Pikmin 4 nintendo direct 21 06
90%

Pikmin 4 : la chasse aux trésors de l’été – TEST

Dans la grande lignée des séries de jeux vidéo de chez Nintendo, Pikmin a une place très particulière au sein de la firme nippone, notamment pour son créateur, Shigeru Miyamoto, à l’origine des deux premiers titres sur la Gamecube au début des années 2000. Plus de 20 ans après, alors que l’ensemble de la série est accessible sur la console hybride, le quatrième épisode principal a fait sa sortie en grande pompe le 21 juillet dernier sur Nintendo Switch. Alors est-ce que Pikmin 4 valait ces nombreuses années d’attente et parvient-il à renouveler finalement sa propre formule ?




Un vaste monde à explorer dans Pikmin 4

Dès le début de l’aventure de Pikmin 4, un déluge d’accidents vous est exposé : le capitaine Olimar s’est une nouvelle fois crashé sur une planète, tout comme l’équipe de secours censé secourir le célèbre héros. La seule personne en mesure de sauver tous ces naufragés sera donc le personnage que vous incarnerez et qu’il sera possible de personnaliser grâce à l’éditeur d’avatar très rudimentaire que propose la saga Pikmin pour la première fois. Afin de venir en aide à tous ces joyeux lurons, il sera question de récupérer une multitude de trésors au sein des différentes zones d’exploration afin d’alimenter le vaisseau de l’équipage.

Cette grande recherche d’artéfacts sera rendue possible grâce à la coopération avec la population locale de la planète : les Pikmin et la grande nouveauté de cet épisode, le chien Otchin. La contrainte principale réside dans l’existence d’un cycle jour/nuit auquel il faudra faire attention, sous peine de perdre l’ensemble de ses Pikmin esseulés à la nuit tombée. Notons qu’à la fin de chaque journée d’exploration, le personnage principal fait son retour dans un petit hub dans lequel viendront se nicher l’ensemble des naufragés secourus sur la planète. Il s’agit d’une petite place qui évolue grandement au fil de l’aventure et dans laquelle il sera possible de récupérer des quêtes diverses et variées ou encore d’acheter des améliorations pour faciliter l’exploration de la planète.

L’exploration dans Pikmin 4 prend la forme suivante : votre héros débarque dans une zone relativement vaste remplie d’énigmes à résoudre, d’ennemis à vaincre et de ressources à récupérer. Afin de réussir ces différentes tâches, le personnage dispose d’une aide précieuse, les Pikmin. Si tous les anciens types de Pikmin font leur grand retour dans ce quatrième épisode, de nouveaux types font également leur apparition. En plus des créatures rouges, bleus et jaunes capables de résister au feu, à l’eau et à l’électricité du premier épisode, des Pikmin violet et blanc plus costauds et empoisonnés du second titre et enfin des ailés et des rocs du troisième jeu s’ajoutent les Pikmin de glace qui peuvent geler des étendues d’eau et les luisants (que l’on abordera par la suite). Cette grande diversité vient véritablement au service de l’aventure de Pikmin 4, permettant une multitude de tâches à réaliser de façon différente et proposer des situations capables de tenir le joueur en haleine bien plus longtemps que les précédents jeux de la série.

Si les Pikmin viennent proposer une belle quantité de nouveauté, le chien Otchin n’est pas en reste pour ce qui est de la fluidification du gameplay de ce Pikmin 4. Ce dernier n’est ni plus ni moins qu’un super Pikmin capable de réaliser ses propres actions, et apportant également des situations qui lui sont propres. Le jeu se paye également le luxe d’incorporer quelques mécaniques de RPG avec de nombreuses améliorations pour le chien, permettant d’apporter un véritable sentiment de progression et d’apprivoisement de cette planète précédemment hostile. Pour ce qui est des phases amenant de la diversité au gameplay de Pikmin 4, on retrouve également des expéditions de nuit.

Ces dernières se passent uniquement avec les Pikmin luisants et arborent des objectifs complètement différents. Ici, il n’est plus question de récolter des trésors, mais de défendre des objectifs précis des différentes vagues de monstres. Une très bonne gestion de la reproduction des Pikmin, de la répartition du travail avec Otchin et de l’attaque des monstres est alors nécessaire. Pour ce qui est des attaques justement, les petits êtres luisants sont capables de charger une boule d’énergie venant étourdir les ennemis quelques temps, idéal pour faire de gros dégâts.

L’art du Dandori

Si l’exploration du monde de Pikmin 4 vous occupera une bonne partie du temps, ce n’est pas la seule facette proposée par le nouvel opus de la franchise. Les grottes de Pikmin 2 font leur grand retour, avec de nombreuses nouveautés et améliorations. Ces différents niveaux un peu spéciaux s’avèrent moins vastes que l’exploration à la surface, mais avec des énigmes demandant un peu plus de réflexion et extrêmement bien pensées. Lors de ces expéditions, le temps joue un facteur bien moins crucial puisqu’il s’écoule six fois moins vite qu’en surface, mais la gestion des Pikmin est d’autant plus importante qu’il est impossible de récupérer ces derniers une fois perdu dans la grotte.

Notons malgré tout l’existence d’un mode retour en arrière en cas de perte de la totalité des Pikmin d’un type, afin de ne pas bloquer le joueur dans sa progression et éviter toute frustration. C’est également dans ces niveaux que vous rencontrerez la plupart des combats de boss, qui peuvent être parfois peu stimulants puisqu’ils consistent uniquement à envoyer une foule de Pikmin, mais parfois très satisfaisant en raison d’un petit schéma de jeu à respecter pour les vaincre. Mention spéciale au boss de fin de ce Pikmin 4, particulièrement intense.

Si les grottes avaient uniquement cette forme, cela ressemblerait fortement à l’expérience de Pikmin 2, mais cela ne s’arrête pas là. Deux nouveaux types de défis font leur apparition, et ils passent tous deux par “l’art du Dandori“. Derrière cette expression un peu abstraite se cache l’optimisation et l’exploitation à la perfection de son armée de Pikmin. Dans le premier type de défi, il sera question d’affronter un autre joueur (contrôlé par l’ordinateur) et de ramasser plus de trésors que lui dans un temps imparti avec des Pikmin imposés. Ces défis sont une véritable plus-value du titre apportant une touche de fraîcheur lors des explorations.

On regrettera cependant la présence d’un écran splitté durant ces phases n’apportant rien à l’expérience et venant plutôt entacher la lisibilité. L’autre défi apporté par ce Pikmin 4 vous téléporte dans des zones avec un nombre défini de trésors qu’il faudra tous récupérer avant la fin du chronomètre. Au fil du jeu, la difficulté de ces deux types de défis va augmenter progressivement, vous forçant à toujours vous améliorer en Dandori, puisque les médailles de platine des derniers niveaux sont particulièrement difficiles à aller chercher.

Un monde haut en Pikmin

Les différentes zones à explorer dans ce Pikmin 4 possèdent toutes leur propre ambiance : une petite forêt, une plage luxuriante où encore une friche industrielle… Le jeu propose une grande diversité d’environnements permettant de bien différencier les zones à explorer. Par ailleurs, ceux-ci sont plutôt agréables à regarder. Si les textures des sols ne sont pas toujours des plus détaillés, le travail sur les objets ou encore la grande palette de couleurs font de Pikmin 4 un jeu plutôt joli dans son ensemble. Du côté des musiques, si quelques sons propres à la série sont de retour, avec également un thème principal plutôt sympathique, c’est une partie de jeu qui semble très en retrait sur l’expérience globale de ce Pikmin – ainsi que de toute la série.

Un point abordé rapidement plus tôt dans le test, la longueur de ce Pikmin 4 est quelque chose à relever. Le titre est très généreux avec plusieurs belles zones à explorer, y compris après le premier générique de fin. Des encyclopédies à compléter, que ce soit pour les trésors ou pour le bestiaire ou encore de nombreux défis gagnant en difficulté en toute fin de jeu. Bien qu’une grande quantité de contenu soit présente dans ce Pikmin, le jeu sait parfaitement doser le tout pour rendre l’aventure très digeste sans qu’aucune tâche ne devienne pénible pour la grosse trentaine d’heures nécessaires pour atteindre le 100%, si ce n’est peut-être le début de l’aventure qui peut s’avérer un peu trop bavard pour ne pas dire grand chose.

 

Marchand
Promo
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Pikmin 4 : le meilleur épisode de la série
  • Pikmin 4 : le meilleur épisode de la série - 90%
    90%
90%

Pikmin 4 : le meilleur épisode de la série

C’est très simple, Pikmin 4 s’impose comme étant le meilleur épisode de la série à ce jour. La présence de l’ensemble des Pikmin de la série, des nouvelles créatures de glace ou encore du chien Otchin permettent de proposer une richesse de situations dans des environnements riches et stimulants. Les phases de nuit viennent apporter une autre vision très rafraîchissante du gameplay de Pikmin, tandis que les différents défis Dandori sont présents pour challenger le joueur. Avec une réalisation plutôt réussie et une générosité de contenu particulièrement appréciable pour la série, Pikmin 4 s’impose rapidement comme une des cartouches de l’été sur Nintendo Switch. On regrettera seulement le tutoriel un peu poussif et l’absence de quelques thèmes marquants, notamment pour certains affrontements.

Les +

  • Une grande diversité de situations
  • L’ajout des Pikmin de glace et d’Otchin
  • Les phases de nuit
  • Un jeu très agréable à l’œil
  • La grande générosité de contenu
  • Un hub évolutif au fil de l’aventure
  • L’exploration des grottes et les défis Dandori

Les -

  • Le tutoriel bavard et poussif
  • L’absence de thèmes musicaux marquants
  • Quelques textures un peu baveuses
Sending
Note des lecteurs :
71.21% (14 votes)
Que pensez-vous de cette information ?
+1
6
+1
0
+1
3
+1
1
+1
1
Dams

Contenu proposé par - Déjà 488 article(s) à son actif

Présentation : Etudiant en Biologie, Joueur avec une préférence pour Nintendo et plus particulièrement pour la licence Pokémon

S'abonner
Me notifier des
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments