Röki Switch Test
87%

Röki, un apaisant conte scandinave – TEST

Avec le froid qui commence doucement mais sûrement à s’installer dans nos terres, on pourrait se surprendre à rêver d’étendues enneigées pour passer la mauvaise saison. Hélas, même en habitant dans le nord de la France, reconnaissons que bien du temps s’est écoulé depuis le dernier hiver digne de ce nom ! Si la neige ne semble pas décidée à pointer le bout de son flocon, le jeu que je vous présente aujourd’hui pourrait apporter avec lui cette ambiance froide mais délicieusement cosy dont j’ai une telle nostalgie. Développé par Polygon Treehouse, Röki vous emmène dans les terres glacées des royaumes nordiques pour vous faire vivre un conte délicat qui m’a touché en plein coeur.

Quelques minutes après minuit

L’histoire de Röki commence avec fracas quand la maison de la jeune Tove est prise d’assaut par un gigantesque monstre poilu. Bercée par les histoires de sa défunte mère et délaissée par un père consumé par le chagrin, la vaillante petite se lance à la poursuite de la créature après que celle-ci ait enlevé son frère Lars. Au terme d’une course effrénée à travers les bois, Tove a tout juste le temps de franchir un étrange portail à travers lequel Lars est emmené par la bête. Elle atterrit alors dans un monde étrange, pas si éloigné du notre si on excepte l’absence de toute vie humaine, remplacée par toutes sortes de créatures issues du folklore scandinave.

Et c’est là l’un des nombreux points fort de Röki ! Trolls, Tomtes et autres Krokelins font désormais partie de vos meilleurs amis et des seules âmes vivantes que vous pourrez rencontrer. Fort heureusement, tous ces êtres sont bienveillants pour la grande majorité mais certains sont moins avenants que d’autres à l’image des Jötnar. L’aide des ces esprits gardiens légendaires sera essentielle à Tove pour retrouver son petit frère et le parcours sera semé d’embûches pour les retrouver.

La clé et la serrure

Le gameplay de Röki repose sur la récolte d’objets et leur utilisation de la meilleure manière possible pour compléter des quêtes, résoudre des énigmes et à terme avancer dans l’aventure, un peu comme dans l’excellent Soldats Inconnus. L’exercice est pour le moins plaisant mais demandera de la réflexion de votre part, le lien entre un objet et une quête n’étant pas toujours évident. Pour être honnête, on se perd parfois un peu dans les premières heures du jeu, ce dernier étant bien avare en informations. Une forme de réflexion “ouverte” sera nécessaire, alimentée par l’exploration de votre environnement et l’interprétation des rares indices que l’on daignera vous donner.

La difficulté repose dans le fait que vos trouvailles ne se feront pas selon un ordre imposé : certains objets obtenus très rapidement ne seront utilisés que plus tard mais vous pourrez perdre du temps à vous demander s’ils ne sont pas nécessaires prématurément. De fait, il faudra laisser votre créativité s’exprimer et parfois même votre envie de faire des bêtises ! C’est cette envie qui m’a permis de trouver un passage vers un lieu clé du jeu après avoir tranché la corde qui retenait une énorme cloche au sommet d’une vieille église. En bref, Röki propose un gameplay plaisant qui sait récompenser la curiosité et l’initiative du joueur avec des interactions plaisantes et un grisant sentiment de réussite. Röki est conçu pour être joué en solo mais pour avoir tenté l’expérience, il se prête également très bien au multijoueur car j’y ai joué avec mon copain. Nous nous aidions l’un l’autre, échangeant nos théories quant à la marche à suivre pour avancer dans telle ou telle quête et au final, j’ai encore plus apprécié mon expérience ainsi !

Quand survient le Ragnarök…

L’inspiration nordique du jeu se retrouve dans ses personnages mais aussi et surtout dans ses environnements ! La splendide direction artistique de Röki vous fait visiter des terres enneigées, fourmillantes de vie végétale (et plus ou moins animale) en plus de nombreuses habitations (vides) à l’architecture typiquement scandinave. On peut accuser une certaine redondance qui survient à force de multiplier les allers-retours mais on est toujours dûment récompensé par de beaux paysages, pertinemment en valeur par une caméra statique. L’effet est réussi, malgré les chutes de framerate qui surviennent fréquemment lorsque l’on passe d’une zone à une autre mais rien de plus rassurez-vous. Le tableau est parachevé par une ambiance musicale discrète et élégante qui réussit à nous faire intégrer cette sensation d’être hors du temps qui domine l’ensemble de Röki.

L’atmosphère très particulière du jeu se retrouve également dans sa narration touchante à bien des points de vue. L’histoire de Röki aborde l’amour familial : un thème certes récurrent dans les jeux vidéo, mais magnifiquement traité dans le cas présent grâce à un scénario qui se distingue par sa délicatesse d’écriture étonnante et sa tendresse paradoxalement tragique qui s’en dégage. Le plus amusant est que tous les personnages de l’intrigue en viennent à être concernés : Tove, ses alliés tout comme ses ennemis dévoileront peu à peu leurs motivations et tous sont déterminés à atteindre leurs objectifs, peu importe le prix à payer. Sans être “mindblowing“, le scénario apporte quelques développements inattendus qui donnent un rythme soutenu et qui tend à s’accélérer de plus en plus à mesure que le dénouement approche. Ainsi, Röki se targue d’une durée de vie plutôt longue pour un jeu indépendant ce qui, associé au faible prix du jeu (19,99€) en fait un immanquable du Nintendo eShop.


Un poème hivernal
  • Un magnifique poème hivernal - 87%
    87%
87%

Un magnifique poème hivernal

Röki est incontestablement un jeu à posséder dans sa ludothèque : son gameplay ingénieux est d’autant plus plaisant dans ce cadre hivernal splendide servi par une direction artistique fignolée. Ajoutons à cela une histoire bien écrite abordant un thème émouvant de manière juste et délicate, une durée de vie tout à fait honnête et un prix compétitif et voilà que vous passez un doux moment sur votre Switch ! Soyez patients si vous vous sentez quelque peu perdus au départ, vous saurez très vite comment vous en sortir. J’ajoute qu’il est également très agréable de jouer à Röki accompagné, malgré le fait qu’il s’agisse d’un jeu solo avant tout.

Les +

  • Un gameplay bien ficelé et qui sait récompenser
  • Une histoire touchante et captivante
  • Une DA réussie…
  • Une bonne durée de vie pour un prix compétitif

Les -

  • Quelques chutes de framerate
  • On se perd parfois dans les premières heures du jeu
  • … mais parfois redondante
Sending
Note des lecteurs :
81.86% (14 votes)
LatoJuana

Contenu proposé par - Déjà 540 article(s) à son actif

Présentation : Otaku gamer avec un tropisme particulier pour Nintendo, les séries TV et les Boy’s Love romantiques.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments