Bayonetta 3 key visual

Hellena Taylor appelle au boycott de Bayonetta 3

Mise à jour :
Une enquête de Bloomberg est venue démentir la comédienne trois jours après la publication initiale de cet article.

Nous l’évoquions il y a 10 jours, Bayonetta 3 ne verra pas le retour de la comédienne qui doublait sa protagoniste jusqu’à présent, Hellena Taylor. Cette dernière est remplacée par Jennifer Hale pour ce troisième opus. Yusuke Miyata, réalisateur du jeu, évoquait pour Game Informer des “circonstances diverses” ayant “empêché Hellena Talylor de reprendre son rôle” sans détailler davantage. Cette formulation énigmatique n’aura pas fait illusion bien longtemps, puisqu’il semble qu’en réalité, un contentieux entre Taylor et Platinum Games soit à l’origine de ce changement de casting. La comédienne s’en explique sur son compte Twitter à travers trois vidéos dans lesquelles elle relate la façon dont se sont déroulées les discussions avec Platinum Games vis-à-vis de Bayonetta 3.

Pour résumer, Hellena Taylor affirme avoir reçu une proposition de rémunération qu’elle qualifie d’ “insultante” pour doubler la sorcière de l’Umbra pour l’intégralité de Bayonetta 3. Suite à cette première offre, elle dit avoir écrit directement à Hideki Kamiya à l’aide d’un ami qui a traduit son message en japonais. Suite à cela, Kamiya en personne lui aurait répondu avec une nouvelle offre de 4000 dollars pour l’ensemble de son travail sur le jeu, une somme qu’elle juge à nouveau très insuffisante pour rémunérer son travail. Taylor a un effet un CV imposant et a été formée par de grands noms du cinéma tels que Larry Moss, notamment. Elle estime donc mériter une rémunération plus à la hauteur de son expérience et de son talent.

Dans sa colère, l’actrice évoque sa remplaçante Jennifer Hale qui, si elle lui souhaite le meilleur à elle ainsi qu’à tou·tes ses collègues du monde du doublage, n’a selon elle “pas le droit de dire qu’elle est la voix de Bayonetta” et d’ajouter qu’elle “a créé cette voix”. Hellena Taylor mentionne également une information qu’il nous est difficile de vérifier en déclarant que “la franchise Bayonetta a généré 450 millions de dollars, et c’est sans compter les produits dérivés”. D’aucuns pourraient penser que de tels revenus permettent à Platinum Games de mieux rémunérer ses comédien·nes de doublage vedettes, mais ça ne semble pas être le cas, ou bien le chiffre est très exagéré.

La comédienne termine son réquisitoire par un appel au boycott de Bayonetta 3. Elle invite les fans qui prévoyaient d’acheter le jeu à investir la somme en question dans une association à la place. La réponse de Hideki Kamiya, fondateur de la franchise et également l’un des cofondateurs de Platinum Games, ne s’est pas faite attendre. Fidèle à son ton incisif sur les réseaux sociaux, le principal réalisateur du studio japonais réagit sur Twitter :

Triste et déplorable attitude de contre-vérité. C’est tout ce que je peux dire pour le moment. Au fait, prenez garde à mes blocages.

Ne travaillant pas dans le monde du doublage, il nous est difficile d’évaluer les tarifs pratiqués. Le fait que la pratique se veuille assez discrète n’aide pas non plus. Quelques voix connues ont toutefois réagi en soutenant Hellena Taylor et en détaillant certains principes de rémunération différents. C’est le cas de Sean Chiplock, voix anglaise de Revali, Teba et l’Arbre Mojo dans Zelda Breath of the Wild, qui a accepté de répondre aux questions de certain·es internautes sur sa rémunération. Il évoque notamment une somme située entre 2000 et 3000 dollars pour son travail sur le jeu de Nintendo. Il parle aussi d’autres méthodes de rémunération, comme la redevance (revenus variables qui dépendent du succès commercial, l’acteur·ice étant alors crédité·e au titre d’auteur·ice partiel·le de l’oeuvre). Il n’a par exemple que deux lignes de dialogue hors-champ sur le film Détective Pikachu, payées à l’époque 950 dollars chacune, mais qui avec le temps ont fini par lui rapporter bien plus grâce à une redevance régulière.

Il est donc possible que Hellena Taylor ait voulu négocier une méthode de rémunération similaire pour Bayonetta 3 avant de s’être faite envoyer balader par Platinum Games, qui a préféré maquiller son absence en problème de disponibilité. Quoi qu’il en soit, Kamiya semble avoir encore des choses à dire, comme le laisse suggérer la formulation de sa réponse. Nous devrions donc entendre à nouveau parler de ce contentieux à l’avenir.

+1
0
+1
0
+1
0
+1
1
Callisto

Contenu proposé par - Déjà 186 article(s) à son actif

Présentation : Joueur depuis mon plus jeune âge, j'ai grandi avec Nintendo et leur univers, donc je garde un affect, même si le JV en général me passionne tout autant. Je suis friand de J-RPG et de tout ce qui touche à Zelda et Metroid principalement, même si d'autre licences de Big N ont mes faveurs. Je reste malgré tout bon public et peux apprécier un large panel d'expériences.

guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments