PREVIEW – Super Smash Bros Ultimate

Etant un grand amateur de Super Smash Bros, c’était avec une fébrile impatience que j’attendais le Nintendo Paris 2018 pour poser les mains sur cet épisode. L’annonce de l’intégration de l’ensemble des personnages parus jusqu’alors dans la série a été pour moi une véritable joie car cela signifiait que j’allais retrouver les formidables capacités Bayonetta ! C’est donc avec une joie mal déguisée que je me suis dirigé vers une des bornes mises à notre disposition pour affronter un membre du staff de Nintendo ainsi que deux autres rédacteurs présents à l’événement.

D’office, une tradition de la série est bousculée : les joueurs choisiront désormais leur arène avant de sélectionner leur combattant. Une idée simple mais très pertinente qui permet d’adapter son personnage au terrain qui l’attend : les utilisateurs peu à l’aise dans les airs seront ainsi prévenus.

La version du jeu utilisée ne comportait pas tous les personnages, mais proposait tout de même les personnages emblématiques de la série mais aussi et surtout des personnages faisant leur come-back ainsi que de tout nouveaux arrivants ! Ainsi, DesBen utilisa Snake lors de son combat contre BQuentin qui opta pour l’inédit avec Ridley. Mon premier match contre le staff de Nintendo opposa la délicieuse Bayonetta à Cloud. D’emblée, j’ai remarqué à quel point le gameplay était plus proche de celui de Melee que de celui de Super Smash Bros for Wii U. Fluide, nerveux, diablement rapide mais jamais fade, Super Smash Bros Ultimate pourrait bien être celui qui attirera les plus puristes d’entre vous. L’arrivée de nouvelles techniques telles que le Bouclier Parfait est un ajout très intéressant qui augmente la dimension tactique des combats et promet des joutes plus folles que jamais. On remarque également que les Attaques Smash peuvent être chargées plus longtemps.

Pour mon deuxième match, je me suis éloigné de mes acquis et ai choisi l’Inkling pour tester ce nouvel arrivant. Très intéressant à jouer, l’Inkling est disponible en huit formes différentes (quatre mâles et quatre femelles) et utilise toute sa panoplie d’armes pour attaquer ses ennemis ; tirez avec votre Liquidateur avec B et vos ennemis seront couverts de peinture, occasionnant une augmentation des dégâts reçus. B + Côté met en jeu le Rouleau qui, en échange de sa grande efficacité, peut tout à fait vous précipiter dans le vide si vous ne vous arrêtez pas à temps. En revanche, il est nécessaire de recharger régulièrement votre réservoir d’encre, au risque de vous retrouver sans défense face à vos adversaires, exactement dans l’esprit de Splatoon. L’Inkling est donc un personnage polyvalent qui alterne rapidement des attaques avec des portées très variables.

Le match suivant me poussa à expérimenter Ridley, LE personnage réclamé à corps et à cri par les fans. Balayant l’argument « Too big » tout comme il le fit pour le « Too sexy » collé à Bayonetta il fut un temps, Masahiro Sakurai offre un splendide cadeau aux joueurs. Ridley est caractérisé par une grande puissance de feu au détriment d’une vitesse réduite. Ses attaques Smash sont certes de courte portée, mais leur force est telle qu’une attaque réussie occasionnera de grands dommages à votre adversaire. Prudence cependant, la bête ailée est quelque peu difficile à prendre en main. Ridley a donc un grand potentiel si vous privilégiez la force à la vitesse : à l’inverse des jeux Nintendo, il sera sans doute difficile à prendre en main, mais formidablement efficace une fois maîtrisé.

Au niveau des stages, nous avons notamment expérimenté la Tour du Prélude, en provenance directe de The Legend of Zelda : Breath of the Wild. Plutôt exiguë, l’arène est destructible et favorise des combats rapprochés très dynamiques avec l’alternance de destruction/reconstruction inévitable dans les matchs à quatre joueurs. Nous avons également pu essayer la Tour Prismatique, exclusive jusque là à Super Smash Bros for 3DS. Cette splendide version HD du terrain est plus plaisante que jamais mais toujours aussi menaçante avec ces envolées soudaines qui sont bien dangereuses pour un personnage non habile dans les airs.

Attente : 100 % !

Mettons les choses au clair : Ultimate n’est pas un portage de la version Wii U. Il propose un nouveau gameplay, plus affuté que jamais, des stages entièrement remaniés et magnifiés en HD et le plus grand nombre de personnages jamais atteint dans la série. C’est donc avec une envie plus aiguisée que jamais que nous avons laissé la manette sur la borne de jeu. Nul doute que Nintendo tient là LE jeu de cette fin d’année 2018 et que le retour de Super Smash Bros ne passera sans doute pas inaperçu.

A propos de l'auteur :

LatoJuana

Jeune aficionados de Nintendo de 20 ans. Fan de Miyazaki et de Disney. Etudiant en Biologie et cataclysme en Travaux Pratiques.

a écrit 81 articles sur Switch-Actu.

2 commentaires pour “PREVIEW – Super Smash Bros Ultimate

  1. Merci pour ce retour d’expérience !
    J’ai une petite question, est ce qu’un mode aventure en solo ou coop est prévu ? Il ne me semble pas avoir vu d’info la dessus

    1. Rien n’a été communiqué pour le moment. Nintendo s’est concentré sur le nombre de personnages disponibles et n’a présenté aucun autre mode que le mode Versus. Il faudra sûrement attendre un peu avant qu’ils n’en reparlent 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.