plants vs zombies interview switch actu

Plants vs Zombies: La Bataille de Neighborville – Édition Intégrale : notre entretien avec le producteur

Nous avons pu hier nous entretenir avec Melvin Teo, le producteur de l’Édition Intégrale de Plants vs Zombies: La Bataille de Neighborville. Il nous a parlé des challenges de ce portage Switch – qui ne semblait pas simple sur le papier, de la résolution du jeu, du offline, de l’absence de micro-transactions… Découvrez tout cela avant la sortie du jeu, le 19 mars 2021.


Bonjour et merci d’avoir pris de votre temps pour un petit site comme le nôtre. Premièrement, je voulais vous demander quel effet cela faisait de voir votre jeu figurer dans le premier Nintendo Direct général depuis un long moment ? J’imagine que l’équipe devait être fière.

Melvin Teo : Absolument. Nous étions fous de joie de voir notre jeu dans le Nintendo Direct, d’autant plus qu’il s’agissait du premier Direct depuis longtemps. Nous n’avons pas eu de jeu Plants vs Zombies sur une console Nintendo depuis un bon moment : je crois que le dernier était Plants vs Zombies 1 sur DS, il y a plus de dix ans, donc. Nous avons toujours su que nous aimerions annoncer le jeu via Nintendo, vu qu’il est prévu pour une console Nintendo. Et les gens adorent les jeux Nintendo. Oui, nous étions super contents.

Depuis l’annonce du jeu, nous nous demandons s’il tourne avec le moteur Frostbite sur Switch. Pouvez-vous nous en dire plus à ce sujet ?

Melvin Teo : Oui, nous sommes le premier jeu Frostbite à tourner sur Nintendo Switch. C’est aussi une chose dont nous sommes fiers, car cela nous a demandé beaucoup de travail pour arriver à ce résultat. Je me rappelle, quand nous avons commencé à travailler sur les fondations techniques nécessaires pour faire tourner le jeu sur Switch, celui-ci ressemblait à un PowerPoint, il tournait à deux ou trois images par secondes, parce que nous ne partions de rien. Mais nous sommes super contents, en fin de compte, d’être arrivés à obtenir un jeu qui tourne solidement à 30 fps, car c’était notre objectif. Je ne mentirai pas : nous avons dû confronter un certain nombres de challenges techniques en chemin, mais l’équipe a vraiment fait du bon travail. Cela veut peut-être dire que nous pourrions avoir, dans le futur, d’autres jeux Frostbite sur Switch. Je ne sais pas si ça arrivera, mais ce serait génial.

Vous venez de répondre à ma prochaine question, qui portait sur le fait de savoir si d’autres jeux Frostbite pourraient arriver sur Switch [rires]. Vous avez parlé de challenges techniques pour ce portage. Pouvez-vous nous en dire plus, considérant que la Switch a un hardware moins puissant que celui de la concurrence ?

Melvin Teo : Clairement, le hardware de la Switch n’est pas aussi puissant que celui des autres consoles. Dès le début, nous avons dû faire des choix. Par exemple, au niveau du framerate, nous devions nous assurer que le jeu tourne à 30 fps, alors que sur les autres plates-formes il est à 60 fps. Mais, après avoir réussi à faire cette version finale en 30 fps, je pense que cela reste une très, très bonne expérience pour les joueurs, qui ne perdent rien en jouant en 30 images par seconde, cela reste très fun.

Nous avons dû faire des changements visuels comme, par exemple, désactiver la physique des tissus. Dans les zones où nous avions de l’eau transparente ou translucide, nous avons dû rendre celle-ci opaque. Nous avons aussi ajusté le détail des ombres lointaines, des choses comme ça. Nous avons aussi réduit le nombre maximum de joueurs, pour passer de 12 contre 12 à 8 contre 8. Bien entendu, nous avons testé cela préalablement et avons constaté que, sur les autres plateformes sur lesquelles Plants vs Zombies: La Bataille de Neighborville existe déjà, le 8 contre 8 fonctionne bien ; dans certains cas, les joueurs préfèrent même le 8 contre 8 au 12 contre 12, et les cartes s’adaptaient bien à ce changement.

Au delà, un de nos plus gros challenges fut le support du offline. Comme vous le savez, Plants vs Zombies: La Bataille de Neighborville a été pensé depuis le début comme un jeu uniquement online. Sans une connection internet, vous ne pouviez rien faire du tout. Dès le début, nous avons senti qu’il fallait changer cela et proposer du jeu offline sur Switch, parce que c’est un des avantages de la Switch : vous pouvez l’emporter avec vous et y jouer n’importe où sans internet, dans le bus, en voiture, partout où vous voulez. Nous avons donc passé beaucoup de temps à rendre cela possible. Et nous sommes très contents, car je pense que c’est ce que nous avions besoin de faire pour que le jeu semble pensé pour la Nintendo Switch.

Enfin, je pense qu’un des derniers changements nécessaires fut de partir sur une Édition Intégrale, ce qui voulait dire que tout le contenu post-lancement de Plants vs Zombies: La Bataille de Neighborville devait être inclus. Et nous avons décidé de supprimer entièrement les étoiles arc-en-ciel. Rux vend désormais tout contre des pièces et non contre des étoiles arc-en-ciel. Vous pouvez donc tout simplement gagner des pièces en jouant, et débloquer avec celles-ci tout le contenu disponible dans le jeu. Cela rend le jeu plus direct, et je pense que cela correspond bien à la Switch.

Vous nous avez déjà parlé du framerate, mais quelle sera la résolution du jeu ?

Melvin Teo : Le jeu tournera en 900p en docké, et en 720p en portable. Il prendra en charge la résolution dynamique, ce qui veut dire que, dans certains cas, la résolution pourra baisser un peu pour maintenir un framerate stable.

Une option que les joueurs aiment particulièrement est la visée au gyroscope. Est-ce que Plants vs Zombies: La Bataille de Neighborville proposera celle-ci ?

Melvin Teo : Oui, nous supportons les motion controls et la visée au gyroscope. Nous avons ajouté un certain nombre d’options, y compris la possibilité d’utiliser le gyroscope uniquement dans certaines situations, comme par exemple pour regarder autour de vous. Les joueurs pourront ajuster la sensibilité du gyroscope ou l’inverser. C’est à eux de choisir. Et c’est ce que nous voulions, offrir le plus d’options possibles aux joueurs. Parce que tout le monde utilise les contrôles gyroscopiques différemment.

Comme vous l’avez dit avant, cela faisait longtemps que nous n’avions pas eu de jeu Plants vs Zombies sur une console Nintendo. Et le momentum de la Switch ne semble pas sur le point de s’arrêter. Nous avons vu qu’il s’était plus vendu de Switch en janvier 2021 qu’en janvier 2020 aux États-Unis, par exemple. Est-ce vous allez considérer la Switch pour vos prochains jeux ?

Melvin Teo : Je ne peux pas parler pour chacun de nos studios. Mais oui, j’aimerais voir plus de jeux EA sur Nintendo Switch, et étant donné qu’il s’agit du premier jeu Frostbite à sortir sur la console, peut-être que cela ouvre la porte à d’autres jeux Frostbite. Mais je ne peux rien dire à ce sujet. Personnellement, j’aimerais voir plus de jeux EA sur Nintendo Switch.

Quelles ont été les inspirations pour Plants vs Zombies: La Bataille de Neighborville ? 

Melvin Teo : Vous voulez dire, pour le jeu original ?

Oui.

Melvin Teo : Je ne peux pas parler entièrement de cela car je ne faisais pas partie de l’équipe de planification du jeu d’origine. Je n’ai rejoint le projet que vers la dernière moitié. Mais je pense que le projet est fidèle à la licence Plants vs Zombies, qui est fun, qui est accessible, qui est attirante. Peu importe que vous soyez jeune ou vieux, il y a quelque chose pour vous. Et je pense qu’ils sont restés sur la même ligne pour La Bataille de Neighborville. […] Évidemment, les personnages sont aussi une partie importante de la licence, tout le monde aime les personnages de Plants vs Zombies. Pour la version Switch, nous avons voulu conserver cela. Quand vous voyez la version Switch, rien qu’en regardant la bande-annonce, vous pouvez reconnaître immédiatement que c’est un jeu Plants vs Zombies.

Vous dites qu’il s’agit d’un jeu pour toute la famille, auquel les enfants peuvent jouer. Je me rappelle que, pendant longtemps, quand j’étais jeune, il y avait de nombreuses polémiques sur le fait que les enfants jouaient à des jeux violents, destinés aux adultes. Aujourd’hui on constate de plus en plus que les enfants jouent à des jeux avec un gameplay adulte, mais qui sont pensés pour toute la famille : des jeux comme Splatoon, Fortnite et, évidemment, La Bataille de Neighborville. Pensez-vous que mettre du gameplay adulte dans un jeu familial soit en fait la bonne solution face au problème des enfants jouant à des jeux violents ?

Melvin Teo : Je pense qu’en fin de compte, les jeux sont du divertissement, comme les films et la télévision. Pour moi, le but de tout ça, c’est de s’amuser. Vous jouez à un jeu pour vous amuser et être diverti. Évidemment, en tant que développeurs, nous avons une certaine responsabilité quant à ce que nous produisons. Le jeu vidéo est une des plus grosses – probablement la plus grosse – forme de divertissement actuelles, surtout dans la période que nous traversons. Plants vs Zombies se passe dans un monde fictif, avec des personnages fictifs, c’est de la fantasy, mais nous devons quand même faire attention à promouvoir de bonnes valeurs. J’adore cette franchise, parce que c’est tout ce que je souhaite que mes enfants aiment. Quand je travaille sur des jeux à la maison en ce moment, et que ma fille me voit jouer, elle a toujours un grand sourire sur son visage. Parce qu’elle sait que c’est fun, que c’est drôle, que c’est charmant, et elle adore ça. Évidemment, chaque jeu aborde ces problématiques différemment, mais, dans le cas de Plants vs Zombies, je suis très fier de ce que cette franchise représente.

Avant de vous quitter, j’aurais aimé savoir si vous aviez quelque chose à dire à nos lecteurs.

Melvin Teo : Bien sûr ! C’est la première fois que nous avons un jeu Plants vs Zombies sur Switch, et c’est un third person shooter. L’équipe a travaillé très dur pour faire de ce portage une réalité. Nous sommes très contents du résultat, autant visuellement que manette en main. Avec cette Édition Intégrale, nous pensons que c’est un produit avec un bon rapport qualité-prix, puisque tout le contenu sera disponible dans le jeu dès son lancement. J’ai spécialement hâte de voir des gens n’y ayant jamais joué le découvrir.  Et je pense que vous allez vraiment l’apprécier.

Merci de ne pas reprendre des extraits de cette interview sans mentionner Switch-Actu.


Plants vs. Zombies: La Bataille de Neighborville – Édition Intégrale est d’ores et déjà disponible à la précommande sur l’eShop et en physique au prix de 39,99€.

La bande-annonce de Plants vs. Zombies: La Bataille de Neighborville – Édition Intégrale





giomosby

Contenu proposé par - Déjà 848 article(s) à son actif

Présentation : Fan de consoles Nintendo et de jeux japonais depuis que je suis en âge de tenir une manette. Si je ne suis pas dispo, c'est probablement que je visite un parc Disney.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments