Masahiro Sakurai : “Smash Bros est un projet de rêve”

Après le fort plaisant Nintendo Direct consacré à Super Smash Bros Ultimate, Masahiro Sakurai, créateur de la série et producteur du jeu, s’est exprimé sur sa vision de l’industrie dans une interview accordée au Guardian. Dans cet entretien, le talentueux créateur s’est étendu aussi bien sur son parcours que l’importance que les jeux vidéo ont dans la vie des joueurs. Tous les propos ci-dessous ont été traduits depuis l’interview telle qu’elle a été publiée dans le quotidien britannique et recueillie par la journaliste Keza MacDonald.

Comment Masahiro Sakurai en est venu à créer des jeux ?

J’étais parti pour devenir ingénieur, mais quelque chose fini par me faire penser que je pourrais créer des jeux à la place. Pendant mes études, j’ai eu un boulot à temps partiel pour me faire assez d’argent pour acheter des jeux auxquels je voulais jouer pour faire des recherches.

Je me suis mis en quatre pour jouer à des jeux que je n’aimais pas forcément. A terme, ils sont devenus une vraie mine d’informations pour moi. À la maison, j’ai littéralement des milliers de jeux and je pense que chacun d’entre eux est un trésor de sagesse de la part de leurs créateurs.

Développer des jeux est un métier difficile : personne ne veut lancer un jeu qui n’est pas amusant. Ce sont toutes les difficultés et les défis rencontrés lors du développement qui déterminent si le jeu sera un succès ou un échec. Je pense que jouer à ces milliers de jeux a été la meilleure manière d’apprendre.

A propos de sa vision de Smash Bros

Je considère un concept comme Smash Bros comme un projet de rêve pour quiconque travaille dans l’industrie du jeu vidéo ! Le fait de collaborer avec toutes ces personnes et de travailler avec tant de personnages différents et pouvoir les mélanger sans aucun problème est quelque chose dont je suis vraiment fier.

A propos de la difficulté de créer un jeu aussi bien pour les pros que pour les néophytes

Si nous ne devions ne penser qu’à un seul type de joueur en particulier… le développement serait bien plus facile. Mais renoncer aux débutants ou renoncer aux pros n’aurait pas donné le résultat que nous avons aujourd’hui dans Smash. Mêler ces deux types de joueurs est quelque chose qui me tient réellement à cœur.

Dans ma jeunesse, je jouais beaucoup à un jeu appelé King of Fighters 95 dans les salles d’arcade et je pense que j’étais plutôt doué dans ce type de jeu. A ce moment, j’en étais à ma 50ème victoires consécutives sur Street Fighter 2 ! Je jouais donc à King of Fighters : il faut savoir que dans les salles d’arcades, la disposition des bornes est telle que vous ne voyez pas celui qui joue contre vous. Je prenais beaucoup de plaisir car j’étais en train de gagner mais il s’avèra que j’affrontais un total néophyte qui essayait simplement de s’amuser avec son copain. Et j’ai eu honte sur le moment car je me suis dit que je n’aurais pas du jouer ainsi. Maintenant, ils pourraient ne plus jamais voir envie de jouer à ce jeu. Voilà pourquoi j’ai toujours pensé que les débutants devaient être pris en considération.

Le tournoi Super Smash Bros. Invitational à l’E3 2018

L’aspect communautaire cher à Sakurai

J’ai réalise que ce jeu avait amené la création d’une véritable communauté. C’est quelque chose dont je suis conscient depuis le tout premier Super Smash bros sur Nintendo 64. Je souhaite sincèrement continuer à créer quelque chose qui ne brisera jamais ça.

Le mot de la fin

D’un côté je joue à des jeux parce que c’est mon travail, mais de l’autre je trouve que les jeux ont cette attraction éternelle et immortelle. Bien sûr, il m’arrive de relancer de vieux jeux si j’ai besoin de changer d’air, mais je pense qu’il est essentiel de jouer et d’observer constamment de nouvelles productions pour savoir où en est l’industrie. Les jeux actuels sont extraordinaires.

Même quelqu’un qui déclare être sorti des jeux vidéo en grandissant y replongera avec ses enfants s’ils ont un jeu qui permet de jouer à plusieurs. Il ne s’agit pas de sortir des jeux vidéo ou de passer l’âge pour y jouer, mais plutôt de trouver un jeu qui vous plaît à un moment donné de votre vie et d’y jouer, tout simplement.

Ainsi se conclut cette interview de Masahiro Sakurai. Le moins que l’on puisse dire est que l’homme a une vision aussi belle qu’unique de son secteur d’activité.

A propos de l'auteur :

LatoJuana

Otaku gamer assumé et sérivore avec un tropisme particulier pour Nintendo. 3e année de biologie et cataclysme en Travaux Pratiques.

a écrit 198 articles sur Switch-Actu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.