Shuntaro Furukawa Nintendo Switch Pro

Nintendo ne croit pas (encore) au cloud gaming

Il y a quelques semaines, Reggie Fils-Aimé, l’ex-patron de la division américaine de Nintendo, se confiait au Hollywood Reporter concernant sa vision du futur du jeu vidéo. Il ne tarissait pas d’éloges à l’égard du cloud gaming qu’il semble, bel et bien, considérer comme la prochaine révolution dans le domaine :

À mesure que la technologie évolue vers le cloud et que les vitesses de téléchargement augmentent, je me dis que nous allons bientôt être en mesure de jouer à n’importe quel jeu sur n’importe quel appareil. Ça va arriver dans la prochaine décennie et ce sera particulièrement significatif pour les joueurs.

Pourtant, l’ère Reggie Fils-Aimé est belle est bien terminée chez Nintendo, preuve en est aujourd’hui avec les nouvelles déclarations du PDG de Nintendo : Shuntaro Furukawa. En effet, dans une interview accordée au quotidien en ligne japonais Nikkei, Furukawa semble s’être montré particulièrement sceptique face à l’arrivée du cloud gaming dans les salons des joueurs, comme le rapporte Nintendo Everything :

Il est possible que le cloud gaming puisse un jour bénéficier de l’intérêt du public, d’ici 10 ans. Pour autant, au point où nous en sommes aujourd’hui, je ne pense pas que le hardware dédié soit voué à disparaître.

Sans jamais être catégorique, s’offrant ainsi la possibilité d’un revirement, Nintendo semble donc fermer la porte au cloud gaming, pour le moment. Une révolution que le constructeur semble voir comme un adversaire à sa propre croissance :

On a encore le temps avant que de voir ce que ça donnera, au final. Ceci dit, il me parait inutile de se concentrer uniquement sur les consoles telles que nous les connaissons. Une fois que le public peut jouer sur d’autres supports que le vôtre, c’est fini pour vous.

Nintendo se veut pourtant rassurant auprès de ses fans qui pourraient s’inquiéter de constater un certain retour aux travers d’antan, notamment en matière de fermeture d’esprit qui pourrait induire un certain classicisme dans la vision du futur de Nintendo :

J’aimerais que le public comprenne bien que nous ne tournons pas le dos aux nouvelles technologies. La recherche et le développement sont l’une de nos priorités. Notre équipe hardware considère chacune des nouvelles technologies disponibles en concertation avec nos développeurs software. S’ils considèrent qu’une technologie peut être utilisée dans un jeu, alors ils l’utilisent. Nous ne changerons pas cette approche qui est fondamentale pour aller de l’avant.

D’ailleurs, à cet égard, Nintendo précise que les équipes continuent leurs travaux en matière de réalité augmentée (AR) :

C’est comme pour l’AR, c’est véritablement l’un des nombreux aspects qui nous intéresse. Nous sommes actuellement en train de rechercher des façons intéressantes de l’utiliser.

Des propos qui peuvent paraître assez contradictoires avec la récente stratégie de la firme de permettre à certains jeux de s’établir sur Nintendo Switch grâce au cloud gaming à l’image d’Assassin’s Creed Odyssey ou encore de Resident Evil VII, exclusivement au Japon. Pourtant, Big N est loin d’exclure cette possibilité mais semble bien frileux à l’idée de substituer le cloud gaming au hardware dédié classique. Vous n’êtes donc pas prêts de jouer à Breath of the Wild sur vos smartphones.

HediS

Contenu proposé par - Déjà 15 article(s) à son actif

Présentation : Étudiant. Aspirant journaliste. Enthousiaste VR.

Un commentaire pour “Nintendo ne croit pas (encore) au cloud gaming

  1. ba moi je suis ok avec nintendo; j”y crois pas non plus !
    pas de connexion ou problème de connexion égale impossible de jouer.
    et pas de jeu en nomade sauf avec la 4G qui fonctionne à peine sur mon tel ou juste dans les beau quartier de bobo a paris lol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.