Tribune – Mon royaume pour ces portages Switch !

D’aucuns ont déjà poussé un soupir las à l’annonce d’un énième portage sur Nintendo Switch, démontrant sinon la flemmardise de certains éditeurs, au moins le flegme dont ils font preuve à l’égard de leurs investissements. Mon naturel nostalgique et curieux me donne sans cesse envie de découvrir les trésors d’alors, et de refaire les pépites de ma jeunesse sous un nouvel angle. Nous sommes à l’orée d’un champ infini de possibilités ; portages réussis de jeux gourmands (Wolfenstein II : The New Colossus, DOOM), jeux de dernière génération en streaming (Resident Evil 7 au Japon), jeux d’antan revenant sur l’eShop (The Legend of Zelda) et enfin anciennes figures emblématiques d’autres constructeurs s’invitant chez Big N (Crash Bandicoot). Qui, dans les années 90, aurait misé un simflouz sur l’apparition de Sonic sur console Nintendo ? Plus parlant encore, dans un jeu estampillé Mario, son rival mortel que Sega infantilisait dans ses publicités ?

Mettons-nous donc à rêver et balisons le champ des possibles aux seules frontières de l’imagination. Je me suis arrêté sur cinq de mes fantasmes du moment, parmi ceux qui m’ont semblé soit plausibles, soit logiques par la conjoncture actuelle du marché. Plongée immédiate dans des abysses de nostalgie !

Pokémon Stadium 2 – “Ohlala, mais ça n’a pas fait très mal !”

Sorti sur Nintendo 64 en 2001 (2000 au Japon), cet épisode charnière dans les itérations consoles m’avait scotché pour d’innombrables raisons, à l’époque. La durée de vie d’un tel titre flirtait allègrement la centaine d’heures tant pléthore de contenus nous sautaient au visage. On pouvait pèle-mêle enchaîner des combats contre les occupants du «Château des Champions», passer des heures dans l’encyclopédie, suivre des cours et répondre à des questions, entraîner des amis dans des mini-jeux délirants et très réussis, poursuivre sa partie sur Game Boy/Color (via le Transfer Pak); participer aux nombreux tournois… Ma 64 dort profondément mais je la rebrancherai très certainement un jour pour m’offrir une soirée à plusieurs, à se pouiller entre Nosferaltos ou Insécateurs dans ces mini-jeux complètement barrés ! Pokémon, c’est la vie.

The Jak and Daxter Trilogy – Après tout, Crash est bien de la fête…

Les droits de licences fanent et si l’éditeur en abandonne une, celle-ci se retrouve disponible pour tout développeur intéressé (en substance). L’ami Jak n’a pas conclu ses aventures de la meilleure des manières et ses dernières ventes en témoignaient, les épisodes canoniques restent les préférés des fans. Retrouver un jour les pitreries de Daxter en HD sur la Nintendo Switch est certes peu probable, mais l’exercice serait profondément salutaire pour les deux partis. Une aventure longue et passionnante au cours de laquelle le protagoniste dévoile – malgré lui – son côté sombre et dépeint une fantasy très originale pour l’époque. Le gameplay alternait avec brio plusieurs séquences de plateformes, de tirs et de courses le tout enrobé dans des cinématiques très réussies. J’attends fébrilement le jour où il arrivera(it) !

Tomb Raider – Lara Croft et son reboot 2013, pas une sinécure

Retour en fanfare de la plus grande exploratrice du monde vidéoludique, Lara Croft a cristallisé les attentes de tous les joueurs l’ayant connue dans les années 90/2000. Son reboot teinté d’Uncharted (qui lui-même teintait ses aventures de Tomb Raider) a été salué quasi-unanimement. J’ai personnellement retourné le jeu dans tous les sens tant le cocktail d’aventure, d’action et d’améliorations RPGesques m’a plu. On y retrouvait alors une Lara désemparée et en souffrance dans un environnement hostile – même si elle se transforme en tueuse sanguinaire assez rapidement, convenons-en. La Nintendo Switch me semble capable de livrer une version honorable sans toussoter, même lors des passages en forêt ; j’y crois encore, on est vivant tant qu’on est fort ! Bon sang, je recommence à fredonner du Lara Fabian. Mes médicaments, vite.

Super Mario 64 “Deluxe Edition”- La version Nintendo DS à emporter, s’iouplaît

L’ayant terminé avec ma petite sœur sur notre 64 puis écumé sa version DS, le fait de revenir gambader entre les tableaux du Château de Peach me tente un peu moins. Mais la nouvelle génération DOIT vivre cette aventure, et le temps n’a aucune emprise sur le fun que peut ressentir un joueur à parcourir les différents niveaux proposés ici. La version DS embarquait quant à elle une pléthore de mini-jeux très efficaces qui auraient pu à eux-seuls en justifier l’achat ! Mario en 3D, on connaît désormais ; reste que son maniement était déjà parfait à l’époque, y compris la gestion de la caméra. Super Mario 64 a cette aura que peu de jeux possèdent, et que les autres recherchent éperdument.

FlatOut 2 – Une gestion de la physique poussée… et du bowling humain

Un jeu de course automobile complètement barré que ce FlatOut 2 qui joint le fun à la virtuosité. Le moteur physique du jeu était incroyable pour 2006, et les graphismes n’ont vraiment pas à rougir sur PC encore aujourd’hui ! Une carrière démente où le joueur parcourt des environnements bucoliques d’un charme sans équivoque ; des épreuves débiles, comme un lancer de conducteur, un destruction derby ou un bowling ; une gestion des améliorations de ses voitures convaincantes… J’adore le contraste entre la douceur des paysages et le chaos sur le piste, où un tronc d’arbre peut envoyer ad patrès une voiture un peu imprudente, l’emmener faire trois tonneaux au milieu d’explosions et de concurrents se bourrant comme des malades. Bon ça suffit, j’y retourne de ce pas ! FlatOut 2 pourrait difficilement ressortir à mon humble avis, même sur le store à petit prix. Mais il demeure très clairement un excellent jeu, intemporel et le meilleur de la série.

C’est personnel, subjectif et basé sur les souvenirs vieillissant d’un adulescent qui n’a pas encore trente ans. Une flopée de jeux se bousculent dans ma tête et je vous invite à proposer votre top 5 personnel !

A propos de l'auteur :

Vestige

Animateur en centre de loisirs, mes nuits me portent en Téméria, à la Porte de Baldur ou dans un lugubre manoir. Je m'appelle Vestige, j'ai 25 ans et bois beaucoup trop de café.

a écrit 24 articles sur Switch-Actu.

10 commentaires pour “Tribune – Mon royaume pour ces portages Switch !

  1. Personnellement je prie pour un portage des différents Metal Gear : la HD Collection, Guns of the Patriots et The Phantom Pain à emporter partout ce serait l’extase !

    1. Ou alors Metal Gear Solid Trilogy (puisque c’est la mode) en version remake comme Twin Snake sur Gamecube (?)
      J’ai déjà fait The Phantom Pain et je trouve que l’open world est une fausse bonne idée pour ce genre de jeu.
      Guns of the Patriots, jamais fait, mais il n’est pas exclu PS3 ?

  2. Moi je veux 😁
    Dead space
    Shenmue 1 et 2 suivis du 3 ahaha 😋
    Journey, vu qu on a eu Abzu
    La saga yakuza kiwami

    Pour le moment c est tout 🤣

    Et bonnes fêtes les switcheurs 💖

    1. Dead Space, c’est EA et EA soutiens très peu la Switch. Chaque année, on dirais qu’il se force à porter FIFA sur Switch et d’ailleurs le FIFA19 est une copie du 18 sans réel nouveauté … donc peu de chance de voir un Dead Space Switch.
      Shenmue 3 est édité par … Sony donc peu de chance de le voir (et puis pour le moment on ne sait pas ce que ça donnera, certaines images font peur !) Shenmue 1 et 2 pourquoi pas mais fraichement ce sont des jeux qui ont mal vieillit, très lent, rigide. Tu es sur de vouloir dégradé tes bons souvenirs de ces jeux ?
      Journey c’est pareil, édité par Sony donc pas de portage possible.
      Yakuza 1 & 2 HD est sorti sur WiiU (seulement au Japon ??) donc c’est possible de le voir sur Switch
      Bonne fete à toi aussi 🙂

      1. Shenmue oui j en suis conscient…je relance parfois le 1 sur la dc c est magique maus effectivement vieillot 😋 j ai pas fais le 2 j aurais aimé le terminer. Pour les autres c est du fantasme, je sais pour journey, deadspace and co…bonne fête ! 👍😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.