85%

Pokémon Diamant Étincelant et Perle Scintillante : Un voyage nostalgique – TEST

Nous sommes à la fin du mois de novembre 2007, je m’apprête à fêter mon huitième anniversaire et recevoir ma Nintendo DS Lite accompagnée de Pokémon version Perle. Quinze ans après cette sortie qui aura marqué ma jeunesse, ces jeux dans lesquels j’ai passé tant d’heures et qui sont à l’origine de mon amour pour la licence Pokémon s’apprêtent maintenant à revenir sur Nintendo Switch. Pokémon Diamant Étincelant et Perle Scintillante, ce sont les noms qu’ont choisi les studios en charge du développement, Game Freak et ILCA, pour les remakes de l’une des générations les plus cultes de la célèbre franchise de Nintendo. Il est maintenant temps de savoir si l’orchestration de ce retour sur les terres du Mont Couronné valait vraiment l’attente qu’il a suscitée.




Le retour à Sinnoh

Près de quinze ans après les versions DS, Pokémon Diamant Étincelant et Perle Scintillante nous proposent enfin de remettre les pieds dans la région de Sinnoh. Ses routes verdoyantes, ses montagnes imposantes ou encore ses prairies enneigées font leur grand retour sur Nintendo Switch. Concernant l’overworld de ces versions, une direction artistique à la sauce chibi a été déployée par le studio ILCA. Si cette dernière a pu surprendre lors de l’annonce des titres, elle s’avère tout à fait cohérente le long de l’aventure, rendant parfaitement hommage aux versions originales. Le titre dispose par ailleurs de plusieurs effets d’éclairage des plus agréables à l’œil, notamment lors des levers et couchers de soleil. L’apparition d’un combat change cependant quelque peu la donne en faisant montrant des dresseurs aux proportions “normales”. Les terrains d’affrontement sont d’ailleurs parmi les plus réussis de la franchise en proposant des environnements en arrière-plan relativement riches et offrant une nouvelle fois de somptueux jeux de lumière à certains horaires.

Hormis cette direction artistique, il faut bien dire que tout reste identique pour ce qui est de la région : les villes n’ont pas changé d’un pouce, les routes et chemins gardent le même tracé tandis que les Pokémon se cachent toujours au même endroit. De manière générale, Pokémon Diamant Étincelant et Perle Scintillante nous proposent de revivre une expérience Pokémon plus traditionnelle que les dernières versions : retour des rencontres aléatoires, routes jonchées de nombreux dresseurs, champion de la Ligue après avoir réussi l’enchaînement du Conseil des 4… Il faut bien dire que c’est un réel plaisir de retrouver ce gameplay typique des anciennes générations. Non pas que la formule Épée et Bouclier soit déplaisante, loin de là, mais un charme particulier se dégage des mécaniques de ces versions. Ajoutons également à cela une bande originale parmi les plus marquantes de la saga : nombreux titres que proposent Pokémon Diamant Étincelant et Perle Scintillante sont mémorables, et leur réorchestration leur rend un peu plus hommage encore.

Une aventure Pokémon classique, mais pas que…

Comme chacun des jeux de la franchise, Pokémon Diamant Étincelant et Perle Scintillante proposent un voyage dans lequel il va s’agir de traverser une région de part en part afin d’y collecter l’ensemble des huit badges d’arènes dans le but de défier la Ligue de la région. En plus de ça, le joueur devra s’occuper de temps à autre de défaire l’équipe adverse portant ici le nom de Team Galaxie. Si dans l’ensemble le jeu s’avère plutôt simpleun sentiment amplifié par la présence obligatoire du multi-exp – la Ligue Pokémon réserve un challenge plutôt relevé, même pour des habitués de la série. Les multiples rencontres avec l’équipe menée par le chef Hélio seront à l’origine de la rencontre de plusieurs Pokémon légendaires de la région (qui diffèrent selon votre version) ainsi que de l’avancement de l’ensemble du scénario de ces remakes. Pas de surprise dans ce dernier, il est exactement le même que sur les versions DS et ce ne sont pas les ajouts de Pokémon Platine avec notamment le monde distorsion qui viendront renforcer le périple en Sinnoh.

Malgré l’absence regrettée des ajouts de la troisième version de la quatrième génération, Pokémon Perle et Diamant se reposent malgré tout sur un contenu post-game plus que solide. Tout d’abord, il s’agira de voir l’ensemble des créatures du Pokédex régional afin d’accéder à une nouvelle zone, une tâche relativement aisée si une majorité des dresseurs de l’aventure ont été affrontés. Une fois que le professeur aura validé l’accomplissement de l’objectif, c’est un archipel de trois îles qui s’offre au joueur, proposant entre autres la tour de combat. Cette dernière propose à un joueur d’enchaîner des affrontements contre des dresseurs dans un format un peu plus sérieux que lors de l’aventure principale, permettant d’obtenir des points à échanger contre de nombreuses récompenses. Le reste de la zone à explorer regorge de dresseurs et de monstres des quatre premières générations puisque oui, seuls les 493 premiers Pokémon seront au rendez-vous de ces remakes. L’archipel est finalement jonché d’un volcan qu’il faudra gravir dans lequel une créature vous attendra de pied ferme.

Des nouveautés timides dans Pokémon Diamant Étincelant et Perle Scintillante, mais présentes

Malgré le peu de nouveautés, quelques petits grains de sable viennent tout de même densifier légèrement la formule de base avec tout d’abord le plus gros changement : les souterrains de Sinnoh. Si ces derniers étaient déjà présents dans les versions originales, la version Nintendo Switch de Diamant et Perle vient amener une tout autre dimension à ce lieu si particulier. Les sous-sols de la région sont l’occasion de participer à des sessions de minage dans lesquelles le but est d’exploiter une paroi rocheuse en scrutant cette dernière avec deux outils. Le premier, un marteau, frappe fort et détruit rapidement la roche, mais accélère l’effondrement tandis que la pioche vient frapper de manière plus subtile en fragilisant moins la surface. Un mini-jeu toujours aussi efficace permettant de récolter de nombreuses pierres, fossiles ou encore statues permettant de décorer la base secrète.

La base secrète, parlons-en, puisqu’il est possible de creuser dans un des murs de ces sous-sols pour y placer les statues récoltées lors des sessions de minages. Ces dernières vont influer sur la plus grosse nouveauté de ces remakes : des salles dans lesquels des Pokémon sont présents (et visibles sur la carte). Ce sont ces pièces qui vont permettre de rencontrer et capturer les 493 Pokémon du Pokédex national de Pokémon Diamant Étincelant et Perle Scintillante. Les bases secrètes vont quant à elles influer sur le type des créatures présentes dans ces salles. En plus de cela, une chasse aux Taupiqueur se dispute dans les sous-sols, dans le but d’obtenir différents bonus, que ce soit pour la capture ou bien le minage. Ajoutons à cela qu’une partie coopération, en ligne ou non, peut avoir lieu dans ces souterrains, aidant lors du minage ou encore de la chasse aux petites taupes.

Hormis ces souterrains, Pokémon Diamant Étincelant et Perle Scintillante apportent également quelques changements mineurs de confort que la saga a intégré au fil des générations. On pense tout d’abord à la disparition des CS au profit d’une application sur la montre du joueur. Comme dans les dernières générations, ce sont des Pokémon annexes à ceux de votre équipe qui viendront vous aider à franchir les obstacles, une bonne chose tant les CS représentent des contraintes lors de l’aventure. Si bon nombre d’améliorations dans l’entrainement des Pokémon ont été conservées comme l’utilisation illimitée des boissons de statistiques (carbone, protéine…), les CT redeviennent utilisables une seule fois alors que la série avait rayé cette fonctionnalité, un choix des plus étranges en provenance des équipes de développement. Notons également que les concours font peau neuve dans ce remake, un jeu de rythme venant prendre la place du show que l’on retrouvait auparavant, un résultat peu convaincant pour tout dire.

Pokémon Diamant Étincelant et Perle Scintillante : Un voyage nostalgique
  • Un voyage nostalgique - 85%
    85%
85%

Un voyage nostalgique

Le plaisir de se balader en Sinnoh reste intact près de quinze ans après la sortie originale des titres. Forts d’une nouvelle direction artistique rendant hommage aux cartouches d’origine, Pokémon Diamant Étincelant et Perle Scintillante nous embarquent dans son remake très fidèle dans lequel tout ou presque est resté figé. On retrouve une nouvelle fois les routes et villes emblématiques de la région le tout bercé par une OST de toute beauté. L’une des features emblématiques des cartouches DS, les souterrains, a subi des aménagements proposant de nombreuses heures d’exploration pour le plus grand plaisir des dresseurs. On regrettera tout de même le manque d’une grosse nouveauté dans le scénario comme avait pu le faire les précédents remakes de la franchise ou ne serait-ce que le contenu de Pokémon Platine. Toujours est-il que cette remise au goût du jour de ces jeux propose un contenu plus que conséquent, promettant d’embarquer les joueurs dans une belle aventure.

Les +

  • Un remake charmant en tout point
  • Le plaisir d’arpenter Sinnoh sur Nintendo Switch
  • La bande son divine
  • Des souterrains à fière allure
  • Quelques améliorations “Quality of Life

Les -

  • Un manque de nouveautés flagrantes
  • Un jeu globalement très simple
  • Les nouveaux concours, peu intéressants
Sending
Note des lecteurs :
84.08% (24 votes)
+1
1
+1
3
+1
0
+1
0
Dams

Contenu proposé par - Déjà 463 article(s) à son actif

Présentation : Etudiant en Biologie, Joueur avec une préférence pour Nintendo et plus particulièrement pour la licence Pokémon

guest
2 Commentaires
plus de votes
plus récents plus anciens
Inline Feedbacks
View all comments
Bebert

Article qui manque d’objectivité je pense.