shin megami tensei v test switch actu
85%

Shin Megami Tensei V, le nouveau chouchou d’Atlus – TEST

Avec ce cinquième volet marquant un renouveau de la saga, Atlus essaie d’étendre la série des encore trop peu connus Shin Megami Tensei à un public plus large en rendant ce monde plus abordable et engageant. C’est pourquoi il faudrait plutôt aborder ce test avec un œil nouveau et non pas comme un fin connaisseur. Ici, Shin Megami Tensei V peut se jouer indépendamment des autres volets. Il constitue une entrée en matière “nouvelle génération” à la série comme tel fut le cas d’une certaine manière pour Persona 3 à son époque.




Un fidèle successeur

Shin Megami Tensei V se propose de suivre la littérale descente aux enfers d’un jeune lycéen tokyoïte. Plus précisément, notre héros et quelques-uns de ses camarades se retrouvent propulsés dans “le monde des enfers”, lieu désertique où cohabitent démons divers et variés, plusieurs années dans le futur après un événement connu sous le nom d’Armageddon et qui aurait causé la chute de Tokyo. C’est dans ces circonstances pour le moins troubles et imagées que notre silencieux héros (évidemment) fera la connaissance d’Aogami, un être étrange venu lui prêter main forte et grâce auquel il se découvrira de nouveaux pouvoirs, notamment celui de pouvoir invoquer des démons, en fusionnant avec son nouvel allié.

C’est dans les vieux pots que l’on fait les meilleures soupes, ou quel que soit l’idiome français signifiant que SMT a la même recette depuis longtemps : jeune adolescent propulsé dans un Tokyo post-apocalyptique infesté de démons. Si la recette fonctionne, il serait bête de s’en priver. Bien sûr nous avons eu le droit à quelques surprises dans le paysage (par exemple le spin off SMT Strange Journey) mais globalement les grandes lignes restent les mêmes. Côté musical, malgré la petite déception que j’avais eue concernant la bande originale de SMT III à l’époque, on peut dire que SMT V s’est joliment rattrapé (à mon goût) en offrant ici des musiques efficaces et entêtantes.

Nos PNJ ont du talent

A l’image de Navii dans The Legend of Zelda, Navirou dans Monster Hunter ou encore Elizabeth dans Bioshock III (bon ok, c’est un peu différent pour elle), vous avez désormais un petit acolyte vous suivant partout j’ai nommé : Amanozako. Cette petite démone pas farouche décide de vous suivre après que vous lui ayez plus ou moins accidentellement sauvé la vie. Elle vous sera utile pour dénicher divers objets ou Macca (pour rappel, le Macca est la monnaie du jeu) perdus dans le monde, attention cependant à ses erreurs de discernement qui peuvent vous amener au final à affronter un groupe de démons ! La règle maîtresse est de sauvegarder dès que possible, comme toujours dans les J-RPG.

Ajout sympathique et pas idiot, lors des temps de chargement le compendium défile permettant au joueur d’observer chaque démon ainsi qu’un petit texte détaillant ses origines. Tous les démons sont inspirés de figures mythologiques, de différentes croyances divines ou pas et du folklore de différentes parties du monde offrant un éventail sublime de personnages. En parlant des PNJ, un effort tout particulier a été mené pour rendre ces derniers plus vivants et l’effet est bluffant. Certains démons ont dorénavant des lignes parlées ayant donc leur propre doubleur (avec des voix correspondant à leur personnalité). Nous avons donc désormais la chance d’entendre Sirène chanter par exemple. Et mon coup de cœur tout particulier va à Gustave et son interprète, sa découverte dans le jeu a été une véritable claque pour moi. En effet, il n’y avait auparavant pas de personnage qui occupait le rôle de Gustave mais plutôt plusieurs marchands dans l’univers des SMT. Ils sont désormais tous réunis au même endroit en la personne de Gustave et facilement accessible par les fontaines servant également de point de sauvegarde. Ce personnage ayant été subtilement travaillé c’est un véritable plaisir que de faire sa connaissance.

