minecraft dungeons nintendo switch
67%

Minecraft Dungeons : plaisant mais frustrant – TEST

Sorti en 2009, Minecraft est, au fil des années, devenu culte au-delà du simple domaine du jeu vidéo. Fort de ce constat, Mojang, studio à l’origine de Minecraft et appartenant désormais à Microsoft, à entrepris d’élargir sa licence au-delà du simple jeu de cubes. Le premier titre s’inscrivant dans cette dynamique était Minecraft Earth sur mobile l’an dernier, suivi de près par la sortie ce 26 mai 2020 de Minecraft Dungeons sur l’ensemble des plateformes. Le jeu est développé comme son illustre prédécesseur par une petite équipe suédoise de Mojang ainsi que le studio Double Eleven. Merci à Microsoft d’avoir fourni une clé du jeu pour en réaliser le test.

De l’exploration et de la préparation

L’expérience du joueur dans Minecraft Dungeons se découpe grossièrement en deux parties : l’exploration dans les donjons et la préparation au campement. Lors du choix d’une mission, une petite cinématique doublée en français se lancera afin de plonger le joueur dans sa quête et de lui en donner le but. Cette petite mise en scène peut paraître anodine, mais permet de donner un prétexte simple et efficace à l’exploration des donjons de ce nouveau jeu Minecraft. La découverte de ces labyrinthes est généralement divisée en deux ou trois étapes : dans une première, il suffit d’avancer dans le donjon en éliminant les différents monstres sur votre passage. À partir d’un certain palier du niveau, une mission est confiée aux joueurs : il peut s’agir de libérer des villageois, casser des potions en préparation etc. Ces petites quêtes dans une zone un peu plus vaste du donjon viennent briser la linéarité dans l’exploration afin de changer, de manière très simple, le fil de l’aventure. Pour finir un donjon, il vous suffira de vous rendre vers la sortie où un combat de boss peut parfois vous attendre. Ces derniers s’avèrent différents les uns des autres et permettent de proposer un peu de challenge aux joueurs en fin de partie.

Une fois une mission accomplie, il est temps de retourner au camp de base. Il s’agira de l’endroit idéal pour parfaire son équipement (dont nous détaillerons les subtilités par la suite). Si au début de votre aventure le campement s’avère relativement vide, il va très vite évoluer en ajoutant des PNJ permettant des échanges. L’évolution de ce campement reste malheureusement très limitée et ne verra aucun autre ajout se faire. Les échanges en question permettent d’obtenir les deux types d’équipements qui vous accompagneront dans vos aventures, à savoir d’un côté les armes et armures et, de l’autre, les artefacts. Pour finir, le campement se compose de deux petits épouvantails sur lesquels il est possible de tester son arsenal. Ce camp de base reste finalement très simpliste et n’est malheureusement rien de plus qu’un hub permettant d’accéder au menu et de lancer les quêtes. Il aurait gagné à posséder une évolutivité au fil de la progression dans le jeu. Concernant le choix de quêtes, Minecraft Dungeons se montre très permissif en matière de difficulté, cette dernière s’avérant extrêmement modulable en permettant de se plier à tout type de joueurs. Malgré tout, après quelques niveaux, le jeu peut s’avérer quelque peu facile pour les aventuriers les plus investis.

Un univers très “Minecraft”

L’univers de ce nouveau jeu estampillé Minecraft reprend à merveille les codes établis par son prédécesseur. On retrouve très clairement une ambiance similaire à celle du jeu d’origine, que ce soit dans les décors,  avec la présence de nombreux détails comme la représentation sous forme de blocs qui constituent l’ensemble des paysages. Chaque élément présent dans Minecraft Dungeons fait écho au premier jeu de la franchise, on y retrouve des systèmes en redstone afin d’activer les portes, ou encore la totalité du bestiaire du jeu (ou presque) issu de Minecraft premier du nom. Les monstres présents dans les donjons de cet hack & Slash respectent trait pour trait leurs mouvements d’origine : les zombies attaquent au corps-à-corps, les squelettes à l’arc tandis que les creepers viennent vous exploser au visage. Le détail est poussé suffisamment lus loin pour faire intervenir des ennemis moins connus de l’univers Minecraft comme les évocateurs, les husks ou encore des golems de fer quelque peu modifiés. La grande diversité des ennemis permet de varier énormément les situations afin de ne pas se montrer répétitif au fil des affrontements.

