Bayonetta 3

Bayonetta 3, y es-tu, m’entends-tu ? – TRIBUNE

Des arlésiennes, le jeu vidéo en a connu et en connaîtra sûrement encore dans les années à venir. Mais certains cas sont plus intrigants que d’autres, pour ne pas dire plus désespérant. J’avais d’office enterré tout espoir d’avoir une quelconque information à propos de Bayonetta 3 lors du Nintendo Direct de l’E3 2021 mais je reste quand même stupéfait du silence complet de Platinum Games sur le sujet. Voici un léger coup de gueule de la part d’un joueur en manque de sorcellerie.

Attention, comme toute tribune, le contenu présent dans cet article relate le point de vue de son auteur. Il est possible que vous voyiez les choses différemment, auquel cas nous vous invitons à vous exprimer dans les commentaires pour apporter vos précisions ou vos avis.

Reprenons depuis le début : en 2017, à la surprise et à la joie de nombreux joueurs, Nintendo profite de la cérémonie des Game Awards pour annoncer les portages des deux premiers épisodes de Bayonetta (auxquels nous avions déjà eu l’occasion de jouer sur Wii U en 2014) et aussi, et surtout, le développement de Bayonetta 3 en exclusivité sur Nintendo Switch. La réaction de l’audience mais aussi des joueurs suivant l’évènement en ligne ne trompe pas : cette annonce est très bien accueillie.





Mais depuis, même les moines du monastère de la Grande Chartreuse ont fait plus de bruit que la Sorcière de l’Umbra. Pour être clair, aucune image, aucun extrait et aucune information précise n’ont été donnés en dehors du teaser d’annonce publié en 2017. Jusqu’à présent, on pouvait se satisfaire sans trop broncher des “Tout va pour le mieux, le développement suit son cours” de la part d’Hideki Kamiya, le producteur du jeu, mais force est de constater que l’attitude du créateur, talentueux, maintes fois salué par la critique mais connu pour son caractère parfois caustique, peut en décourager plus d’un.

La dernière sortie de Kamiya-san est assez révélatrice : ce dernier a en effet manifesté son agacement sur son compte Twitter face aux demandes régulières des fans.

Je comprends que les gens puissent me demander davantage d’informations. En revanche, des remarques absurdes comme “Le développement a dû être arrété” ou “Le jeu doit être retardé” ne sont rien d’autres que des paroles inutiles. J’essaie de rassurer et de convaincre sur l’état du jeu mais après tout, les gens sont libres de croire ce qu’ils veulent.

Une attitude étonnamment sereine quand on sait que le concepteur de Bayonetta 3 n’hésite pas à qualifier les internautes lui demandant des nouvelles de “kuso baka” ce qui en français pourrait donner “gros cons” concrètement. Que Kamiya s’agace de ces demandes incessantes des joueurs est une chose, surtout quand on les sait capables de certaines extrémités quand ils n’obtiennent pas ce qu’ils veulent. En revanche, s’offusquer de la sorte et injurier des internautes respectueux de sa personne et de ses oeuvres est quand même très culotté quand on y pense.

Kamiya n’est assurément pas un débutant sur la scène vidéoludique et il a dû plus d’une fois constater les conséquences d’une annonce prématurée. Aussi, on peut se poser la question suivante : si Kamiya se sait peu tolérant face à des demandes régulières et insistantes, pourquoi ce silence complet ? Pourquoi avoir annoncé Bayonetta 3 aussi tôt ? En trois ans et demi (minimum) de développement, on se doute qu’un projet qui roule bien aurait de quoi s’illustrer un peu, ne serait-ce que d’un point de vue marketing pour rassurer joueurs et investisseurs. On peut donc comprendre sans trop de problèmes les interrogations de ceux n’excluant pas une annulation du projet, ce que je n’espère évidemment pas. De plus, quand on connaît le passif de l’homme sur certains projets comme Scalebound, on peut se permettre d’avoir quelques craintes : de nombreux bruits de couloir désignent les très mauvaises relations de Kamiya avec Microsoft comme responsables de l’annulation du projet.

Ajoutons à cela que peu de joueurs connaissent réellement le déroulement complet du développement d’un jeu. Il est de notoriété publique que réaliser un jeu, quelqu’il soit, ne se fait pas en six mois mais sur le fond quelles sont les étapes à suivre jusqu’à la sortie d’un titre en magasin ? Ce manque de connaissances fait qu’un joueur peu au fait de ce genre de choses met rapidement en doute la stabilité d’un projet vidéoludique si celui-ci est passé constamment sous silence, comme c’est le cas pour Bayonetta 3.

En bref, nous ne sommes pas plus avancés qu’en 2017 : Kamiya avait averti de ne pas s’attendre à quoi que ce soit autour du titre pour cette année mais il est tout de même curieux de voir que l’homme préfère injurier les internautes intéressés par le projet plutôt que de tenter d’éteindre les flammes du mécontentement qui éloigne peu à peu les joueurs de Bayonetta 3.

LatoJuana

Contenu proposé par - Déjà 606 article(s) à son actif

Présentation : Otaku gamer avec un tropisme particulier pour Nintendo, les séries TV et les Boy’s Love romantiques.

guest
1 Commentaire
plus de votes
plus récents plus anciens
Inline Feedbacks
View all comments
Draco1326

Je pense que le problème de manque d’annonce pour ce jeu est le même que pour tous les gros jeux qui ont été annoncés durant l’E3 de 2017. D’habitude, Nintendo révèle des jeux qui sont bien avancés dans le développement. Mais cette année-là, pour marquer la sortie de la nouvelle console, ils ont vraiment voulu la rendre incroyable en dévoilant de nombreux jeux qui venaient sûrement à peine d’être lancé (Metroid Prime 4 par exemple). Du coup, je pense que Nintendo a un peu forcé Kamiya à dévoiler Bayonetta 3 alors qu’ils n’avaient rien. Ce qui donne l’impression que ça… Lire plus »