tears of the kingdom publicité histoire vraie nintendo australie

Tears of the Kingdom : une publicité australienne déchirante (et inspirée d’une histoire vraie)

La machine marketing est bien en marche pour The Legend of Zelda: Tears of the Kingdom, avec un décompte sur les réseaux sociaux, des fans qui campent déjà devant la boutique new-yorkaise de Nintendo, un immense panneau d’affichage animé sur Times Square et, bien sûr, de nombreuses publicités produites par les différentes branches locales de la marque. Rien que du très classique, me direz-vous, mais parmi tout cela une publicité de Nintendo Australie se démarque en nous mettant les larmes aux yeux.

Dans celle-ci, on voit un millennial fatigué et déprimé rentrer du travail, épuisé par la futilité de la vie et du monde qui l’entoure. Tout ce qui lui apporte un peu de joie, c’est de s’amuser avec Link en dégustant un bon verre d’eau du robinet. La publicité s’achève sur cette personne regardant un la mer et souriant, ayant trouvé un peu de bonheur dans sa vie grâce à la liberté et l’expérimentation proposées par The Legend of Zelda : Tears of the Kingdom ™, en exclusivité sur la famille de consoles Nintendo Switch ™. On rigole un peu, mais nombreux sont les internautes à avoir été touchés par la publicité et à avoir été surpris par son ton inhabituel.

Cette nouvelle publicité pour Zelda est filmée comme un film de Darren Aronofsky. Le moment où il rentre du travail pour se retrouver dans sa maison à l’éclairage tamisé, soupire à plusieurs reprises, et décompresse en buvant un grand verre d’eau du robinet est peut-être une des choses les plus déchirantes que je n’ai jamais vues

Mais ce n’est pas tout : dans un plot twist étonnant, une personne ayant travaillée sur cette publicité pour Tears of the Kingdom a avoué à Kotaku Australia que celle-ci était inspirée d’une histoire vraie, plus précisément d’un avis sur Breath of the Wild publié sur le site japonais d’Amazon. La journaliste a retrouvé l’avis en question, et celui-ci est encore plus triste que la publicité (notre traduction en français ci-dessous) :

Je fait partie des travailleurs qu’on appelle les “businessmen”. Je suis pris dans la cohue de la banlieue, je fais des courbettes aux clients et aux patrons. Je suis obligé de former des jeunes et de faire des heures supplémentaires tous les jours pendant que je m’occupe de diverses choses. Je suis agacé par les montagnes dont je ne connais même pas le nom que je vois sur le chemin du travail. Quand je rentre à la maison, je suis tellement épuisé que je n’ai pas la force de manger, juste de boire de l’alcool et de me coucher. Je me dis que si j’avais le temps de jouer, j’aurais le temps d’aller à des séminaires ou de me marier. Je me demande pourquoi je suis encore en vie.

Un jour où je suis allé acheter du saké car je n’en avais plus, j’ai vu une Switch en vente dans un magasin et je me suis souvenu. Quand j’étais enfant, j’étais accro à Mario 64. J’étais vraiment accro à Mario 64, mais mon ami m’a dit : “Mario, c’est de la merde, ce qui est à la mode c’est la PlayStation !”. Je me suis senti gêné lorsque mon ami m’a dit cela. À l’époque, je ne voulais pas que mes amis me détestent, alors j’ai répondu : “bien sûr, Mario est démodé maintenant !”. 

La beauté de FF7 et le choc de pouvoir écouter des CD à la télévision sont peut-être des sentiments que les enfants d’aujourd’hui ne comprennent pas. C’est dire à quel point ce jeu était attrayant et innovant pour les enfants de l’époque. Je ne sais toujours pas pourquoi j’ai acheté la Switch. J’ai juste acheté la console et Zelda avec une bière à la main, en pensant que je pourrais la vendre si elle était ennuyeuse.

Hier, sur le chemin du travail, j’ai vu une montagne dont je ne connaissais même pas le nom depuis la fenêtre du train. Au moment où j’ai pensé “je peux escalader cette montagne”, j’ai éclaté en sanglots et je n’ai pas pu m’arrêter. Les autres travailleurs de la même génération qui se trouvaient à proximité ont dû se dire : “mais qu’est-ce que fout ce type ?”.

Je voudrais recommander ce jeu à mes collègues businessmen qui sont pressés par le temps et qui me côtoient jour après jour, même s’ils me détestent parce que je maintiens le statu quo. Ne dites pas que ce n’est qu’un jeu. Nous sommes nés à l’âge d’or des jeux vidéo. Avez-vous déjà vu une famille bouger tout son corps lorsque Mario saute ? Avez-vous déjà discuté des stratégies pour Chrono Trigger ou FF7 avec vos amis ? Je le sais maintenant. J’étais un putain d’enfant et mes parents m’ont acheté des trucs pour mon anniversaire, Noël et tout ça. J’étais un putain d’enfant, et mes parents m’achetaient du matériel et des logiciels coûteux pour mes anniversaires, Noël, etc. Même si je n’étais pas sage, ils se débrouillaient pour gagner assez d’argent pour m’acheter des jeux.

Je suis touché de réaliser maintenant que j’étais tellement occupé à vivre ma propre vie que je ne m’en suis pas rendu compte. J’aurais dû être plus reconnaissant.

Je mets cinq étoiles : toutes les critiques sont bonnes et je n’ai rien de plus à dire. Ce Zelda m’offre le défi et la récompense que j’avais oubliés. C’est une aventure passionnante où vous pouvez explorer librement un monde sans carte. Nous, les gens de ma génération, nous rendons malades chaque jour pour faire toujours mieux. Mais ne vous laissez pas abattre par la vie. C’est ici que j’ai trouvé l’aventure que je voulais.

P.S. : Avec l’envie de remercier le Zelda de cette génération, je tiens à m’excuser auprès de l’équipe de développement de Mario 64 et de Nintendo. Je tiens à m’excuser d’avoir menti ce jour-là en disant que Mario était démodé. J’attends avec impatience Mario Odyssey cet hiver.

P.S. 2 : J’ai fini le jeu en 180 heures et j’ai regardé tout le générique. J’ai écrit une longue critique embarrassante que j’ai remplie de mes émotions, et je voudrais remercier tous ceux qui l’ont lue jusqu’au bout. J’aimerais également remercier toutes les personnes qui m’ont donné des commentaires utiles. Merci beaucoup. Je n’ai jamais été apprécié par autant de personnes dans mon travail. J’ai vraiment apprécié les 180 heures que j’ai passées à parcourir Hyrule. Je tiens à remercier non seulement Nintendo, mais aussi tous les fans de Zelda qui ont continué à soutenir Zelda. Merci pour cette grande aventure.

Je ne sais pas vous, mais j’ai comme l’impression qu’on a coupé des oignons à côté de moi, là. Bonne sortie de Tears of the Kingdom à toutes et tous après-demain ; en espérant que, si vous traversez des moments difficiles, le jeu saura vous apporter autant de joie qu’à ce salaryman japonais.

La publicité pour Tears of the Kingdom en question

Que pensez-vous de cette information ?
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
Source(s) :
tipee
giomosby
1453 articles

Fan de consoles Nintendo et de jeux japonais depuis que je suis en âge de tenir une manette. Si je ne suis pas dispo, c'est probablement que je visite un parc Disney.

1 Commentaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Adam

Ces foutus oignons 😭😭 Merci à ce gars pour avoir partagé aussi ouvertement son témoignage ❤️