.

C’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures soupes

Lors de la révélations des premières images d’Octopath Traveler, Square Enix présenta son concept graphique comme une “2D en HD“, et force est de reconnaître que l’appellation est pertinente. Un travail approfondi a été fait sur les lumières du jeu avec un clair-obscur constant qui crée une atmosphère unique empreinte d’autant de douceur que de tension. L’eau est également particulièrement belle à observer et la végétation est constamment agitée d’un doux mouvement qui donne une impression saisissante de vie émanant de cet amas de pixels. De nombreuses villes parsèment ce vaste monde et permettent ainsi repos et ravitaillement à tout moment. Mention spéciale à Don-des-Flammes, la ville dont la douce Ophilia est originaire, avec ses bâtiments grandioses et ses jeux de lumière qui flattent l’œil.

Vos pérégrinations sont rythmées par une bande-son de très grande qualité, digne de Square Enix, dont on ne se lasse pas d’écouter les différentes compositions. Les différents “Battle Theme” sont probablement les morceaux les plus réussis et vous lancent immédiatement dans l’ivresse des combats.

Bravely Exalt

Parlons combats justement ! Comme tout J-RPG qui se respecte, de grandes joutes vous attendent lors de votre voyage. Les amateurs de Bravely Default retrouveront le style de combat instauré par Acquire avec le système d’Exaltation. En appuyant sur la touche R, votre personnage réitère l’action choisie. Chaque ennemi disposent de faiblesses spécifiques qu’il sera nécessaire de trouver et d’exploiter pour créer une Faille dans leur défense. Une fois une Faille provoquée, votre ennemi sera incapable de vous attaquer  pour le tour en cours et le suivant, de quoi vous permettre de déchaîner votre Exaltation et d’occasionner de sévères dommages !

De nombreux types d’armes et de sortilèges divers vous sont proposés et permettent une diversité fort appréciable dans l’art d’abattre les répugnants adversaires (humains ou non) qui vous attendent. De rudes affrontements contre des Boss magnifiquement dessinés vous barreront également la route. Bien plus durs que la moyenne, ces combats nécessiteront préparation et stratégie pour être remportés. Octopath Traveler propose ainsi un défi à la difficulté équilibrée et tout à fait grisant à relever.

Chacun des 8 personnages possédant des compétences bien spécifiques, il sera nécessaire de prendre garde à bien équilibrer votre équipe. Par exemple, Cyrus possède de puissants sortilèges élémentaires qu’il peut être judicieux de combiner avec les aptitudes de soutien de Primrose et la force physique d’Olbéric. Les blessés pourront être laissés aux bons soins d’Ophilia qui pourra également causer des dégâts avec sa magie de lumière entre deux sorts curatifs. Vous l’aurez compris, Octopath Traveler permet ainsi de constituer de nombreuses combinaisons avec ses huit protagonistes.

Entre classique et inédit

Un fait plaisant d’Octopath Traveler est cette alternance permanente entre tradition et innovation dans ses personnages. Alors qu’Olbéric est un classique guerrier aussi courageux que puissant qui ne peut que plaire à tous, Tressa possède des aptitudes combatives que sa vocation de marchande ne laissait pas deviner. Et que dire de Primrose dont le destin tragique, allié à son courage aussi bien physique que moral, ne peut laisser le joueur indifférent !

Un autre point fort du titre est la qualité d’écriture du récit, conservée par une traduction française optimale riche en vocabulaire et en figures de style. Avec des dialogues forts plaisants à lire et 8 histoires toutes plus captivantes les unes que les autres, on passe des moments extrêmement agréables qui donnent envie de connaître le destin de nos héros. On se sent immédiatement concerné par la vie de chacun d’entre eux et l’envie de les voir accomplir leurs rêves augmente au fil de l’histoire.

On pourrait éventuellement regretter le fait que les 8 personnages ne partagent pas leurs histoires à proprement parler. Chaque voyageur suit son propre cheminement indépendamment de l’évolution de celui des autres. En revanche, vous aurez tout de même de petites interactions entre les membres de votre groupe : des conversations apparaissent régulièrement entre eux, amenant un ébauche de sociabilité au sein de votre fine équipe de bretteurs. Limiter les croisements entre vos avatars ainsi est un choix de Square Enix : s’il avait fallu organiser une histoire commune aux 8 personnages, un remaniement total du scénario et du système de jeu aurait été nécessaire. Au lieu d’une unique aventure, Octopath Traveler préfère huit arborisations uniques et riches en rebondissements agrémentées de ce type d’interactions minimes mais sympathiques.

En revanche, Octopath Traveler permet une foule d’interactions avec les nombreux PNJ présents dans les villes. Selon vos personnages, il est vous possible de réaliser diverses actions, dites nobles ou rogues,  comme les voler (avec des taux de succès hétérogènes), les provoquer en duel ou même les recruter temporairement dans votre équipe. A vous de choisir ce qui vous convient le mieux !

Avec toutes ces aventures à vivre, Octopath Traveler propose une longue épopée qui vous occupera plusieurs dizaines d’heures au bas-mot. On regrette qu’une certaine partie de ces heures soient consacrées au farming intensif, étape hélas obligatoire dans le titre de Acquire pour espérer triompher des épreuves qui vous attendent. Il ne sera pas rare de vous retrouver dans une zone totalement hors de votre portée d’un point de vue combattif juste après en avoir traversé une de votre niveau. Consulter régulièrement votre carte dans le menu pause (la mini carte étant malheureusement totalement inutile) pour noter l’itinéraire menant au prochain chapitre sera de fait nécessaire.

Avis final
  • 85%
    Un voyage grandiose - 85%
85%

Un voyage grandiose

Quelle réussite ! Square Enix et Acquire offrent ici une splendide exclusivité à la Nintendo Switch. Octopath Traveler remplit le coche sur tous les aspects attendus chez un J-RPG : narration captivante, système de combat jouissif, environnements magnifiques, bande-sonore exemplaire… Square Enix joue la carte du rétro sans jamais tomber dans le ringard et permet ainsi de créer un jeu tout en pixels mais au charme fou. Un voyage enchanteur et véritablement grisant : que la Flamme soit avec vous !

Envoi
Note des joueurs :
61% (7 votes)

A propos de l'auteur :

LatoJuana

Otaku gamer assumé et sérivore avec un tropisme particulier pour Nintendo. 3e année de biologie et cataclysme en Travaux Pratiques.

a écrit 198 articles sur Switch-Actu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.