Mario-Strikers-Battle-League-Football

Mario Strikers Battle League : doit-on s’inquiéter ? – TRIBUNE

Alors que les plans de communication de Nintendo étaient principalement axés sur Nintendo Switch Sports (lire l’excellent test de Leotendo) ces dernières semaines, les choses commencent à bouger en ce qui concerne Mario Strikers Battle League Football. Le nouvel opus du jeu de foot sauce Nintendo s’est récemment illustré par un trailer inédit sur les réseaux japonais de la firme. Si on ne comprend pas vraiment pourquoi les versions occidentales n’ont toujours pas été diffusées, les images de cette bande-annonce restent suffisamment parlantes pour entrevoir à quelle sauce nous allons être mangés.

Et pour être tout à fait sincère, j’avoue nourrir quelques inquiétudes quant à la qualité du jeu. En tant que fan de la licence depuis son tout premier épisode sorti en 2005 sur GameCube, j’ai été ravi de l’annonce de Battle League Football lors du Nintendo Direct de février. Le temps avait en effet semblé bien long depuis l’excellente version Wii et ce n’est pas la malheureuse Wii U qui a cherché à combler ce manque. Néanmoins, la bande-annonce japonaise a éveillé quelques craintes chez moi ainsi que pour d’autres joueurs. C’est dans le cadre de cet article que je souhaitais faire part de ces doutes qui ne sont que l’expression de mes propres convictions et qui ne doivent en aucun être considérés comme l’opinion globale de Switch-Actu ou une vérité générale.

Next-Level Games ou le champion technique de la Nintendo Switch

Je vais commencer par quelque chose de positif tiré de ce trailer : Mario Strikers Battle League Football sera manifestement très plaisant visuellement. Avec un studio comme Next-Level Games aux commandes, on se doutait qu’on en prendrait plein les yeux, surtout depuis l’enchanteur Luigi’s Mansion 3 qui a sans conteste sa place au panthéon des plus beaux jeux Switch.

Entre les animations 3D et les jeux de lumières des plus réussis, on prend plaisir à regarder les images diffusées récemment, d’autant plus qu’on distingue une certaine amélioration en comparaison avec les premiers extraits révélés en février. Dans la mesure où c’est très souvent le cas inverse qui se présente dans l’industrie, on peut au moins se dire qu’on ne sera pas gêné par les visuels du jeu. Next-Level Games a su conserver la patte graphique unique qui fait l’identité et le charme des Mario Strikers, un respect qui se reflète jusque dans la splendide jaquette du jeu ainsi que dans les excellentes animations des Hyper Frappes.

Un gameplay qui a pris un coup de mou ?

Le point qui m’inquiète réellement concernant Mario Strikers Battle League Football est la relative mollesse qui se dégage des extraits présentés jusqu’à maintenant. Il est difficile retrouver la nervosité et la brutalité du gameplay de Strikers Charged Football avec les saccades qui agitaient l’écran au moindre tir chargé. Dans Battle League Football, tout semble plus “lisse”, presque amoindri pour satisfaire une audience plus large. Et avec l’absence de coéquipiers “sbires” capables des tacles les plus violents pour s’emparer du ballon (on se souvient du Frère Marto qui n’hésitait pas à écraser quiconque sur le terrain), remplacés par les personnages stars de l’univers Mario, je me demande si je retrouverai le fun d’antan.




Qu’on s’entende bien : je ne demande pas à ce que Battle League Football intègre l’emploi de missiles nucléaires sur le terrain (ce serait de mauvais goût dans le climat actuel) mais à mes yeux, la série des Mario Strikers était une des rares licences qui n’hésitait pas à sortir des sentiers battus et de l’atmosphère “family friendly” de Nintendo. Dans Mario Strikers, on assiste à une violence cartoon délirante et complètement décomplexée dans la mesure où l’on ne verra jamais de sang, de blessures ou autre élément qui n’aurait aucunement sa place. Tout au plus si les personnages devenaient un peu crasseux à force. Le point fort de Mario Strikers était justement de créer un environnement véritablement délirant où l’on pouvait se prendre un Bob-Omb géant en pleine tête puis s’électrocuter sur la barrière entourant le terrain sans craindre quoi que ce soit pour nos chers personnages puisqu’ils continuaient de se porter comme des charmes.

Mario Strikers Battle League Football semble prendre un autre chemin, favorisant le travail d’équipe avec, par exemple, cette mécanique de tacle permettant de pousser délicatement un coéquipier pour le rapprocher du ballon. Si le jeu en sera sûrement très intéressant, j’ai néanmoins le sentiment que cela se fera au détriment de l’ambiance délirante qui faisait le sel de nos parties de Mario Strikers. Pour avoir visionné plusieurs fois de suite la bande-annonce de Battle League Football, je reste frappé par la lenteur avec laquelle le ballon entre dans les buts, même lors d’un tir chargé. Seules les fioritures entourant le ballon viendront vous donner un sentiment de puissance mais toutes les flammes et les éclairs du monde ne remplaceront pas de bonnes saccades à l’écran comme on les aime tant.




Un roster bien maigrelet pour le moment

Autre point qui m’a fait tiquer : le casting de Mario Strikers Battle League Football semble bien maigre avec seulement dix personnages au départ (et l’absence remarquée de Daisy). Deux hypothèses sont possibles : soit le jeu nous laissera débloquer des personnages régulièrement, bien que cette pratique semble désormais obsolète, soit nous devrons attendre quelques vagues de DLC probablement gratuits pour maintenir l’intérêt du titre au fil des mois. Personnellement, j’aimerais un mélange des deux, histoire de donner autre chose à découvrir que des pièces d’équipement supplémentaires.

Une crainte que j’ai d’ailleurs régulièrement lue sur la toile est le fait que les équipes risquent d’être très similaires d’un joueur à l’autre, notamment en online. Avec 10 personnages devant former des équipes de 4 (bien qu’on se doute que deux équipes adverses pourront posséder les mêmes joueurs), il ne serait pas étonnant d’affronter les mêmes têtes encore et encore, le temps d’une hypothétique expansion des personnages disponibles.

Il est bien entendu possible que Nintendo ait voulu conserver des surprises pour la sortie du jeu et aussi privilégier des extraits plus “ordonnés” pour ne pas perdre les néophytes de la licence dans un cafouillis de Bob-Omb et d’électrocution. J’ai néanmoins la désagréable impression que je ne retrouverai pas vraiment les sensations d’antan.

Ceci ne signifie en aucun cas que Battle League Football sera mauvais. Les hits et excellents jeux s’enchaînent sur Switch pour cette année et il est plus probable que celui-ci sera tout à fait agréable à jouer, même s’il risque de ne pas se montrer à la hauteur des attentes exacerbées par une longue période d’absence.

Êtes-vous vous aussi inquiets pour le jeu ? Ou bien les extraits vous ont-ils confortés dans un potentiel achat ?

+1
2
+1
5
+1
1
+1
2
LatoJuana

Contenu proposé par - Déjà 666 article(s) à son actif

Présentation : Otaku gamer avec un tropisme particulier pour Nintendo, les séries TV et les Boy’s Love romantiques.

guest

1 Commentaire
plus de votes
plus récents plus anciens
Inline Feedbacks
View all comments
Longin

Je n ‘ai jamais joué à Strikers , ce qui me choque le plus c’est le terrain que je trouve vraiment petit…( Je sais on est pas sur Tsubasa ! lol ) Lors de la sortie du jeu, je serais à Otaru-shi donc je pense prendre la version Jap .(Cartouche).En ce qui concerne le nombre de personnages, je pense que se sera le même procédé que pour Mario Tennis.