return to monkey island acclamé par la critique

Return to Monkey Island acclamé par la critique

Return to Monkey Island est sorti avant-hier sur Switch et PC : maintenant que la plupart des tests du jeu sont parus, il est l’heure de faire un bilan sur les critiques de la presse. Inutile de faire durer le suspense plus longtemps : avec un score de 87% sur l’aggrégateur OpenCritic, cette nouvelle aventure de Guybrush Threepwood a enchanté la plupart de ceux qui s’y sont essayé et marque un retour en force pour cette série culte du point ‘n’ click. Une bonne nouvelle pour le créateur Ron Gilbert, qui a pu ainsi offrir un glorieux chant du cygne à son bébé.

Beaucoup de choses ont changé depuis la sortie de The Secret of Monkey Island il y a plus de trente ans, mais aujourd’hui, Return semble être une conclusion appropriée à tout ce qui a été engendré par l’original. La réflexion sur la série de Ron Gilbert et Dave Grossman après la conclusion du jeu est poignante, avec un recul que seules des années d’absence à la barre du navire peuvent apporter.

The Independant

Au cours du jeu, Guybrush aura navigué d’île en île à la recherche de clés mystérieuses, lesquelles nous auront donné l’occasion de refaire les voyages d’autrefois, mais toujours un peu différemment ou racontés autrement. En s’envisageant comme une ultime recompilation, Return to Monkey Island est un jeu sur le plaisir de réinventer des trésors d’histoires, mais aussi de revisiter le passé à travers leur précieuse transmission. Le propre d’un trésor ? Même enfoui pendant des années, lorsqu’on le déterre, il conserve toute sa superbe.

Le Monde

Une excellente histoire et des personnages mémorables ne sont qu’une partie de l’équation classique du genre : l’autre partie est une série d’énigmes à la fois difficiles et satisfaisantes à résoudre, qui constituent le fondement de toute grand point-and-click. Return en sert une bonne louchée, en incluant toujours une part de comédie dans la traditionnelle question qui est de savoir quel objet utiliser sur quelle personne ou endroit. La résolution d’énigmes est toujours aussi satisfaisante et cette itération 2022 de Monkey Island a appris à éviter la fameuse “logique de jeu d’aventure” obtuse qui a si souvent fait s’arracher les cheveux aux joueurs à l’époque.

IGN, 9/10

Le résultat de la réunion de l’ancienne équipe est un récit qui suit un chemin connu, mais qui veut clairement être plus qu’une simple ode à une époque révolue du jeu vidéo. Lorsque Threepwood demande conseil à une oracle, Voodoo Lady, elle résume le paradoxe auquel ce jeu est confronté : “vous devez suivre le chemin, mais vous avez déjà suivi le chemin“. Return to Monkey Island tire son épingle du jeu en regardant à la fois en arrière et en avant, nous rappelant que le genre du point-and-click ne mourra jamais vraiment : c’est un pirate zombie qui ne restera pas longtemps sous terre.

The Guardian

La modernisation la plus évidente et la plus contestée du jeu est sa direction artistique. Non, ce n’est pas du pixel art. Mais il s’agit d’un Monkey Island pour 2022, et cette apparence convient bien au monde de Gilbert. Presque chaque écran offre plus de choses à voir qu’il n’y paraît au premier coup d’œil – des bouts d’arrière-plan animés, comme des colonnes de fourmis affairées dans les sous-bois, par exemple – ce qui donne à chaque île l’impression d’être un lieu vivant. L’occasionnelle étoile filante ressemble à un détail d’un jeu des années 90, mais elle est contemporaine. Les effets de lumière sont magnifiques et les scènes sont cadrées de manière exquise.

PC Gamer, 92/100

Return to Monkey Island est un retour sincère et nostalgique à une série d’aventures en point-and-click qui avait été abandonnée depuis longtemps. C’est un jeu amusant, intelligent et intuitif, dont l’histoire et la présentation visuelle marquent par leur assurance. Que ce soit votre premier contact avec Guybrush Threepwood ou votre sixième, Return to Monkey Island est une aventure corsée à ne pas manquer.

GamesRadar, 4,5/5

Malgré l’énorme pression d’un possible come-back en demi-teinte, Ron Gilbert et Dave Grossman signent ici l’un des meilleurs Monkey Island jamais parus. […] Au-delà de sa drôlerie, de la qualité de son écriture, de sa production en général et de sa réussite en tant que pur jeu, il offre aux vétérans de l’île aux Singes un spectacle délectable : celui des retrouvailles touchantes entre des créateurs vieillissants et l’une des œuvres de jeunesse à laquelle ils doivent tout ou presque. On ne pouvait pas décemment espérer beaucoup mieux.

Gamekult, 8/10

Si ces critiques vous ont donné l’eau à la bouche et que vous n’avez toujours pas succombé à l’appel de la mer, vous pouvez partir à l’abordage du jeu sur l’eShop contre 24,99€en espérant une édition physique dans le futur.

+1
1
+1
1
+1
0
+1
0
giomosby

Contenu proposé par - Déjà 1300 article(s) à son actif

Présentation : Fan de consoles Nintendo et de jeux japonais depuis que je suis en âge de tenir une manette. Si je ne suis pas dispo, c'est probablement que je visite un parc Disney.

guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments