majora's mask skull kid origins court métrage ember lab

HS – Un court-métrage sur l’origine du Skull Kid de Majora’s Mask

C’est l’heure d’un nouvel article HS – pour “Hors-Switch”, bien évidemment ! Ayant découvert ce matin un superbe court-métrage non-officiel faisant quelque peu office d’origin story pour le Skull Kid de The Legend of Zelda: Majora’s Mask, je ne pouvais que partager avec vous cette merveille de technique, qui devrait vous enchanter autant que moi et vous rappeler de très bons souvenirs si vous avez déjà joué à l’excellente, bien que mal-aimée, suite à Ocarina of Time. En tout cas, Nintendo, que l’on connaît très procédurier, semble avoir apprécié l’hommage, puisque la vidéo que vous pouvez découvrir ci-dessous figure dans la playlist “Nintendo Favorites de la chaîne YouTube principale du constructeur.

Un peu de contexte : Si vous n’avez jamais joué au deux Zelda parus sur Nintendo 64 – puis ressortis sur 3DS avec l’appui de Grezzo– ou à Twilight Princess, les Skull Kids sont des créatures vivants dans les Bois Perdus. Espiègles et sans visage, on dit qu’il s’agit d’enfants qui se sont égarés dans la forêt, quelque chose qui peut être confirmé par le fait qu’ils n’attaquent pas Link quand il est petit. C’est un Skull Kid ayant volé le masque Majora au vendeur de masques qui deviendra, un peu malgré lui, l’antagoniste principal de The Legend of Zelda: Majora’s Mask.

Mais pourquoi partager maintenant un court-métrage sur Majora’s Mask qui date de 2016 ?“, me demanderez-vous ? La réponse est simple : celui-ci a été réalisé par Ember Lab, studio qui a refait parler de lui lors de la conférence PlayStation 5 de la semaine passée avec une bande-annonce pour leur premier projet, le magnifique Kena: Bridge of Spirits, qui paraîtra sur PlayStation 4, PlayStation 5 et PC en fin d’année et qu’on attend déjà avec une impatience non-dissimulée. Et, qui sait, vu qu’ils semblent aussi fans de jeux Nintendo que vous et moi, peut-être que nous les retrouverons un jour sur un projet pour le constructeur japonais, ou, tout du moins, qui paraîtra sur une de ses consoles ? C’est tout le mal qu’on peut leur souhaiter.

Majora’s Mask : Terrible Fate, le court-métrage d’Ember Lab

giomosby

Contenu proposé par - Déjà 627 article(s) à son actif

Présentation : Fan de consoles Nintendo et de jeux japonais depuis que je suis en âge de tenir une manette. Si je ne suis pas dispo, c'est probablement que je visite un parc Disney.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments