MàJ – Rumeur : Pokémon Switch se précise

L’arrivée d’un jeu Pokémon majeur sur console de salon Nintendo est un rêve qui revient à chaque génération ou presque. Si quelques titres ont débarqué au fil des ans de la Nintendo 64 à la Wii U en passant par la GameCube (Pokémon Snap, Stadium, Colosseum, Pokkén…), il n’y a jamais eu d’épisode classique jouable sur grand écran, où l’on élève des Pokémon et parcoure un monde enchanteur dans le but de devenir le meilleur dresseur (les plus anciens se souviendront du Super GameBoy, accessoire de Super Nintendo qui permettait de jouer aux jeux GameBoy sur la télévision mais là n’est pas le sujet). Ce vide que peuvent ressentir certains pokéfans sera bientôt comblé : on le sait depuis l’E3 2017, Pokémon, le vrai, arrivera sur Nintendo Switch dans un épisode inédit. En revanche, point d’information sur la date de sortie à l’exception d’un vague “2018 or later” et encore moins sur le contenu du jeu. Malgré cela, quelques indices sortent ici et là, et Switch-Actu vous propose un compte-rendu des diverses rumeurs. Comme toujours, nous vous suggérons d’intégrer la #TeamPincettes.

Le développement serait presque terminé

C’est la rumeur la plus chaude du moment : Pokémon Switch serait presque finalisé et deux faits viennent étayer cette suspicion. La première, c’est que The Pokémon Company a publié plusieurs offres d’emplois concernant la traduction et la localisation de jeux vidéos sur le continent européen. Avec un contrat d’une durée minimum de six mois mais qui ne devrait pas dépasser un an, les futurs employés devront traduire des textes en rapport avec un jeu vidéo. Tiens tiens… Pour ajouter de l’eau à notre moulin, une deuxième offre est sortie : The Pokémon Company cherche un candidat parlant japonais passionné de jeux vidéos, expert pour déceler et résoudre des problèmes sur des logiciels, qui s’y connait dans la production de contenus vidéos, et qui passera “un temps considérable à jouer aux jeux-vidéos”. Autrement dit, un testeur, qui communiquera étroitement avec l’équipe de développement !

Tout cela indique donc que le jeu serait presque prêt et serait rentré en phase de localisation/debug. Suffisant pour une sortie fin 2018 ? Rien n’est moins sûr. Les contrats mentionnés débuteront à partir d’avril et au plus tard en juin, pour une durée de six mois à un an donc. Cela ferait donc juste pour une sortie en fin d’année. Sur la deuxième offre, d’une durée fixe d’un an, il est fait mention que le candidat idéal devrait avoir une capacité à “travailler sous pression, avec des deadlines serrées et un planning soumis à des changements”. Nulle doute que tout sera mis en œuvre pour assurer une sortie dans une fenêtre idéale.

Pour terminer sur ces offres d’emplois, un détail a attiré notre attention. Il est écrit noir sur blanc sur la deuxième offre que l’employé devra s’assurer de participer à l’élaboration et de tester…des DLC ! Simples mises à jour du logiciel comportant des patchs correctifs ou vrais ajouts au jeu ? Dans son bilan financier, Nintendo a déclaré aux actionnaires qu’il était important de continuer à susciter l’attention et l’intérêt de l’acheteur via du contenu supplémentaire. Pourrait-on alors voir débarquer des mises à jour régulières avec des évènements spéciaux voire des ajouts même minimes de contenu comme dans Splatoon 2 (Splatfest) ou ARMS (Party Crash), ou alors de véritables DLC proposant de nouvelles quêtes/missions ? Cela dépendra de l’orientation prise par Pokémon Switch et de sa formule. Même si le plus probable concernant cette mention de DLC est la publication de patchs, la nouvelle politique de Nintendo à ce sujet laisse la porte ouverte.

Les starters auraient fuité

(non, nous ne parlons pas de Raikou, Entei et Suicune)

La structure de chaque Pokémon est peu ou proue la même. La jeune personne que vous incarnez se voit remettre son tout premier Pokémon par une figure qui deviendra en quelque sorte son mentor. Ce premier Pokémon, c’est ce qu’on appelle un starter. À chaque génération, le dresseur a le choix entre un starter feu, un plante et un eau. Si certains, au cours des différents jeux, ne jurent que par un élément, d’autres prennent celui qu’ils trouvent le plus mignon. Une rumeur sur internet indique que le design des futurs starters aurait fuité dans des illustrations visibles ci-dessus. Le talent artistique des Pokéfans et leur capacité à imiter à la perfection la patte des dessinateurs de chez Game Freak n’étant plus à démontrer, nous ne saurions que trop peu vous conseiller de rejoindre la #TeamPincettes. En revanche, cela semble tout à fait crédible, surtout lorsqu’on compare ces dessins à ceux qui avaient (véritablement) fuité pour la sortie de Pokémon Soleil et Lune en 2016. Simple fan-art ou révélation ? Si ces starters étaient avérés, une destination toute trouvée pour les décors du prochain jeu Pokémon pourrait être l’Australie, avec la présence d’un ornithorynque, d’une sorte de lémurien et d’un lapin (pour la petite histoire, le lapin, importé d’Europe, a créé de grands troubles écologiques en Australie qui en est venu à ériger des barrières anti-lapin pour endiguer la colonisation).

Les futures annonces confirmeront-elles ces rumeurs ? Et vous, quel starter choisiriez-vous ?


MISE À JOUR

Il a été confirmé que les starters illustrés dans cet article sont une création d’un artiste poképhile italien. Le talentueux dessinateur a su imiter à la perfection la patte graphique de Game Freak et publié un long message sur son profil Facebook pour confirmer la nouvelle. Un grand bravo à lui en tous cas !

A propos de l'auteur :

Metabee

Joueur de 25 ans qui aime les jeux de plateforme, de sport, d'aventure, de réflexion, et la tartiflette. Kostas FC

a écrit 45 articles sur Switch-Actu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *