Vivendi renonce au rachat d’Ubisoft

Depuis plus de deux ans, nombreux étaient ceux qui s’inquiétaient de l’avenir d’Ubisoft. Tout commence en 2015 quand la société Vivendi (dirigée par Vincent Bolloré) entre en possession de 6,6 % des actions Ubisoft. La réaction de la société française ne se fait pas attendre et une mobilisation générale, menée par Yves Guillemot, est lancée au sein du studio sous le hastag #WeAreUbisoft, maintes fois repris sur les réseaux sociaux autant par les joueurs que par d’autres éditeurs. Alors que les parts de Vincent Bolloré augmentent au fil du temps, Ubisoft renforce ses productions vidéoludiques et parvient à enregistrer d’excellentes ventes sur de nombreux titres tels que Ghost Recon et Far Cry Primal.

Après un excellent E3 2017 qui fut l’occasion pour Ubisoft de présenter une des meilleures conférences du salon, Vivendi ralentit la cadence pour la première fois en novembre.

Aujourd’hui, Ubisoft peut se vanter d’avoir remporté ce bras de fer endiablié avec le retrait définitif de Vivendi de son capital : la société de divertissement a en effet revendu ses 27,7 % de parts au studio français (réalisant ainsi une plus-value de pas moins d’1,2 milliard d’euros). Au passage, Ubisoft accueille désormais le géant chinois Tencent parmi ses actionnaires : un partnerait pour le moins juteux étant donné les chiffres explosifs qu’enregistre ce colosse du jeu mobile.

Ubisoft a par ailleurs exprimé sa joie sur son compte Twitter avec un message de remerciement destiné aux membres du studio mais également aux joueurs pour leur fidélité.

A propos de l'auteur :

LatoJuana

Otaku gamer assumé et sérivore avec un tropisme particulier pour Nintendo. 3e année de biologie et cataclysme en Travaux Pratiques.

a écrit 198 articles sur Switch-Actu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.