Du gameplay pour Tony Hawk’s Pro Skater 1+2 sur Switch - VIDEO
75%

Tony Hawk’s Pro Skater 1+2 : comme sur des roulettes – TEST

Les amateurs de jeux d’arcade, même s’il n’ont aucun attrait particulier pour le skate, ont déjà entendu parler au moins une fois de la licence Tony Hawk (et notamment des opus Pro Skater). Dès 1999, elle s’impose comme la licence phare des jeux de skate sur consoles, et brille pendant les années 2000 sur son créneau, là où aucun concurrent sérieux ne pointe le bout de son nez. En cet été 2021, les deux premiers épisodes de la série remasterisés paraissent sur Nintendo Switch, dans une compilation inédite, qui vise à proposer un jeu de skate façon arcade sur la console hybride de Nintendo. Que vaut donc cette compilation ?

Départ sur les chapeaux de roues

Finalement, pour les joueurs ayant déjà connu les jeux initiaux, le jeu donne très rapidement satisfaction. Dès les premiers écrans, vous remarquez que vous allez pouvoir parcourir les skateparks des épisodes Pro Skater 1 et 2, à la suite les uns des autres. Vous pouvez commencer par Pro Skater 1 ou Pro Skater 2, peu importe, l’information essentielle est que pour débloquer les skateparks suivants, vous devrez accomplir une liste de tâches propres à chaque skatepark. Bien qu’elle change légèrement d’un skatepark à l’autre, globalement elle se répète selon le même schéma : enchaîner des gros scores, collecter les lettres S.K.A.T.E, ramasser quelques objets cachés, et réaliser quelques tricks spécifiques à des endroits précis. Rien de bien compliqué me direz-vous ? Là où la chose se corse, c’est que chaque niveau doit être terminé dans un temps imparti. Rassurez-vous, une fois que vous avez accompli une des tâches de la liste, lors de votre prochain passage, vous n’avez pas besoin de la réaliser à nouveau.

Le challenge proposé par le jeu est relativement corsé, et même pour les tâches basiques, vous allez devoir ruser et maîtriser les différents tricks en skate pour atteindre des scores suffisamment élevés. Car à un moment donné, bourriner les touches ne suffit plus, il va falloir réfléchir aux combos afin d’augmenter le multiplicateur. Vous vous rendrez compte rapidement que les manual et les flips, qui s’enchaînent relativement facilement, vont devenir vos meilleurs amis pour atteindre les paliers de scores à plus de 100 000 points. Bien évidemment, le jeu repose sur son gameplay, et mise tout là dessus pour tenir les joueurs en haleine. Car s’il est vrai que les objectifs sont durs à accomplir et que cela peut vite s’avérer frustrant, il est tout aussi vrai que le maniement du skate est un vrai plaisir manette en main. Vous vous surprendrez à enchaîner parfois sans raison quelques tricks alors que les objectifs ne le nécessitent pas forcément, car c’est simplement jouissif de réussir à faire plus de 100 000 points en un seul combo.

Les environnements sont plutôt variés, et vous pourrez tomber sur des niveaux en « ligne droite » ou bien entièrement ouverts. Quoi qu’il en soit, vous garderez le parfait contrôle de votre skate, mais d’une façon générale les niveaux sont très vastes, ce qui fait qu’en ayant un temps imparti de moins de 2 minutes, même si vous avez techniquement la possibilité de revenir au point de départ, il sera vite compliqué de rattraper des items précédemment ratés. Vous pourrez cependant améliorer votre vitesse notamment, et plusieurs autres statistiques, grâce à des points de compétences que vous récolterez au travers des niveaux du jeu. Ils vous aideront à atteindre de plus gros paliers de points, et s’avèreront probablement indispensable pour les derniers objectifs du jeu. On note aussi la présence de certains niveaux « tournois », qui consistent en plusieurs manches durant lesquelles vous devez faire le meilleur score. L’enjeu est de se classer premier à l’issue de ces manches, et croyez-moi, l’IA ne vous fera pas de cadeau.

Si jamais l’IA vous rend folle, cerise sur le ghetto (elle était pas mal celle-là non ?), vous pourrez plutôt défier vos amis, en ligne bien évidemment mais aussi en local ! Car oui en 2021, le mode local n’est pas quelque chose d’automatique, et il est important de souligner sa présence, tant elle est appréciable pour un jeu de ce genre-là qui se veut au moins en partie old-school. Tony Hawk’s Pro Skater propose également tout un tas d’activités/fonctionnalités annexes, qui sont relativement nombreuses, et qui augmentent drastiquement l’intérêt du jeu.

De nombreux extras qui pèsent dans la balance dans Pro Skater 1+2

Commençons par les extras les plus anecdotiques (on optimise le temps de lecture on fait comme on peut). Au niveau de la customisation du skateur, comme expliqué plus haut, vous aurez la possibilité d’augmenter différentes statistiques grâce aux points de compétences : vitesse, équilibre, mais aussi des statistiques spécifiques à des tricks précis. D’autre part, il vous sera aussi possible de changer le skin de votre skateur, en débloquant différentes tenues. Notez que vous avez aussi la possibilité de customiser votre skate, avec différents decks (le motif placé en dessous du skate). Comment débloquer tous ces nouveaux skins ? Et bien, avec de l’argent ! Rassurez-vous, uniquement grâce à de l’argent gagné en jeu, et non de l’argent réel. Vous pourrez même débloquer des tatouages, ainsi que des logos, pour renforcer l’identité visuelle de votre skateur, si c’est pas beau ça.

L’argent se débloque en réalisant des défis, qui vous rapportent également de l’expérience pour monter en niveau. Au total, 820 défis vous attendent, et certains sont très très très corsés (ou alors c’est simplement moi qui suis nul ?). Les défis sont classés par catégories, et peuvent concerner soit le mode solo, soit des combos de tricks à réaliser, soit le mode multijoueur par exemple. Enfin, comme tout bon jeu d’arcade, l’ensemble de vos scores seront sauvegardés sur votre profil et vous pouvez évidemment y accéder et l’afficher en ligne pour montrer à quel point vous êtes puissant/nul (au choix). J’ai gardé la feature ultime pour la fin bien évidemment, vous vous en doutez. Car dans Tony Hawk’s Pro Skater, quand vous avez fait le tour des skateparks proposés en mode solo, vous avez la possibilité de créer votre propre skatepark !

J’avoue avoir été agréablement surpris par cette fonctionnalité, qui procure une durée de vie potentiellement infinie au jeu. Votre terrain de jeu est un immense espace vide, à remplir comme bon vous semble. Au menu, de nombreux éléments de customisation pour réaliser le park de vos rêves : quarter pipes, rampes, funboxs, rails, piscines (oui oui), et autres surfaces et accessoires qui vous aideront à créer un park proposant un défi corsé. Vous avez la possibilité de customiser le skin de chaque élément, et de les organiser comme bon vous semble bien évidemment. Une fois votre park entièrement terminé, vous pourrez même le partager en ligne, et parcourir également les skateparks réalisés par d’autres joueurs. Vous l’aurez compris, Tony Hawk’s Pro Skater vous proposera des heures et des heures de challenge si vous êtes un acharné de score et de skate. La seule limite du mode création de skatepark est la créativité des joueurs, à voir sur le long terme quels skatepark surgiront sur le mode en ligne et si ils vous procurent du fun et/ou du challenge. Un dernier point à aborder est le côté technique du jeu, qui, comme à chaque fois que l’on parle d’un jeu cross-plateforme, peut faire peur en ce qui concerne la Switch.

Pro Skater 1+2 : en nomade comme en salon, techniquement solide

Tout est dans le titre (je n’ai jamais dit que j’étais doué pour garder le suspens). Globalement, tout est techniquement très propre. Très fluide avant tout, ce qui est essentiel pour un jeu de ce type-là. Les quelques éventuels ralentissements que vous pourrez observer se produiront surtout après avoir réalisé un défi ou enchaînement bien précis, au moment où l’animation qui vous félicite se joue, mais ça reste très très léger. Sur le plan visuel, le jeu charge progressivement les textures, ce qui lui permet très probablement d’optimiser les ressources de la console. Vous remarquerez qu’au début des chargements des skateparks, visuellement ça pique les yeux, mais au bout de quelques secondes tout ira bien et le jeu sera très correct à l’œil. D’autant plus que, vous vous en doutez, la sensation de vitesse et de déplacement prendra le dessus, et vous n’aurez pas le temps de vous attarder sur des textures au final assez moyennes.

En mode portable comme en mode salon, la fluidité est présente, et visuellement aucune déception par rapport aux standards de la Switch. Tony Hawk’s Pro Skater est avant tout une expérience basée sur le gameplay, et si l’aspect visuel n’est pas mis en avant plus que ça, il ne doit au moins pas gâcher l’expérience de jeu globale. Ici ce n’est pas du tout le cas, et c’est tant mieux pour nous. Le seul petit bémol, puisqu’il faut en trouver un, concerne les temps de chargements qui sont un peu longuets. Et puisqu’on y est, quitte à chercher la petite bête, le jeu essaie en permanence de se connecter à Internet pour gérer les classements et autres. Si vous êtes en mode avion donc, vous aurez au démarrage une ou deux fois le message « Connexion impossible » qui viendra vous titiller. Et vous savez quoi ? Il suffira juste de le fermer, et tout roulera à nouveau.

Simple et efficace
  • Simple et efficace - 75%
    75%
75%

Simple et efficace

Tony Hawk’s Pro Skater 1+2 fait exactement ce qu’on attendait de lui : proposer les deux jeux dans une compilation techniquement correcte, avec les mêmes sensations que sur les jeux initiaux. Au programme : de nombreux skateparks avec des challenges bien corsés, un gameplay qui a déjà fait ses preuves et qui marche très bien. Ajoutez à ça beaucoup de features très appréciables comme les défis, le système de compétences, la customisation du skateur et des skates, mais aussi et surtout la création de skateparks. Tony Hawk’s Pro Skater 1+2 est déjà un incontournable des jeux de skate sur Switch (comment ça il n’y a presque que lui ?), et si vous attendiez un jeu de skate fun, complet et solide, alors vous ne serez pas déçus.

Les +

  • De nombreux skateparks à découvrir
  • Gameplay très complet
  • Beaucoup de fonctionnalités annexes…
  • … dont la création de skatepark !
  • Techniquement solide
  • Prix relativement bas (44,99 euros)

Les -

  • Parfois un peu frustrant (si on est nul)
  • Temps de chargements un peu longuets
  • Rien de bien nouveau finalement
Sending
Note des lecteurs :
70.2% (40 votes)

Marchand
Stock
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Mise à jour le : 19/10/2021 08:22
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
Roms2332

Contenu proposé par - Déjà 33 article(s) à son actif

Présentation : J’achète à peu près tout ce qui concerne Pokémon ou Mario. Je suis aussi fan de plateformer 3D à l’ancienne, de Spyro à Croc en passant par Ape Escape, quelque soit la console, je recherche juste du fun. Cordialement.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments