Bethesda

Bethesda aborde sa relation avec Nintendo

Dire que la Nintendo Switch est un succès est désormais somme toute inutile, tant l’évidence est désormais visible sur de nombreux points : jeux de qualité, ventes, opinion des joueurs, présence dans les médias, nombre de jeux, présences des éditeurs tiers ; la console hybride brille de tous ses feux et semble promise à une longue vie, surtout avec les futures exclusivités qui vont littéralement pleuvoir rien que pour l’année 2019. Parmi les points que nous venons de lister, nous avons abordé la présence des éditeurs tiers : bien que certains d’entre eux fassent encore preuve de frilosité ou d’une fainéantise mal déguisée, la plupart de ces créateurs non exclusifs apportent leurs productions sur Nintendo Switch. Parmi eux, Bethesda est probablement l’un des plus avenants avec Nintendo et c’est Peter Hines, vice-président du talentueux studio, qui s’est exprimé à propos de leur présence dans la vie de la Switch et de leur relation nouvelle avec Nintendo dans une interview accordée à Christopher Dring, rédacteur du site britannique Game Industry.

Le soutien que nous [Bethesda] recevons actuellement de la part de Nintendo [à propos du développement sur Switch] est sensiblement différent à celui que nous recevions ces 15 dernières années. Je pense que c’est en large partie du au fait que la Switch soit beaucoup plus proche de ses concurrentes [en termes techniques] que ne l’étaient les autres consoles Nintendo auparavant.

 

Nous avons également découvert une chose très intéressante : il existe une part du public Nintendo qui aime jouer à d’autres choses que ce à quoi ils sont habitués. Et parmi eux, une grosse partie ont vu nos productions comme une raison d’acheter la Switch. Nintendo a la possibilité de voir quel jeu a été le premier auquel chaque utilisateur de Switch a joué et quand il s’agit de Doom ou Skyrim, ils nous préviennent : “Ils ont acheté une Switch et ont décidé de jouer à un de vos jeux en premier lieu”.

 

C’est assez intéressant à constater : nous attirons des joueurs sur Switch. Pas plus tard qu’hier, j’ai rencontré des types qui m’ont dit que les premiers jeux qu’ils ont acheté sur Switch étaient Doom, Wolfenstein et Skyrim parce que c’était ce genre de jeux qu’ils voulaient essayer et que leur présence sur Switch les a poussés à en acheter une.

De quoi rendre Bethesda encore plus fier qu’auparavant car il s’agit d’un des rarissimes éditeurs tiers à avoir réussi à attirer des joueurs pour leurs propres productions et sans nécessairement s’associer à une production Nintendo. Ubisoft a, par exemple, une excellente image chez les possesseurs de Switch mais l’aide des licences Nintendo y est pour quelque chose quand on voit le succès de Mario + The Lapins Crétins : Kingdom Battle ou le contenu Star Fox dans Starlink : Battle for Atlas. Gageons que cela continuera d’encourager Bethesda à sortir de nouveaux jeux sur la console hybride : pour le moment, nous retrouverons Wolfenstein à la fin du mois et Doom en novembre.

A propos de l'auteur :

LatoJuana

Otaku gamer assumé et sérivore avec un tropisme particulier pour Nintendo. 3e année de biologie et cataclysme en Travaux Pratiques.

a écrit 334 articles sur Switch-Actu.

2 commentaires pour “Bethesda aborde sa relation avec Nintendo

  1. Ca va commencer à faire une paire de bon FPS sur Switch et je ne comprend pas pourquoi Take2 ne fait pas comme Besthesda en sortant d’avantage de jeu sur Switch. Bethesda a prouvé qu’il y a un public pour les jeux violences, réalistes. C’est d’ailleurs l’une des forces de la Switch, la diversité de sa ludothèque !
    J’aimerai bien un Borderland, un Bioshock ou même un GTA !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.