test manette modulable switch steelplay
50%

Manette modulable Switch par Steelplay – TEST

Le monde du jeu vidéo ne parvient, pour l’heure, pas à se passer de son principal accessoire, indispensable pour toutes les consoles non portables (ou en partie seulement), l’éternelle manette. S’il s’agit de base d’un “simple” bout de plastique avec des commandes dessus permettant de se passer d’une borne d’arcade, elle est devenue pour certains joueurs l’occasion d’affirmer leur style en utilisant une manette que leurs amis n’ont pas, la dernière dénichée ici ou là. Avec l’arrivée des manettes Elite de Microsoft par exemple, la dimension de précision et de personnalisation des commandes s’est ajoutée à celle du design. Steelplay a tenté de réunir les deux en un seul pour la Nintendo Switch, avec sa manette modulable.

Vous pouvez (presque) tout changer

L’argument principal de cette manette est, comme son nom l’indique, son côté modulable. Ce ne sont réellement pas des paroles en l’air, puisque nous pouvons ici interchanger pas moins de cinq éléments : quatre blocs de boutons / joysticks, et la coque supérieure de la manette. En bref, vous pouvez si vous le souhaitez placer la croix directionnelle en bas à droite et les boutons XYBA en haut à gauche. Compliqué à utiliser, mais sait-on jamais, peut-être est-ce plus simple pour un certain type de jeu ? De façon plus classique, vous pouvez changer les places des Joystick pour coller au style PlayStation 4, par exemple.

La coque elle aussi est interchangeable ; trois couleurs sont disposées dans la boite, à savoir les couleurs des Joy-Con (gris, rouge et bleu). On ne peut pas faire plus simple : il suffit de tirer la coque au niveau de l’encoche en bas, et de mettre une autre à la place. Le tout étant aimanté, vous ne connaîtrez aucune difficulté à changer la coque. Pour changer les blocs, il faut justement retirer cette coque puisque tous les mécanismes se trouvent en dessous. Lorsque vous souhaitez retirer un bloc, il suffit de lui faire faire une petite rotation vers la droite et de le tirer. Pour remettre, même chose à l’envers : vous insérez et tournez vers la gauche. Pour finir, un disque est attaché à l’arrière de la manette ; celui-ci, une fois détaché, se clipse à la croix directionnelle pour simuler un disque directionnel.

Une précision moindre sur la manette modulable

Malgré toutes ces possibilités, des choix ont du être faits sur la manette de manière générale, et la précision en prend un coup. Les boutons XYBA sont à peine plus grands que ceux des Joy-Con, gâchant donc l’expérience désirée sur une manette : la précision et le confort. Les quatre blocs interchangeables souffrent quand à eux de leur point fort puisqu’un petit jeu constant est à signaler. Rien de grave, mais la finition semble moins bonne comme cela. Pour les joysticks et la croix directionnelle, le constat n’est pas mauvais, mais la qualité de ces blocs est en cohérence avec le reste de la manette.

Le point qui m’a le plus fâché, c’est l’intégration de pseudo lamelles à l’arrière de la manette. Si cette idée est excellente sur la Elite de Microsoft par exemple, ici elles n’apportent que du désarroi et de la frustration. Leur position ainsi que la très faible résistance qu’ont ces boutons (ce ne sont pas de vraies lamelles) font qu’à tout moment, vos doigts placés à l’arrière des manches peuvent appuyer dessus, sans que ce ne soit désiré. Cela aurait été intéressant de pouvoir les désactiver, mais non : il faut forcément leur attribuer une action déjà présente sur l’un des autres boutons. Alors sur FIFA 20, il m’est arrivé de nombreuses fois de me retrouver à faire une passe au gardien adverse lorsque je voulais frapper.

A vouloir en faire trop, Steelplay se perd
  • A vouloir en faire trop, Steelplay se perd - 50%
    50%
50%

Résumé

Nous sommes toujours tristes de devoir attribuer une note si basse à un jeu ou un produit. Mais quand c’est nécessaire, c’est évidemment notre devoir et notre travail. La manette modulable de Steelplay aurait pu avoir de beaux jours devant elle grâce à ses avantages indéniables : le changement de disposition des boutons et le changement de coque, tout en étant une manette sans fil. Mais le manque de précision dans la finition, les boutons XYBA de petite taille et surtout (surtout) les lamelles arrière dispensables et placées au mauvais endroit gâchent tout, d’autant plus lorsque le produit coûte 40€ environ.

Les +

  • Une manette à son goût
  • Trois couleurs bien connues des joueurs Switch
  • Une prise en main correcte
  • Réactive
  • Un bouton turbo toujours intéressant sur certains jeux

Les -

  • Une finition imparfaite
  • Des boutons trop petits
  • Ces satanées lamelles mal placées et mal pensées
  • Un prix trop élevé pour la qualité
Envoi
User Review
62.25% (4 votes)

A propos de l'auteur :

DesBen

Joueur de 24 ans, fondateur du site Switch-Actu.fr, je suis passionné par le jeu-vidéo depuis The Legend of Zelda: Ocarina of Time. Je joue sur Nintendo Switch, PlayStation 4, parfois sur mon smartphone. Freelance à mes heures perdues, j'ai un certain affect pour la rédaction et le webdesign, à mon niveau. Ma photo de profil a été dessinée par @Nouilles_de_riz (Twitter) !

a écrit 587 articles sur Switch-Actu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.