Par ailleurs, cette étrange créature nous propose de partir à la recherche des Miman, des petits êtres inoffensifs. Ses fidèles compagnons s’étant égarés dans le Da’al et pour lesquels diverses récompenses vous seront proposées en fonction du nombre de Mimans retrouvés. Ce nouvel ajout de Shin Megami Tensei V permet de justifier d’arpenter ce monde austère et stérile pour trouver dans quel recoins les Mimans se sont réfugiés. Agréable surprise pour les nouveaux venus, les Mimans découverts ont souvent un petit conseil à vous divulguer pour vous aider dans la progression du jeu.

Gustave n’est pas le seul symbole de renouveau de la licence et qu’elle ne fut pas ma surprise quand je remarquai que le fidèle pasteur nous permettant de fusionner les démons au cours des divers épisodes de la licence avait été remplacé dans SMT V par une femme séduisante du nom de Sophia. A son tour, Sophia servira d’intermédiaire entre plusieurs contenus qui étaient soit répartis entre différents PNJ non nommés soit non existants encore comme pour les Gloires de Dieu (acquises en trouvant des Mimans, ou cachées au hasard sur la carte du jeu) qui permettent au joueur par exemple d’améliorer la récolte de Magatsuhi, d’élargir le nombre de capacités que peuvent apprendre vos démons (ou les vôtres) ou encore d’améliorer la puissance de vos attaques magiques (Agi, Bufu, Zan, Zio, etc.)

Du nouveau avec du vieux

Le Magatsuhi, kézaco ? Encore une nouveauté, vous avez une jauge de Magatsuhi qui se remplira avec des petites boules rouges que vous trouverez sur votre chemin (les boules jaunes sont pour les points de mana et les vertes pour les points de vie) ainsi que d’autres manières que vous pourrez débloquer par la suite. Une fois la jauge remplie, vous pourrez utiliser “gratuitement” (c’est-à-dire sans passer votre tour) votre Magatsuhi pour que les attaques (magiques incluses) de vos compagnons et vous même fassent obligatoirement des coups critiques. Comme toujours, un coup critique ajoutera une action pendant votre tour alors qu’une attaque ratée, ou faisant appel à un élément auquel votre opposant est insensible, fera sauter une de vos actions.

Dans Shin Megami Tensei, l’imagerie est très travaillée. Désormais, certaines attaques, assez puissantes, bénéficient d’une cinématique de vos démons toute particulière. Atlus semble avoir plus “cinématographié” son jeu. Vous aurez encore le choix entre des fins Chaos ou Loi (entre autres) comme toujours mais là où l’affection de votre personnage pour l’une ou l’autre voie était très scriptée et codifiée, les différentes actions de votre héros pouvant déterminer son destin étaient floues ou abstraites, ici il devient rapidement plus clair quant aux choix qui nous feront glisser vers une pente ou l’autre. Les implications du scénario sont lourdes de sens et le combat de Dieu contre Lucifer ainsi que l’apparition du Nahobino sont très rapidement amenés.

+1
0
+1
3
+1
0
+1
1
Shin Megami Tensei, le nouveau chouchou d'Atlus
  • Atlus voit les choses en grand - 85%
    85%
85%

Atlus voit les choses en grand

On peut dire que l’entrée en matière dans le domaine du “grand public” de Shin Megami Tensei est accomplie avec brio et que même si Atlus a encore quelques améliorations à fournir, ces premiers pas en tant que jeu monde ouvert accessible à tous sont exécutés savamment et avec amour. Le joueur n’est jamais pris pour un idiot et la difficulté du jeu dont certains raffolent tant n’est pas mise de côté pour autant. Ce n’a sûrement pas du être chose aisée de mettre tout le monde d’accord, notamment au vu des récentes polémiques quant à l’intégration d’un mode “Facile” aux jeux réputés difficiles. Dans tous les cas, Shin Megami Tensei se fait une beauté tout en ne perdant rien de l’attrait original de la série.

Les +

  • La qualité des graphismes s’est nettement améliorée depuis le dernier titre
  • La BO est travaillée
  • Le retour d’anciens démons
  • Le Compendium pendant les temps de chargement

Les -

  • Le désert de Da’al est un peu ennuyeux les premières heures
  • Quelques ralentissements
  • Comme toujours, les phases de farm peuvent être répétitives, surtout pour les nouveaux venus
Sending
Note des lecteurs :
73.32% (113 votes)
LuckyVixou

Contenu proposé par - Déjà 34 article(s) à son actif

Présentation : Fan de (J)RPG, de jeux indie, d’anime et de manga. Lectrice et brodeuse.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments