Soldats Inconnus, les Poilus dans votre Switch – TEST

A l’occasion du centenaire du début de la Première Guerre Mondiale en 2014, Ubisoft dévoilait Soldats Inconnus – Mémoire de la Grande Guerre, un jeu narratif tout à fait étonnant dont l’ambition était de présenter une vision réaliste du conflit. Acclamé par la presse et les joueurs, le jeu obtint en 2014 le prix du meilleur jeu innovant ainsi que celui du meilleur jeu narratif aux Video Game Awards. Paru à l’époque sur Wii U, Soldats Inconnus profite de l’année 2018 pour débarquer sur nos Nintendo Switch, ce qui fut l’occasion pour moi de découvrir le titre d’Ubisoft Montpellier pour la première fois. A-t-on là un véritable hommage aux soldats morts pour notre liberté ?

Note : vous pouvez également écouter ce test en vidéo ! 

Aux armes !

Dès le départ, on sent qu’Ubisoft a tout fait pour éviter de tomber dans un manichéisme qui aurait été une idée aussi sotte qu’historiquement incorrecte pour traiter l’épineux sujet de la Grande Guerre. L’intrigue de Soldats Inconnus vous propose de suivre l’histoire de quatre personnages : l’histoire commence quand Emile, un fermier français, est appelé au front suite à la mobilisation générale tandis que Karl, son gendre, est chassé du territoire français à cause de sa nationalité allemande et est lui-même enrôlé dans l’armée de son pays d’origine. Par la suite, Emile fait la connaissance de Freddie, un Américain au caractère bien trempé qui rejoint de lui-même les rangs de la Légion Etrangère pour se battre au service de la France, et tous deux croiseront le chemin d’Anna, un altruiste Ange de la guerre de nationalité belge à la recherche de son père, un ingénieur de génie tombé entre les mains de l’armée allemande.

On comprend dès le départ qu’il ne s’agira pas de mener l’armée française à la victoire face à l’armée allemande, mais plutôt de guider nos quatre protagonistes au sein du conflit atroce que fut la Grande Guerre en espérant qu’ils en sortent tous en un seul morceau. De ce point de vue, j’ai été muet d’admiration devant le travail fourni par Ubisoft : Soldats Inconnus fait partie de ces jeux capables de transmettre des émotions intenses et diverses aux joueurs. Intenses pour la dureté du sujet abordé : arpenter le champ de bataille sous une pluie d’obus en gravissant de véritables montagnes de cadavres est aussi terrifiant que prenant tant on a envie de tirer nos personnages de cet enfer terrestre.  Diverses car Soldats Inconnus alterne avec élégance entre des passages joyeux, à l’image de cette excellente séquence où vous menez des soldats français au front à bord d’un des célèbres Taxis de la Marne, et des passages, que je ne décrirai pas pour des raisons évidentes, qui ont réussi sans mal à m’arracher des larmes de tristesse pure.

À coeur vaillant…

Et tout ceci, Soldats Inconnus parvient à le réaliser sans passer par les mots pour la bonne et simple raison qu’aucune ligne de dialogue n’est présente dans le jeu : par exemple, jamais vous n’entendrez Freddie faire un grand discours dans lequel il explique ce qui a pu pousser un Américain à rejoindre l’armée française de manière spontanée. Le jeu est en revanche généreux en onomatopées de toute sorte qui sont bien plus efficaces que n’importe quel dialogue pour vous plonger dans l’ambiance de la Première Guerre Mondiale. Notons en revanche que les cinématiques sont accompagnées d’une voix off reconnaissable entre mille : celle de Marc Cassot, qui a notamment doublé Dumbledore dans la VF des films Harry Potter. Pour continuer sur la bande-son, Soldats Inconnus alterne entre bande-originale et de nombreuses reprises de pièces musicales célèbres : vous entendrez notamment le Galop Infernal du French Cancan d’Offenbach dans la séquence de gameplay où vous menez les soldats français à bord d’un des célèbres Taxis de la Marne que j’évoquais plus haut.

Visuellement, Soldats Inconnus est tout à fait engageant comme vous pourrez le constater sur les captures d’écran prises par mes soins. Bénéficiant du fantastique UbiArt Framework, le moteur graphique à qui l’on doit Rayman Legend, Rayman Origins ou plus récemment Child of Light, Soldats Inconnus affiche des graphismes soignés dans un style très proche des bandes-dessinées françaises avec des décors bourrés de détails. Et cette direction artistique est portée par une technique solide avec un framerate constamment à 60 fps qui assure donc une expérience de jeu optimale.

En parallèle de la vie, fictive, de nos héros, Soldats Inconnus est également une véritable mine d’informations sur la Grande Guerre : si vous êtes curieux d’en apprendre un peu plus sur cette période de l’Histoire, vous allez être servis. Tout au long des différentes phases de gameplay, le jeu vous propose des tonnes d’anecdotes sur des faits plus ou moins connus de la Première Guerre Mondiale. Vous aurez par exemple des notes sur les temps forts du conflit comme la bataille de Verdun et du massacre qui en a résulté mais aussi des passages plus légers comme une note sur les fameux Taxis de la Marne que nous évoquions plus haut. Si votre soif de connaissances est accompagnée d’une collectionnite aigüe, vous serez ravis d’apprendre que Soldats Inconnus organise une véritable chasse au trésor en vous proposant de chercher des dizaines d’objets symboliques de la période de la Première Guerre Mondiale : des plumes, des jouets de l’époque ou des plaques militaires vous permettront de mieux comprendre à quel point tous les aspects de la vie quotidienne ont été marqués par le conflit.

La fleur au fusil

Du point de vue du gameplay, Soldats Inconnus n’est pas en reste non plus comparé à d’autres jeux narratifs. Le jeu fonctionne comme un plateformer 2D avec de nombreuses énigmes à résoudre pour vous frayer un chemin sur le champ de bataille ou dans les villes assiégées, le tout en alternant entre les quatre personnages clés de l’intrigue. Et il faut reconnaître que si son gameplay ne casse pas trois pattes à un canard, Soldats Inconnus a le mérite de vous laisser diriger directement vos personnages ce qui renforce votre implication dans le récit. Passer les différentes épreuves qui vous seront imposées demandera surtout de l’observation : le jeu vous permet d’interagir avec beaucoup d’éléments de l’environnement et vous donne la possibilité de transporter des objets qui vous seront utiles d’une manière ou d’une autre. L’infiltration est également une composante importante de Soldats Inconnus dans la mesure où il ne vous est jamais permis de tuer directement vos ennemis : il vous faudra donc, par exemple, attirer l’attention d’un ennemi en lançant un objet au loin pour l’éloigner et avancer dans le niveau. Sans forcément avoir un gameplay très poussé, Soldats Inconnus propose des séquences variées qui évitent la lassitude et permettent de se plonger pleinement et activement dans l’intrigue. Le titre restant une expérience narrative, on peut considérer qu’Ubisoft a également rempli sa part du marché sur ce point.

Un exemple qui m’a particulièrement touché concerne le personnage d’Anna : en tant qu’infirmière de guerre, elle soigne régulièrement les soldats et civils blessés qu’elle rencontre ce qui prend la forme d’un mini-jeu de rythme. Une fois ses soins prodiguées, Anna recevra la gratitude des soldats, français ou allemands, qu’elle aura sauvés avec des phrases simples mais terriblement efficaces telles que “Que Dieu vous bénisse Madame”. Soldats Inconnus est fortement pourvu de séquences de ce genre qui alimentent le pathos de l’intrigue sans jamais tomber dans le mélodramatique. Encore une fois, Ubisoft a su traiter un sujet complexe avec une justesse et une mesure que j’ai trouvé véritablement frappantesle fait d’avoir 4 personnages qui occupent tous des positions très différentes vis à vis de ce conflit mais qui ont tout un but commun, à savoir la survie, donne cet aspect polyvalent et non manichéen qui fait la force de l’histoire, avec un petit ou un grand H.

  • 90%
    Aussi brillant qu'éloquent - 90%
90%

Résumé

Soldats Inconnus mérite son succès de part sa perfection artistique et de sa brillante interprétation sur un sujet aussi difficile à aborder. En bannissant toute forme de manichéisme dans le traitement de l’intrigue, Ubisoft est parvenu à créer une histoire exceptionnelle dont la conclusion m’aura, pour la toute première fois dans un jeu, arraché des larmes. C’est éperdu d’admiration que j’ai vu défiler les noms de toutes ces personnes ayant contribué à la création du jeu et je tiens à ce que leur travail soit jugé à sa juste valeur : Soldats Inconnus est une expérience narrative unique, forte, éloquente dont je me souviendrai toute ma vie de joueur.

Envoi
Note des joueurs :
0% (0 votes)

A propos de l'auteur :

LatoJuana

Otaku gamer assumé et sérivore avec un tropisme particulier pour Nintendo. 3e année de biologie et cataclysme en Travaux Pratiques.

a écrit 199 articles sur Switch-Actu.

2 commentaires pour “Soldats Inconnus, les Poilus dans votre Switch – TEST

  1. Tres bon test Audio/Visuel 🙂
    Cela m’a vraiment donné envie de l’acheter. Ayant deja pris Child of light, Rayman legend, je ne peux que croire que c’est un tres bon jeu
    Merci pour ce test , je me l’acheterai bientot ou j’attend une remise ! mais je le prendrai sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.