Microsoft Xbox Nintendo Switch

Microsoft toujours aussi intéressé par la Switch

L’industrie du jeu vidéo connaît un nombre hallucinant de bouleversements ces dernières années. Des chambardements qui prédisent déjà des temps intéressants à venir. Cloud gaming, ray tracing, cloud computing jusqu’à la récente extension du concept de génération, de la part des constructeurs, qui ne semble plus vraiment s’entendre aujourd’hui de la même façon qu’il y a dix ans. Mais cette dernière évolution n’est peut être pas la plus marquante. En effet, cette génération a été profondément impactée par l’évolution significative de la notion d’exclusivité. Evidemment, il serait naïf de considérer que le caractère exclusif d’un titre ait déjà été clairement défini. La sortie d’un jeu sur PC lui retire-t-elle son caractère exclusif à une machine ? Une exclusivité à durée limitée peut-elle véritablement être considérée comme telle ? Le transfert d’une exclusivité vers certains partenaires est-il moins préjudiciable qu’un transfert vers un concurrent plus “direct” ?

Toutes ces questions sont encore en suspend pour les constructeurs historiques, mais une chose est sûre, l’arrivée récente des exclusivités Xbox One et PS4 sur PC, les sorties de Cuphead et Ori and The Blind Forest sur Nintendo Switch ou encore l’arrivée des licences Nintendo sur iOS et Androïd tendent a prouver qu’au petit jeu de l’exclusivité, c’est finalement toujours la rentabilité qui gagne. Et s’il y a bien un constructeur qui ne va pas à tâtons sur ces questions c’est bien Microsoft. En effet, souvenez-vous, la firme de Redmond annonçait, en précurseur, il y a quelques années, l’arrivée de toutes les licences Xbox sur PC, jouissant sans conteste du Xbox Game Pass, par la suite, pour effectuer cette transition sereinement. En outre, l’arrivée de XCloud, la plateforme de cloud gaming de Microsoft, rendra potentiellement accessibles les licences Xbox à tous les joueurs. Et dans cette démarche de démocratisation de ses licences, Microsoft a ainsi trouvé en Nintendo, un partenaire privilégié, pour le plus grand bonheur des joueurs Switch. A cet égard, le journaliste d’Eurogamer, Tom Philips s’est permis une petite indiscrétion :

Horizon [Zero Dawn] sur PC est un début, mais Microsoft est loin devant PlayStation dans son objectif de migrer vers une stratégie de couvrir un maximum de plateformes dans le futur. […] Horizon [Zero Dawn] va être suivi par de nombreux autres. […] Mais Xbox est déjà fermement établi dans sa philosophie de lancer ses jeux sur PC et ils sont impatients d’explorer la Switch.

Ceux qui critiquaient vivement Microsoft qui enclenchait sa stratégie en milieu de génération semblent désormais muets. Rendre le jeu vidéo plus accessible ne devrait jamais être vu comme une tare, d’autant que cette vision assurera toujours une meilleure rentabilité permettant, même aux studios les plus modestes, de perdurer. Le géant américain semble ainsi d’autant plus déterminé, probablement galvanisé par les bons résultats de ses licences sur la console de Nintendo, à continuer à travailler ensemble à l’arrivée des licences Xbox sur Switch. Une bonne nouvelle pour tous les joueurs qui devraient y voir le signe d’une plus grande démocratisation du média qu’ils aiment tant. À quelques semaines de l’annonce des consoles de neuvième génération il sera extrêmement intéressant d’observer les stratégies en matière de sécurisation des licences, bien que les constructeurs semblent s’être déjà tous mis en route vers un avenir plus que réjouissant. Nintendo pourrait-il aussi suivre le mouvement et proposer à Mario, Link et autre Kirby de voler de leurs propres ailes sur d’autres machines ? Rien n’est moins sûr, mais il faut avouer que les certitudes d’hier ne sont plus celles d’aujourd’hui.

HediS

Contenu proposé par - Déjà 15 article(s) à son actif

Présentation : Étudiant. Aspirant journaliste. Enthousiaste VR.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments