Tribune – Que nous réserve la suite de Breath of the Wild ?

Peu de sagas peuvent se vanter d’avoir un univers, ou lore, aussi développé que celui de The Legend of Zelda. Plus de trente ans après la sortie du premier épisode, la série phare de Nintendo continue d’enchanter l’esprit des joueurs, qu’ils soient néophytes ou hardcore gamers depuis le début. Si je fais partie d’une génération ayant connu plus tardivement Zelda que la moyenne (mon premier jeu de la série étant The Wind Waker sur GameCube), je pense qu’on peut à juste titre me considérer comme un fan à part entière de cette fabuleuse licence. Alors autant vous dire que je suis sur un petit nuage depuis l’annonce de la suite de Breath of the Wild durant l’E3 2019 : à travers un trailer sinistre à souhait, nous avons pu apercevoir les premières images des prochaines aventures du duo très attachant que formaient ce Link et cette Zelda malgré la présence très lointaine de cette dernière durant les pérégrinations de son chevalier servant. Et même si ce genre d’article n’a pas grand chose à faire sur un site d’actualité tel que Switch-Actu, la hype que je ressens est si forte j’ai voulu vous faire part de mes théories et attentes concernant ce que de nombreux joueurs considèrent désormais comme “le Majora’s Mask de Breath of the Wild“. L’article sera séparé en deux parties majeures, l’une sur l’aspect purement spéculatif et l’autre sur ce que j’aimerais voir venir. Vous êtes évidemment les bienvenus si vous désirez exposer vos propres théories dans les commentaires !

Théories et spéculations

À qui appartient donc ce cadavre ?

Torturé, sec, noir, bref mort : cet étrange cadavre est évidemment LE point clé de cette bande-annonce et vraisemblablement l’objectif final de l’expédition menée par Link et Zelda. Pour moi, cela ne fait aucun doute : il s’agit de Ganondorf. Outre la longue chevelure rousse caractéristique du personnage, deux autres indices étayent mon affirmation : si on s’attarde quelques instants sur les bijoux dorés et le pagne qui enveloppe le corps desséché enfermé dans ces sombres ruines, on note immédiatement la présence de l’emblème Gerudo, le peuple vivant dans le désert que Link rencontre pour libérer Vah’Naboris au cours de son aventure.

Dans le lore de The Legend of Zelda, ce peuple à domination féminine ne connaît la naissance d’un homme qu’une fois tous les cent ans qui prend alors la tête du clan. Ganondorf est un de ces hommes et est connu dans la série pour avoir été rapidement remarqué pour son avidité et sa soif de pouvoir.

En bref, nous avons donc le cadavre d’un Gerudo aux cheveux roux : cela commence à tendre vers un personnage bien précis non ? Et si cela ne vous suffit pas, observons les peintures rupestres fugacement aperçues dans la bande-annonce.

Breath of the Wild

On y voit notamment une imposante figure humaine à la chevelure assez développée brandissant un trident. Oui un trident aka une des armes de prédilection de Ganondorf dans plusieurs épisodes de la série ! Hyrule Warriors donnait d’ailleurs un trident comme arme alternative à Ganondorf en référence à ses utilisations passées dans Ocarina of Time (en tant que Phantom Ganon) mais également dans A Link to the Past et Four Swords Adventures. Nous avons donc trois indices plus que solides pour affirmer que ce cadavre n’est autre que celui de Ganondorf, visiblement prisonnier depuis des millénaires à en juger par l’état de décomposition.

A ce sujet, vous aurez sûrement remarqué la ressemblance frappante entre ce corps et celui des Sages Sheikah qui accueillent Link à la fin de chaque Sanctuaire pour lui remettre un Emblème du Triomphe. Depuis Ocarina of Time, nous savons que ce clan millénaire possédait des liens étroits avec la famille royale d’Hyrule avant de leur tourner le dos pour une raison mystérieuse qui impliquerait une trahison et un exil de la part d’un roi d’Hyrule. Dans Breath of the Wild, une piste a commencé à émerger pour expliquer ce comportement de la part de la famille royale : alors que la lutte contre Ganon commençait à se mettre en place, une partie des Sheikah décida de se ranger du côté du roi du mal et se désolidarisa du reste de leur peuple pour s’appeler Yiga. Ceci pour dire que le lien entre Ganondorf et les Sheikah semble être plus étroit qu’il n’y paraît : ceux ayant joué au DLC “Odes aux Prodiges” de Breath of the Wild auront d’ailleurs sûrement remarqué que le Sage Maz Koshia adoptait certaines techniques d’attaque tout à fait identiques à celles employées par les Yiga qui attaquent régulièrement le joueur dans l’aventure principale.

Breath of the Wild

Pour les personnes ayant découvert la série avec Breath of the Wild, j’aimerais attirer leur attention sur la distinction subtile mais pourtant capitale à faire entre Ganon, que nous affrontons notamment dans Breath of the Wild, et Ganondorf. Tandis que Ganon est une entité abstraite qui incarne le retour éternel du mal contre lequel doivent lutter Link et Zelda depuis la malédiction lancée par l’Avatar du néant (ou Demise dans la version anglophone) dans Skyward Sword, Ganondorf est son réceptacle charnel mais disposant d’une conscience et de sentiments qui font de lui un être humain avant toute chose. The Wind Waker était d’ailleurs l’épisode qui humanisait le plus l’empereur du mal à mon sens : peu avant le combat final, Ganondorf exprime avec une mélancolie saisissante sa jalousie face au roi d’Hyrule et à la richesse de son royaume, en totale opposition au Désert Gerudo dont il est originaire.

Mon pays se trouvait au milieu du désert. Le jour, un vent incandescent se levait. Et quand la lune se levait, le vent devenait glacial… Le vent apportait avec lui la mort.

De fait, Ganon et Ganondorf ne sont pas nécessairement une seule et même entité. Cette précision est importante pour la suite de ma théorie sur ce Ganondorf gravement déshydraté : et si ce dernier était en réalité le héros ayant été choisi par l’Épée de Légende selon le mythe narré par Impa des millénaires avant Breath of the Wild ? Là-dessus, je n’ai aucun argument, à part le fait que le héros représenté sur la peinture illustrant la légende arbore lui aussi un belle chevelure rousse. Partant de là, on pourrait imaginer que ce héros aurait tenté d’arrêter Ganon avant d’être possédé par ce dernier. Je n’ai évidemment aucun fait solide pour appuyer cette théorie, mais je trouvais séduisant d’imaginer que l’antagoniste principal de la série ait un jour été au service du bien avant d’avoir été corrompu par le mal en tentant justement d’enrayer celui-ci. Depuis, Ganondorf aurait contenu au sein même de son corps sans vie la puissance de Ganon, scellée par cette étrange main fantomatique qui sera mon deuxième point d’intérêt.

Une main du Crépuscule dans Breath of the Wild ?

S’il est inutile de lister toutes les habitudes que Breath of the Wild aura bouleversées, l’une d’elles est au coeur de ce second point : la présence d’un allié accompagnant et guidant Link. Ocarina of Time et Majora’s Mask  nous apportèrent les fées Navi et Taya, Twilight Princess nous mit aux côtés de la malicieuse Midona et Skyward Sword introduisit l’esprit habitant la Master Sword, Fay. Si cette dernière est clairement évoquée dans Breath of the Wild lorsque Zelda parle de la voix de l’épée qui l’aurait guidée après la mort de Link, aucun allié n’aura réellement accompagné notre héros aux oreilles pointues à travers les contrées de cet Hyrule post-apocalyptique. A la limite, nous pourrions considérer la Tablette Sheikah comme ce guide, bien que dans mon idée, le guide en question doit avoir un minimum d’attributs humains dont notamment la faculté de parler.

Mais les choses seraient sur le point de changer dans ce Breath of the Wild 2 car un candidat pourrait bien avoir été présenté durant la bande-annonce. Comme nous l’avons dit plus haut, le cadavre de Ganondorf semble avoir été piégé dans ces catacombes pour enfermer à jamais Ganon et sa force démoniaque. Pour l’empêcher de se libérer, on peut penser qu’une forme de magie aura scellé le roi du mal comme il en est de coutume dans la série (le Vallon du Sceau qui piège l’Avatar du Néant dans Skyward Sword notamment ou la magie des prêtresses d’Hyrule qui enferme Vaati dans Four Swords). De fait, cette étrange main fantomatique ferait office de sceau pour contenir la fureur de Ganon dans le corps sans vie de Ganondorf. Par ailleurs, une demi-seconde de la bande-annonce semble montrer l’instant précis où Ganondorf aurait été pris au piège.

Par la suite, on sent clairement que le sceau a été brisé, en témoigne l’émanation de ses volutes de fumées pourpres sinistrement familières et surtout de la réanimation subite du cadavre dont les orbites sont désormais remplis d’une lueur terrifiante. Mais plus important, la main interagit par deux fois avec Link : l’une dans une intention clairement bienfaitrice puisqu’elle semble agripper le bras de notre héros pour l’empêcher de tomber, et l’autre dans un but plus obscur quand elle semble littéralement prendre possession du bras susmentionné.

Breath of the Wild

Entrons alors dans la théorie : cette main serait une forme de vie magique qui viendra en aide à notre héros en lui conférant de nouveaux pouvoirs au cours de son aventure. Peut-être pourrait-elle s’étendre ou être lancée vers des endroits éloignés et faire office de grappin ? Ce genre de procédé est notamment vu dans Darksiders II et pourrait tout à fait être employé dans cette suite, l’absence de grappin, un objet pourtant phare de la série, ayant été particulièrement remarquée par les fans dans Breath of the Wild.

Pour en revenir au sujet initial, je ne serais pas très étonné que Link soit désormais un adepte de la mode du bras “transformé”, un caractère de plus en plus répandu dans les jeux : “Big Boss” se retrouve affublé d’une prothèse perfectionnée dans Metal Gear Solid V : The Phantom Pain tout comme le héros de Sekiro : Shadows Die Twice ou même du protagoniste de Cyberpunk 2077. Une idée que les producteurs de Breath of the Wild ont du étudier un moment ou un autre si on en croit la masterclass qu’Eiji Aonuma avait donnée sur le développement du jeu.

Breath of the Wild

Plusieurs fans ont par ailleurs fait le rapprochement entre cette main et le royaume du Crépuscule de Twilight Princess : il est vrai que les mystérieux  symboles verts que l’on peut voir ressemblent étrangement à ceux parcourant le corps de Midona ! De là à dire que cette main est un Twilis (le nom donné aux habitants du Crépuscule), il n’y a qu’un pas que je me plairais à franchir si j’avais de quoi étayer cette autre supposition !

Le destin de Zelda

Une de mes légères déceptions vis à vis de Breath of the Wild reste la présence somme toute très sommaire de la princesse Zelda au cours de l’aventure. Lorsque Nintendo avait dévoilé l’extraordinaire trailer final lors de la conférence de présentation de la Switch en janvier 2017, je m’étais imaginé que Zelda ferait partie intégrante de l’aventure. Sans forcément être jouable, elle aurait été néanmoins présente quitte à se faire enlever vers la fin du jeu pour ajouter la traditionnelle dimension chevaleresque propre à The Legend of Zelda.

Aussi, mon espoir d’avoir une Zelda un peu plus active aurait pu se réveiller à la vue de cette bande-annonce : on sait que cette Zelda est une exploratrice chevronnée qui n’hésite pas à se salir les mains quand il faut pour satisfaire sa curiosité historique et scientifique, surtout quand il s’agit de la technologie et les légendes Sheikah. A ce sujet, la princesse sera visiblement une alliée précieuse lors de l’exploration des catacombes : elle semble comprendre quelque chose de frappant en éclairant un mur de la grotte avec sa torche. On peut sûrement imaginer qu’elle observe les peintures représentant Ganondorf dont nous parlions plus haut et qu’elle saisit l’erreur terrible qu’on fait les Sheikah en pensant que Ganon était le seul impliqué dans le retour du mal !

Breath of the Wild

Mais si de nombreux joueurs espèrent pouvoir jouer la princesse d’Hyrule, je pense que nous devrons une fois de plus nous contenter de notre beau Link et de son nouvel allié fantomatique. En effet, on voit clairement que le sol s’effondre sous les pieds de Zelda à 0:45 sur la bande-annonce et on peut penser que seul Link bénéficie de l’aide de la main pour ne pas sombrer dans les profondeurs des catacombes. Néanmoins, je serai personnellement satisfait d’un tel schéma car il a le mérite d’impliquer dès le départ la princesse, un peu à la manière de Skyward Sword, là où Breath of the Wild la plaçait d’office comme une figure inatteignable. De plus, Zelda pouvait communiquer régulièrement avec Link grâce à ses pouvoirs mais on sait qu’elle en a perdu au moins une partie à force de contenir Ganon pendant un siècle : de fait, on peut penser que Breath of the Wild 2 tâchera de donner un rôle plus grand à Zelda dès le début de l’aventure avant qu’elle ne se fasse enlever par Ganondorf.

À moins que le jeu ne prenne une toute autre tournure et propose d’incarner successivement Link et Zelda pour les voir évoluer chacun de leur côté dans un environnement complètement différent !

De retour en Hyrule ?

Dernière interrogation : où prendra place cette nouvelle aventure ? Le trailer semble clairement indiquer que Link et Zelda explorent les sous-sols du château d’Hyrule. Les plus curieux d’entre vous auront sûrement découvert les troublantes structures qui reposent sous le palais royal : en vous rendant dans la bibliothèque du château, vous pouvez écarter trois étagères à l’aide du Polaris de la tablette Sheikah et libérer trois passages secrets. L’un vous mène à l’embarcadère du château et à un Sanctuaire, un autre vous donne accès à l’étude du Roi d’Hyrule où vous trouverez son journal et le dernier débouche sur un cul de sac avec quelques minerais à piocher. Mais vous pouvez également observer une structure très familière qui ressemble à s’y méprendre à une Créature Divine ou à un Sanctuaire comme incrusté dans les fondations du château.

J’ai découvert ce passage avant la sortie du DLC “Ode aux Prodiges” et j’avais immédiatement imaginé qu’un cinquième donjon se cachait dans les entrailles du château : la suite prouve que je m’étais lourdement trompé puisque que la cinquième “créature” s’avère être au Plateau du Prélude. En revanche, on peut imaginer que Link et Zelda se mettent en tête d’explorer les catacombes du château pour faire la lumière sur cette affaire, ce qui permettrait au passage d’expliquer l’origine de la chambre où nous affrontons Ganon lors du combat final.

Mais cela me ramène à la fin de la bande-annonce de Breath of the Wild 2 : vous n’aurez sûrement pas manqué de constater que le château d’Hyrule semble s’élever, provoquant un tremblement de terre secouant tout le royaume. Si certains pensent que le château s’envolera carrément dans le ciel en référence à Skyward Sword (ou au film d’Hayao Miyazaki !), je pense plutôt que le château repose en réalité sous une autre machine Sheikah que Ganondorf corrompra tout comme il le fit avec Medoh, Ruta, Naboris et Rudania. De fait, cela nous amène à réfléchir sur l’impact qu’aura le réveil de Ganondorf sur Hyrule et sur la manière dont nous allons le parcourir.

Il serait en effet assez étonnant que ce nouvel épisode nous fasse parcourir une carte identique à celle de Breath of the Wild. Eiji Aonuma a certes dit dans une interview à IGN qu’il voulait “revisiter” ce royaume d’Hyrule, mais je pense que nous pouvons faire confiance au talentueux créateur pour pouvoir nous surprendre avec de nouveaux lieux à explorer. Certains émettent la théorie que nous explorerons un monde souterrain qui vivrait sous la surface de ce que nous connaissons d’ores et déjà. Cette vision des choses pourrait effectivement coller avec l’ambiance qui se dégage de la bande-annonce : un monde souterrain se prive d’office de la lumière du soleil ce qui créerait une atmosphère terriblement anxiogène en adéquation avec le réveil d’une créature aussi terrible que Ganon. De plus, si notre chère Zelda est effectivement portée disparue après l’effondrement du sol, il va sans dire que Link devra explorer les profondeurs des catacombes pour la retrouver !

A partir de là, on pourrait imaginer un monde obscur et rempli de dangers dans lequel Link pourrait descendre de plus en plus profondément. Ou alors, on peut supposer que Zelda tombe avant d’être ramenée à la surface par la voie des airs “grâce” à un Ganondorf libéré et fou de rage qui l’emmènerait alors au château d’Hyrule en train de s’élever de plus en plus haut. Le château serait ainsi au sommet d’un gigantesque édifice qui serait la Tour de Ganon : en effet, l’élévation du château d’Hyrule vue dans la bande-annonce m’a rappelé la manière dont les Tours Sheikah s’élevaient dans Breath of the Wild après que Link ait activé la Tour du Prélude au tout début de son aventure. Pourquoi ne pas imaginer alors une Tour Sheikah corrompue par Ganon et remplie de cette étrange matière pourpre toxique pour notre héros ? On pourrait également parler de la possibilité d’un Monde des Ténèbres, un Hyrule alternatif avec ses spécificités bien distinctes, qui sait ?

Breath of the Wild

Attentes

Dans cette partie, j’aborde de manière plus spécifique ce que j’aimerais voir ou revoir dans cette suite de Breath of the Wild. Si ce dernier a été récompensé, à juste titre, de multiples 20/20 par la presse spécialisée française et internationale, il n’est pas un jeu parfait, bien qu’il s’en rapproche bien plus que la moyenne. De fait, j’avais envie de parler des points précis sur lesquels j’attends Nintendo pour ce Breath of the Wild 2.

Plus de donjons à la Breath of the Wild

Pour une raison qui m’est obscure, je lis très régulièrement des critiques vis à vis des donjons de Breath of the Wild. Certes, Vah’Medoh ne proposait que peu de défi mais Naboris, Ruta, Rudania et le donjon de l’Ode aux Prodiges étaient à mes yeux formidables d’ingéniosité. De ce fait, j’aimerais beaucoup que Breath of the Wild 2 propose des donjons du même acabit mais en plus grand nombre. Le cheminement à travers les Créatures Divines était en effet un peu court à mon goût et pour palier ceci, je me dis que plus de grands temples serait plus intéressant que de les rendre plus vastes. A ce sujet, je me demande comment Nintendo traitera la question des Sanctuaires : vont-ils recréer une centaine de ces mini-donjons qui ont été si appréciés des joueurs ? Je l’espère en tous cas, bien qu’il me paraisse hautement improbable qu’ils se contentent de proposer les Sanctuaires présents dans Breath of the Wild. Je suis également curieux de savoir ce que va devenir le château d’Hyrule : sera-t-il désormais au sommet d’une Tour Sheikah maléfique qui sera la nouvelle Tour de Ganon ?

Breath of the Wild

Une plus grande importance accordée au scénario

Seule véritable déception pour ma part, le scénario de Breath of the Wild était trop en retrait à mon goût : bien que j’ai adoré parcourir Hyrule à la recherche des souvenirs de Link, la mise à l’écart de la princesse Zelda a été pour moi un très sale coup porté à l’intrigue du jeu. Paradoxalement, la princesse d’Hyrule est omniprésente dans chacun de vos pas : tous les Sanctuaires explorés, toutes les Créatures libérées, tous les Gardiens vaincus… Tout ceci a été fait dans un seul but : abattre Ganon et libérer Zelda de ce fardeau qu’elle porte seule depuis un siècle. Malgré cela, l’histoire reste une vague toile de fond qui vous permet de justifier sommairement vos pérégrinations. La déception est d’autant plus amère à mon goût quand on voit le travail que fournissait Skyward Sword à ce niveau. Le problème vient peut-être du fait que l’antagoniste soit Ganon et non Ganondorf, ce dernier étant le seul à pouvoir s’exprimer clairement et amener donc un peu de consistance AB l’intrigue. Skyward Sword étant un des Zelda les plus sous-côtés à mes yeux, j’aimerais que le travail qu’il effectuait sur sa mise en scène soit mieux reconnu : ses personnages étaient plus vivants et pour la première on sentait enfin une véritable relation entre Link et Zelda. Et que dire de Ghirahim et de ses attitudes malsaines qui donnaient une véritable identité à son personnage !

C’est pourquoi j’ose espérer que la suite de Breath of the Wild saura apporter un scénario un peu plus développé. L’avantage, c’est que la bande-annonce à elle seule semble déjà promettre une intrigue très intéressante, en témoigne la partie “Théorie” de cet article ! J’ai hâte de voir Ganondorf s’exprimer, de comprendre la façon dont il a été emprisonné et surtout de le voir mettre sa vengeance à l’oeuvre !

Un renouvellement de l’exploration

Comme nous l’avions abordé plus haut dans la partie “Théorie”, ce nouveau Zelda  prendra place dans l’Hyrule de Breath of the Wild. A ce titre, j’ai hâte de voir comment Nintendo va nous pousser à explorer de nouveau un royaume que nous avons, pour la plupart, déjà arpenté en long, en large et en travers. Version alternative d’Hyrule ? Monde souterrain ? A moins que la résurrection de Ganondorf ne déclenche une série de cataclysmes qui transformeront de manière drastique le paysage. Cette dernière option me paraît peu probable : ce serait une drôle d’idée de nous faire parcourir un monde post-post-apocalyptique ! En revanche, je fantasme sur un développement plus poussé de certaines zones comme la région de Firone : nous ne savons au final que très peu de choses sur la civilisation Zonai, le peuple guerrier censé avoir arpenté ces terres et qui ont vraisemblablement bâti le temple du dragon où nous trouvons la Source du Courage.

Breath of the Wild

En bref, si Nintendo prend le parti de nous relâcher dans un Hyrule connu, j’attends d’eux qu’ils développent et approfondissent ce qu’ils ont créé. Le potentiel de cet univers et le lore de la série sont tels qu’il y a de quoi nous faire voir le royaume d’un point de vue drastiquement différent !

Voilà tout ce que j’avais à dire sur cette bande-annonce qui me hype comme jamais ! Si je ne me fais pas trop d’illusions sur une sortie en 2020, j’espère voir arriver rapidement ce nouvel épisode de la série et surtout découvrir son histoire. Pour finir, je vous invite à nous faire part de vos propres théories sur la suite de Breath of the Wild ! Qu’espérez-vous voir dans cette nouvelle aventure aux côtés de Link et Zelda ?

A propos de l'auteur :

LatoJuana

Otaku gamer assumé et sérivore avec un tropisme particulier pour Nintendo. 3e année de biologie et cataclysme en Travaux Pratiques.

a écrit 385 articles sur Switch-Actu.

8 commentaires pour “Tribune – Que nous réserve la suite de Breath of the Wild ?

  1. Je comprends parfaitement qu’on ait envie d’écrire des centaines de lignes sur le trailer que Nintendo a publié mardi dernier !
    Les théories enflamment le web depuis.

    Le cadavre, et surtout sa représentation sur le mur (s’il s’agit bien de la même personne !) font clairement penser à Ganondorf… même si cette théorie ne me plaît pas vraiment. Ganondorf a l’habitude d’être l’incarnation charnelle de Ganon et, la plupart du temps, après avoir vaincu Ganondorf, Link se retrouve face à Ganon. Or, ce combat a déjà eu lieu. Alors que donnerait ce combat, sans doute final, contre Ganondorf ?
    L’idée que Ganondorf ait été le Héros élu pour battre Ganon est séduisante. Depuis que j’ai vu cette momie prisonnière d’une “main magique”, dont les effluves démoniaques s’échappent, j’ai fait le parallèle (pour ceux qui connaissent) avec Taal Rasha dans Diablo, qui s’est sacrifié pour contenir en lui l’essence du démon Baal. On pourrait appliquer cette théorie à l’univers de Zelda : Ganondorf se bat contre Ganon, peut-être aidé des technologies Sheikas, et soit il décide de piéger Ganon, soit il se fait posséder, et une “magie” Sheika l’aide à retenir l’essence du mal prisonnière.

    Concernant cette main bleue, qui semble ensuite posséder Link, j’ai d’abord pensé à la Triforce qui, quand elle se réveille, s’illumine sur la main du Héros. Mais au final, peut-être peut-on y voir un genre de magie Sheika qui prend possession de Link. Aonuma a parlé d’un nouveau gameplay, et c’est peut-être ça : la main, le pouvoir que possèderait Link, remplacerait les modules de la tablette Sheika. Une main dont les pouvoirs se diversifieraient au fur et à mesure que Link explorerait des temples/donjons/sanctuaires.

    Concernant la map, le plus justifiable selon moi serait d’envoyer Link dans un univers parallèle. Dans la cinématique, on voit Link et Zelda en exploration. Dans les souvenirs de BotW, on voit souvent la princesse en vadrouille avec Link, mais toujours avec la tablette Sheika. Là, elle ne l’a pas. Sans doute parce qu’ils explorent un endroit sans rapport avec les Sheika, plutôt d’ailleurs en rapport avec la civilisation Zonai si l’on en croit les éléments d’architecture qu’on peut apercevoir. Zelda part sans sa tablette, Link part sans l’épée de légende (dur à croire, mais pourquoi pas) et bim, on les catapulte dans une autre dimension, sans équipement puisqu’ils n’avaient pas prévu ça, sans pouvoirs des gardiens, qui n’ont aucun effet dans la nouvelle dimension, et ce voyage aurait affaibli Link qui perd tous ses cœurs. Ca expliquerait la même map, mais dans une dimension où les Sheika n’existent pas, donc plus de sanctuaires ni de créatures divines (parce que je me vois mal refaire les 120 sanctuaires, et je n’imagine pas un monde avec les sanctuaires présents mais pas à visiter sous prétexte qu’on l’a déjà fait dans l’épisode d’avant).
    Ou alors, le personnage à jouer serait Zelda (dont la nouvelle coupe de cheveux a fait beaucoup parler aussi — une coupe plus courte pour un personnage jouable plus facile à animer), ce qui expliquerait plus facilement d’avoir un personnage plus faible et sans équipement au début du jeu (elle a le pouvoir du sceau, mais qui s’est éteint depuis 100 ans, comme elle l’explique à la fin de BotW). C’est quelque chose que beaucoup de joueurs demandent, mais pour ma part je préférerais jouer avec Link, ça fait un peu partie des traditions 🙂

    J’espère trouver dans ce nouvel épisode une aventure qui donnerait plus d’éléments en rapport avec l’univers du jeu, qui mettrait plus en avant la Triforce, avec les temples récurrents, celui de l’eau, de la forêt et du feu, plutôt que les créatures divines. Des environnements plus variés pour les donjons ; les sanctuaires et les créatures divines, de par leur architecture Sheika, se ressemblaient tous un peu.
    Mais je fais confiance à Nintendo pour nous donner satisfaction 🙂

    1. Je pense qu’il y aura des donjons. L’absence de donjon dans BOTW est sans aucun doute la critique la plus forte faite au jeu ! Les créatures divines étaient interressantes à parcourir mais c’était beaucoup trop court et au style trop similaire. C’est dommage mais je pense que ça sera corrigé pour Zelda BOTW 2. Nintendo écoute en général ses fans

  2. Sinon ya aussi une Zelda en mode fantôme dans spirit tracks :p perso j’avais aimer ce jeu c’était mon deuxième Zelda après PH donc l’idée, peut être pas fantôme mais se rapprochant, d’une Zelda ou d’une main qui t’aide comme prendre possession des armures du temple principale du jeu (ici pourquoi pas des créatures restantes du style gardien? A contrôler comme bon te semble pour arpenté les souterrains escarpé avec leurs pattes? En tout cas j’ai très hâte perso :p et j’ai bien aimer les créatures mais je pense que si on rajoute un thème comme avant ca aidera a la diversification du décors que j’avais moins aimer au bout du 100eme temple mdr

  3. Pour la map, j’aimerai vraiment la parcourir dans son état normal et non délabré comme dans BOTW. Nintendo pourrait faire un scénario du genre quand Ganondorf se réveille, il se passe quelques choses et Ganondorf, Zelda et Link sont projeter dans le passé ! On vivrait alors ce qu’on nous montre dans les souvenirs du premier BOTW !!

  4. J’espère pas trop un monde souterrain, j’ai bien aimé le monde ouvert de BOTW plutôt lumineux et coloré à part quelques zones précises, j’ai pas envie de m’enfermer dans un monde sombre et souterrain pendant tout le jeu. Une dimension parallèle, un retour dans le passé du royaume d’Hyrule (avec donc une carte similaire mais plus vivante et non plus couverte de ruines) pour empêcher des évènements funestes, ok !
    Quant au rôle de Zelda : j’aime jouer avec Link, Je ne crois pas trop aux deux perso jouables au choix (à la limite en coop pourquoi pas). Par contre je verrai bien une Zelda qui nous accompagne comme le fils de Kratos dans le dernier God of War. On pourrait lui faire réaliser des actions simples comme décocher des flèches (ça colle avec son rôle d’Archer), elle servirait pour les phases de puzzle, en soutient dans les combats et pourrait commenter de temps en temps les situations apportant un côté vivant à l’histoire, qui ne serait plus solitaire, mais sans la contrôler entièrement, ce serait l’AI qui s’en chargeait à 80%. Comme ça elle prendrait le rôle de Midona ou de Navi. Le bras modifié me paraît une bonne idée pour obtenir de nouvelles capacités comme la tablette à l’époque mais ce n’est clairement pas lui qui guidera l’histoire je pense.
    On a beaucoup critiqué la faiblesse du scénario dans BOTW et l’absence de rebondissements mais je pense que c’était nécessaire pour laisser la place à un sentiment de liberté totale. Quand le scénario est trop présent on se retrouve avec un jeu plus linéaire, dirigiste, qui nous oblige à explorer la carte dans un ordre voulu. Là le scénario était plus simple avec un seul objectif final (vaincre Ganon) ce qui nous laissait la liberté d’aller ou bon nous semble, dans l’ordre qu’on voulait et j’ai particulièrement apprécié cela. C’était grisant !

    1. Ce n’est pas parceque Link et Zelda découvre une momie de Ganondorf dans une crypte que tout le jeu sera en sous-sol. On en sait rien et je ne pense pas que ce sera le cas !

      L’idée d’une Zelda qui suive et agisse de la même façon que le “boy” de God of War est séduisante. Néanmoins, ça ne fonctionnerait pas dans un monde ouverte qui plus est gigantesque et libre comme celui de BOTW ! Ou alors, Zelda assiste Link lors de certaines phases plus linéaires.

  5. Je me demande si on pourra retrouver cette liberté dans la suite de BotW.
    La force de ce jeu, c’était (entre autres) qu’on nous donnait tous les modules sur le Plateau du Prélude, seul endroit et seul moment du jeu où l’on était “contraint” de suivre l’histoire, la quête, pour accéder au reste du monde, et après ça, on nous dit juste “tu peux aller chercher de l’aide au village Cocorico, chercher de l’équipement et des pouvoirs, ou aller battre Ganon en slip si ça te chante”.
    Est-ce qu’on aura cette liberté dans la suite ? Car, effectivement, dur de donner plus de scénario au jeu sans que la liberté en pâtisse. Et dur de nous proposer le même schéma sans avoir un sentiment de redondance.

    Concernant le monde, ça me plairait bien d’avoir un monde à explorer autant en surface qu’en intérieur. On oublie les 120 sanctuaires, mais à la place on peut explorer des cavernes, des cryptes plus grandes et complexes. Les créatures divines laisseraient place à des genre de tombeaux à la Tomb Raider. Ce trailer, avec Link et Zelda qui semblent chercher les traces de civilisations perdues, donne envie de ce genre d’exploration.

    Je n’espère pas un jeu qui soit trop coop. Les aventures de Link sont des aventures qui se jouent seul. Et généralement avec Link, qui est clairement LE héros sauveur de l’humanité. Zelda comme appui, pourquoi pas. Un appui léger. Genre qui nous attendrait à l’entrée d’un temple pour nous aider à débloquer des mécanismes, mais je ne voudrais pas d’une princesse qui colle aux basques de Link tout le long de l’aventure. Ce n’est pas pour autant que je voudrais qu’elle se fasse encore enlever et qu’elle soit l’ultime objectif de cette aventure. Elle vient déjà d’être sauvée de Ganon, il faut lui laisser un peu de répit 🙂

    1. Ce que j’aimerais bien, c’est d’avoir le même système que les souvenirs de BOTW mais cet fois avec des cinématique qui nous montre un passé plus lointain. Si on pars du principe que la théorie: Link a des origines Zonaï ( ou Sonau, je sais pas comment on dit)
      car c’est le peuple ancestral et symbolique du courage et que Link justement représente le courage dans les TLOZ, ont pourrait alors imaginer qu’on pourrait aller en Firone avec Link, dans les ruines Zonaï pour avoir une vision du passé, et voir comment vivait cet tribu disparue ou voir carrément un ancêtre de Link( qui serai enfaite le héro qui a vaincu Ganon il y a 10 000 ans, qui est sur la fresque derrière Impa).
      De plus, si cet ancêtre de Link est le même qui tient la momie prisonnière( faite pas genre que vous avais des doute sur l’identité de la momie, on c’est tous que c’est Ganondorf) il serai logique qu’il le sauve au moment ou ont voit tomber Link , sûrement pour lui transmettre un savoir ou un pouvoir dont seul les ancêtres de Link( les Zonaï) connaissent. L’idée que le bras qui scelle Ganondorf s’incorpore dans le bras du héro pour faire office de Fay et de tablette sheikah devient donc logique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.