crash team racing que vaut la version nintendo switch

Crash Team Racing : que vaut la version Switch face aux autres ?

Les spécialistes de l’analyse technique de l’hardware et du software Digital Foundry ont sorti une vidéo pour voir comment se comportait la version Switch de Crash Team Racing Nitro-Fueled face à ses itérations sur PlayStation 4/Xbox One et quels compromis ont du être faits pour porter le jeu sur la console de Nintendo. Le premier d’entre eux, comme on pouvait s’y attendre, se porte sur la qualité de l’encodage des cinématiques, mais concerne toutes les versions : ceci n’est donc pas dû à un problème de puissance de la console mais plus à choix des développeurs afin d’économiser de la place sur les supports physiques et digitaux. Le problème est même moins visible sur la Switch que sur les autres versions, en partie grâce à son petit écran.

La deuxième – et la plus grande, aussi – différence entre la version Switch et ses “grandes sœurs” se joue au niveau de la résolution : en portable, Crash Team Racing tourne en 480p (854×480) que ce soit en solo ou en multijoueur. En docké, il fait logiquement un peu mieux en envoyant du 720p (1280×720) sur votre télévision, mais il tombe en 576p (1024×576) quand vous y jouez à quatre, ce qui rend la lecture du jeu un peu difficile. Comme les versions PS4 et Xbox One, le titre est locké à 30fps, dommage pour un jeu de kart : à titre de comparaison, Mario Kart 8 Deluxe tourne en 720p/60fps en portable et en 1080p/60fps en docké (il passe en 30fps quand on y joue à 4). Certes, les décors du jeu de kart de Nintendo sont un peu moins détaillés et possèdent moins d’effets de lumière, mais le fait que même les versions PS4 et One soient en 30fps me fait penser qu’il s’agit là d’une décision de facilité plus que des conséquences d’une quelconque limitation technique. Ce framerate se fait ressentir sur le gameplay, moins fluide, et quelques chutes en dessous des trente images par seconde sont possibles en mode Bataille sur notre console hybride.

Ces images sont tirées de cette vidéo Youtube

Crash Team Racing fait aussi d’autres petites concessions sur les effets de lumière, les ombres, les textures et les détails des décors sur cette version Switch, mais rien qui ne se remarque vraiment en cours de jeu. Enfin, dernier petit point noir : les temps de chargement, déjà élevés sur les autres versions du titre, atteignent jusqu’à la quarantaine de secondes sur la console de Nintendo, 15 secondes supplémentaires par rapport aux autres supports, qui s’expliquent probablement par la compression nécessaire pour faire rentrer le contenu sur une cartouche. Ceci dit, Digital Foundry trouvent que, globalement, le jeu offre une expérience assez similaire sur Switch, Xbox One et PS4 et que donc le “portage” a été réussi. Si ce jeu de kart et son mode aventure vous manquent, vous pouvez donc foncer sur cette version Switch, qui offre l’avantage non-négligeable de pouvoir se jouer partout.

L’analyse de la version Switch de Crash Team Racing par Digital Foundry

A propos de l'auteur :

giomosby

Fan de consoles Nintendo et de jeux japonais depuis que je suis en âge de tenir une manette. Si je ne suis pas dispo, c'est probablement que je visite un parc Disney.

a écrit 272 articles sur Switch-Actu.

3 commentaires pour “Crash Team Racing : que vaut la version Switch face aux autres ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.