PREVIEW – Starlink : Battle for Atlas

Lors de l’E3 2017, Ubisoft annonça le développement de Starlink : Battle for Atlas, un jeu d’aventure à base de conquête spatiale et de batailles endiablées dans le firmament. La particularité de ce titre ? L’utilisation de figurines connectées qui représentent aussi bien des vaisseaux que des pilotes ou des éléments de personnalisation tels que des ailes et des armes pour votre vaisseau. L’E3 2018 fut l’occasion pour Ubisoft de présenter plus en détails son titre d’aventure spatiale avec notamment l’introduction de Fox McCloud en guest star exclusif sur la version Nintendo Switch du jeu. Le Nintendo Paris 2018 nous a permis d’approcher d’un peu plus près ce titre qui suscite déjà la curiosité des joueurs.

Atlas est un système solaire menacé par la maléfique Légion Oubliée, une armée de robots de combat surpuissante dirigée par le redoutable Grax. En tant que pilote, votre mission est d’explorer les différentes planètes d’Atlas pour les libérer de la domination de la Légion et mettre un frein aux ambitions territoriales de Grax.

Surfant sur la vague des jouets connectés, Starlink: Battle for Atlas vous propose de construire votre vaisseau dans la réalité avant de la placer sur un Grip spécialement pensé pour le jeu qui vous permet de passer votre vaisseau dans le jeu. Voyez ce Grip comme le Portail de Skylanders : votre porte d’entrée pour la conquête de l’espace ! Remarque importante : si sur notre vidéo de gameplay offscreen vous pouvez voir le joueur jouer avec l’imposante figurine constamment sur son Joy-Con grip, sachez que cette configuration n’est absolument pas obligatoire. En effet, une fois que le vaisseau est scanné par le Grip, vous êtes libres de le retirer et de jouer normalement. On imagine mal comment on aurait pu jouer en Mode Portable autrement !

Après cette étape passée, entrons dans le vif du sujet : les batailles ! Starlink : Battle for Atlas propose un gigantesque monde ouvert évoluant en temps réel qui se démarque par la pertinence de ses interactions. Chaque bataille débute dans l’espace et c’est à vous de rejoindre la planète où se déroule votre mission en traversant son atmosphère. Petite particularité très appréciable : la surface de la planète évolue à tout instant, même quand vous n’y avez pas encore atterri. Ainsi, les monstres présents continueront de se mouvoir en votre absence, ce qui amène une dimension stratégique sui sera sans doute très appréciable en jeu.

D’office, on est frappé par la beauté du monde créé par Ubisoft. La première planète que nous avons explorée se caractérisait par de délicates couleurs pastel très agréables à l’œil tandis que l’autre proposait un environnement désolé véritablement saisissant. La végétation formant une grande plaine est également très convaincante, si bien qu’on ne peut qu’applaudir Ubisoft d’avoir réalisé un si bel environnement sur la console de Nintendo, qui d’ailleurs est sensiblement similaire d’un point de vue technique aux versions des consoles concurrentes. De plus, les images fournies par Ubisoft semblent promettre une grande diversité de biomes qu’on a hâte de découvrir plus en détails.

Il est possible de changer très aisément d’armes et de pilotes en pleine partie : ajoutez ou retirez à votre convenance telle ou telle partie de votre vaisseau, passez le sur votre Joy Con grip et vous voici prêts à revenir dans la bataille ! Autre détail très sympathique : le jeu reconnaît le sens dans lequel vous avez placé vos armes sur votre vaisseau. Aussi, prenez garde à ne pas mettre votre canon laser à l’envers si vous ne voulez pas avoir une mauvaise surprise face aux monstres parfois gigantesques qui vous attendent (à moins que vous ne vouliez un petit coup d’accélérateur inopiné !).

Pour l’occasion, nous avons pu poser nos mains sur l’Arwing, le légendaire vaisseau de Fox McCloud héros de la série Star Fox. Exclusivité de la version Switch de Starlink: Battle for Atlas, l’Arwing ravira les fans de la licence de Shigeru Miyamoto. Le déplacement du vaisseau se fait entièrement au stick, aucune fonctionnalité gyroscopique n’étant exploitée pour le moment. Un mal pour un bien pourrait-on dire, car Starlink est un titre exigeant qui demande une grande dextérité de votre part pour venir à bout de la Légion. Les monstres sont parfois redoutablement puissants quand ils n’atteignent pas des dimensions stratosphériques, aussi la prudence sera de mise.

Attente : 90%

En somme, la session fut très plaisante à jouer. Ubisoft nous promet une très belle aventure spatiale qu’on a hâte d’expérimenter dans sa version complète ! Le staff de Nintendo présent à l’événement a d’ailleurs annoncé la sortie d’un pack de démarrage exclusif à la Nintendo Switch qui proposerait le jeu accompagné de l’Arwing de Fox McCloud, une belle manière de valoriser le partenariat fort productif entre Nintendo et Ubisoft. Starlink : Battle for Atlas sera disponible le 16 octobre sur Nintendo Switch.

A propos de l'auteur :

LatoJuana

Jeune aficionados de Nintendo de 20 ans. Fan de Miyazaki et de Disney. Etudiant en Biologie et cataclysme en Travaux Pratiques.

a écrit 81 articles sur Switch-Actu.

3 commentaires pour “PREVIEW – Starlink : Battle for Atlas

  1. J’attends ce jeu avec impatience mais j’ai une question, est ce que c’est un jeu online multijoueurs uniquement, ou est ce qu’on peut y jouer en solo offline aussi ?

  2. Cool !! J’avais bien aimé No Man Sky sur PS4, celui ci a l’air encore plus beau, en espérant que l’exploration ne soit pas trop en retrait par rapport aux phases de combats…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.