TEST – The Legend of Zelda : Breath of the Wild (Ode aux Prodiges)

En mars 2017, Nintendo lançait sa Nintendo Switch ainsi que le fantastique The Legend of Zelda : Breath of the Wild. Neuf mois ont passé, et pourtant les dernières aventures de Link n’en finissent pas d’émerveiller les joueurs. La consécration de ce succès fut sans aucun doute la remise du prix du Jeu de l’Année lors des Games Awards cette semaine. Pour fêter cela, Eiji Aonuma dévoila une toute nouvelle bande-annonce du titre mettant en scène un contenu additionnel annoncé de longue date et ainsi fort attendu des fans. Baptisé “Ode aux Prodiges”, ce DLC était vu par Nintendo comme une opportunité d’en apprendre d’avantage sur la Princesse Zelda et, par extension, de prolonger encore un peu notre virée dans le monde d’Hyrule. Qu’apporte donc cette extension ? Réponse immédiate !

Revali du peuple Piaf, Mipha du peuple Zora, Daruk du peuple Goron et Urbosa du peuple Gerudo : quatre noms désormais bien connus des joueurs de The Legend of Zelda : Breath of the Wild. Petit rappel : ces quatre personnages clés de l’intrigue du jeu furent désignés par la Princesse Zelda en personne comme les Prodiges du Royaume d’Hyrule. Derrière ce titre se cache le privilège de piloter les quatre créatures divines : Vah Medo, Vah Ruta, Vah Rudania et Vah Naboris. Dans cette extension, “Ode aux Prodiges”, notre jeune Link se voit confier une mission intimement liée aux quatre héros d’antan, dont le but sera une fois de plus de mettre sa force, mais surtout son courage, à l’épreuve. Pour cela, il vous faut retourner là où tout a commencé : le Sanctuaire de le Renaissance. En utilisant sa Tablette Sheikah précisément là où notre héros s’est réveillé, une mystérieuse voix s’élève et vous indique la nature de votre épreuve : mesurer votre aptitude à posséder et piloter votre propre créature divine. En conséquence, votre guide vous confie la Tétralame Mort-Subite, une arme surpuissante mais extrêmement dangereuse : bien qu’elle soit capable d’éliminer ses ennemis en seul coup, Link se retrouve extrêmement affaibli au point que la moindre blessure lui sera fatale. Vous l’aurez compris, cette arme porte bien son nom. Commence alors votre tâche : quatre Sanctuaires sont disséminés sur le Plateau du Prélude et n’attendent que votre venue pour en arracher les Emblèmes du Triomphe. Pour accéder à chacun d’entre eux, vous aurez tout d’abord la mission périlleuse de nettoyer la zone où se cache l’ancien édifice de tous les monstres qui la peuplent dans l’état de faiblesse, et paradoxalement de puissance dans lequel vous vous trouvez. Après avoir passé cette étape pour le moins ardue, vous voici plongés dans ces fameuses nouvelles énigmes dont la difficulté variable vous donnera parfois du fil à retordre.

Une fois les quatre Emblèmes du Triomphe récupérés, vous aurez à parcourir une nouvelle fois le vaste monde d’Hyrule pour trouver douze autres Sanctuaires liés aux Prodiges d’Hyrule (Trois sanctuaires par Prodige). À l’issue de chaque tiercé d’épreuves, Asarim, le prolixe ménestrel très apprécié des fans, vous interprétera un chant de sa composition en l’honneur du Prodige concerné. Chaque chanson est l’occasion de visionner une nouvelle cinématique narrant la rencontre de la Princesse Zelda avec un de vos défunts alliés. On se souviendra de la touchante rencontre entre Zelda et Mipha, qui est également l’occasion d’apercevoir un adorable bébé Sidon. N’oublions pas également l’émouvant dialogue entre la Princesse et Urbosa la Grande qui nous permet de nous faire une meilleure idée de la relation liant les deux jeunes femmes. Un point fort de cette extension est qu’elle nous permet enfin de connaître un peu plus l’héritière si tourmentée du Royaume d’Hyrule. Nous aurions tout de même aimé en savoir encore d’avantage pour mieux cerner la jeune héroïne.

Une fois les quatre chants entendus, place à un nouveau donjon ! Fonctionnant sur le même principe que les créatures divines, ce temple inédit vous fera à nouveau jouer avec votre Tablette Sheikah pour utiliser les gigantesques mécanismes imaginés par les développeurs. Si ce donjon reste encore un peu court à notre goût, on ne peut qu’admirer le génie de ses créateurs. Les énigmes proposées utilisent très ingénieusement les différentes mécaniques du jeu et le boss imaginé pour l’occasion vous surprendra certainement ! Notons au passage l’excellente reprise du thème des Sanctuaires qui s’associe à merveille avec la toile de fond de cette nouvelle épreuve.

Ceci est sans mentionner la récompense finale qui vous permettra, en quelque sorte, de piloter votre propre créature divine : le Destrier de Légende 0.1. Sous la forme d’une moto rappelant évidemment celle imaginée pour Link dans Mario Kart 8 Deluxe, ce véhicule donne une dimension aussi incongrue qu’étonnament grisante au voyage du joueur. Cascade, dérapage, saut… c’est une toute nouvelle manière de vous déplacer qui vous attend ! Prudence cependant, les chutes ne sont jamais loins. Notons enfin que cette extension ajoute une nouvelle gamme d’équipement dont le Casque de Xanto de Twilight Princess et la tenue complète de Ganon Spectral d’Ocarina of Time pour ne citer qu’eux. De plus, un nouveau set d’équipement équestre (en partant du principe que vous ne serez pas à cheval sur votre moto tel le regretté Johnny Hallyday) est disponible : le filet et la selle archéoniques ! L’un vous permet de donner plus d’endurance à votre monture quand l’autre pour permet de le faire venir de n’importe où, peu importe la distance vous séparant de lui. Au total, nous nous retrouvons avec seize nouveaux sanctuaires et cinq sets d’équipement en plus.

A propos de l'auteur :

LatoJuana

Jeune aficionado de Nintendo de 20 ans. Fan de Miyazaki et de Disney. Etudiant en Biologie et cataclysme en Travaux Pratiques.Devil Ex Machina.

a écrit 104 articles sur Switch-Actu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.