Bayonetta 3 banner

Bayonetta 3 : Nintendo n’a pas demandé le mode “Ange naïf”

En marge de la bande-annonce accompagnant l’annonce tant attendue de la date de sortie de Bayonetta 3, désormais fixée au 28 octobre, une autre vidéo a fait parler du jeu sur les réseaux sociaux. Il s’agit d’un mode de jeu baptisé “Ange naïf”, qui est en fait une sorte de censure activable ou non au bon vouloir de la personne qui joue. Le mode permet ainsi de couvrir davantage la peau de la sorcière qui, lors de ses finishers, se dévêtit pour transformer ses cheveux en différentes créatures démoniaques (dans le lore du jeu, ses cheveux s’enroulent autour de son corps pour constituer sa tenue). Le but annoncé serait de pouvoir jouer dans son salon sans être embarassé·e alors que des personnes passent derrière nous.

Bien que totalement optionnelle, cette fonctionnalité a malgré tout fait jaser les internautes, certain·es se fendant de commentaires supposant que le mode aurait été ajouté à la demande de Nintendo. Face à ces remarques, Hideki Kamiya (co-réalisateur du jeu) lui-même a souhaité répondre dans des tweets pour apporter des précisions :

À propos de l’exposition du corps de Bayonetta, je vois beaucoup de commentaires disant “C’est de la faute de Nintendo”. Mais en fait, lors du portage de Bayonetta 1, puis du développement de Bayonetta 2 et 3, Nintendo n’a jamais exprimé de réserves à ce sujet, ils ont même plutôt suggéré que le costume inspiré de Link dans Bayonetta 2 soit “moins couvert au niveau de la poitrine”.

Il poursuit à propos des relations avec Nintendo :

Concernant Nintendo, comme je l’ai dit à Iwachi [le surnom de Satoru Iwata, d’après Nintendo Everything ndlr], je pensais qu’ils étaient une grosse entreprise très compliquée et carrée. Mais après avoir travaillé avec eux pendant aussi longtemps, j’ai l’impression que bien qu’ils puissent être très chiants, ils sont étonnamment ouverts pour discuter face à face au sujet du développement ou des ventes.

Connu pour beaucoup s’exprimer, parfois en des termes très crus, sur les réseaux sociaux, sur Twitter en particulier, Hideki Kamiya a donc tenu à livrer quelques explications ainsi que des informations plus personnelles sur son ressenti en travaillant avec Nintendo. Si le développement de Bayonetta 3 n’a pas dû être un long fleuve tranquille au vu de sa communication très sporadique, on ne peut qu’espérer que les rapports entre Platinum Games et Nintendo ont été aussi bons qu’il le prétend.

+1
4
+1
1
+1
0
+1
0
Source(s) :
Callisto

Contenu proposé par - Déjà 161 article(s) à son actif

Présentation : Joueur depuis mon plus jeune âge, j'ai grandi avec Nintendo et leur univers, donc je garde un affect, même si le JV en général me passionne tout autant. Je suis friand de J-RPG et de tout ce qui touche à Zelda et Metroid principalement, même si d'autre licences de Big N ont mes faveurs. Je reste malgré tout bon public et peux apprécier un large panel d'expériences.

guest

2 Commentaires
plus de votes
plus récents plus anciens
Inline Feedbacks
View all comments
Greg

Merci d’éviter cette horreur qu’est l’écriture inclusive. Un test n’a pas à subir des revendications de groupes extrémistes qui ne voient pas les conséquences linguistiques d’un tel massacre.

DesBen

Désolé.e