L’univers de Minecraft est bien sûr décrit par ses blocs, ses monstres emblématiques, mais aussi par sa musique. Une fois encore ce point est très bien retranscrit dans Minecraft Dungeons, on retrouve là une OST très adaptées aux situations et qui peuvent par moments s’effacer afin de laisser place à l’action. De la même façon que dans le jeu original, la musique vient compléter les bruitages pour donner une profondeur à l’action. Pour finir avec les musiques de Minecraft Dungeons, ces dernières sont toujours en adéquation avec les différents donjons explorés par le joueur. L’ambiance peut passer de légèrement angoissante dans une forêt à oppressante en visitant une crypte.

Le dernier élément du jeu concerne évidemment l’équipement du joueur. Ici pas de classes à choisir comme dans de nombreux jeux du genre, seul l’équipement en votre possession fera varier le gameplay. De ce côté-la, Minecraft Dungeon se montre suffisamment riche afin de proposer bien des options de jeu. Le joueur dispose de trois emplacements que l’on va classifier de principaux afin d’y placer une arme, une armure et un arc. Chacun des trois types d’ustensiles possède de nombreuses variantes avec des effets très différents. On peut citer l’exemple des arcs traditionnels qui peuvent être remplacés par des arbalètes à la cadence de tir bien plus importante. Il en va de même pour les autres armes et armures avec des épées en tout genre ainsi que des armures toujours plus inspirées. La personnalisation peut aller encore plus loin avec différents enchantements disponibles sur chacune de ces pièces. Nombre de ces améliorations sont semblables à celles présentes dans Minecraft comme “aura de feu” ou “tranchant”, d’autres viennent compléter la proposition avec des effets très variés tels que la possibilité d’enchaîner les ennemis (coucou Astral Chain) ou bien de restaurer la vie du joueur. Pour finir avec l’équipement en combat, trois emplacements supplémentaires sont disponibles afin d’y placer les artefacts. Il s’agit d’objets très diversifiés permettant d’octroyer des bonus plus qu’importants aux différents joueurs de la partie. Les effets de ces artefacts sont parfois très puissants et peuvent permettre de renverser une situation si leur usage est fait avec précaution.

Jouer seul ou … seul !

Lors de ma preview il y a un peu plus d’un mois, j’émettais des réserves quant aux qualités visuelles du portage sur la Nintendo Switch. Il s’avère que de ce côté le jeu tient le coup : malgré quelques effets de lumière un poil moins resplendissants que sur PC, la mouture hybride de Minecraft Dungeons reste très chatoyante à regarder et rien ne paraît choquant, que ce soit en mode TV ou portable. Le principal problème de cette version Switch est plutôt à trouver du côté du framerate, ce dernier étant loin d’être stable. Une simple surenchère d’effet visuels telle qu’une forte densité d’ennemi ou des animations importantes (notamment par les sorcières) va entraîner une chute des FPS pouvant par moments casser un peu l’action du joueur. Certains éléments de décors tel que des escaliers ou autres changements de niveaux peuvent également amener ce genre de désagrément. Un résultat peu satisfaisant lorsque l’on voit la structure du jeu faite uniquement de couloirs.

Lors de cette même preview, un côté particulièrement attirant de Minecraft Dungeons s’avérait être la partie multijoueur, et là encore, la version Switch ne s’en sort pas véritablement avec les honneurs. Tout d’abord, rejoindre une partie peut s’avérer être une tâche particulièrement difficile car de nombreuses erreurs de connexion pourront entacher votre accès en ligne. Une fois que par miracle, les joueurs parviennent à se connecter, rien n’est gagné, puisqu’en vérité, seule la personne hébergeant la partie pourra pleinement profiter du titre. Les autres participants devront subir lag et rollback en tout genre, rendant l’aventure dans les labyrinthes de Minecraft Dungeons complètement injouable à plusieurs. Bien que ces quelques défauts soient particulièrement handicapants à l’heure actuelle, nous pouvons toujours espérer une mise à jour permettant de régler les soucis de framerate ainsi que l’accès au jeu en ligne afin de permettre à ce Minecraft Dungeons de rayonner à sa juste valeur.


Minecraft Dungeons sur Switch : une base solide mais gâchée
  • Minecraft Dungeons : une base solide mais gâchée - 67%
    67%
67%

Minecraft Dungeons : une base solide mais gâchée

Minecraft Dungeons part avec une intention claire et précise : prolonger le lore de Minecraft à travers de nouveaux types de gameplay. C’est un point avec lequel le dernier titre des studios Mojang s’en sort relativement bien en offrant un hack & slash accessible à tous avec un respect tout particulier pour le matériel de base, à savoir Minecraft. L’ensemble des ennemis, des objets, des décors et des musiques fait parfaitement référence au jeu le plus vendu de tous les temps sans jamais jurer. Malheureusement, quelques soucis d’optimisation de framerate viennent altérer le plaisir de cette version Switch. Les infrastructures en ligne sont également un frein majeur à l’envie de parcourir l’ensemble des donjons avec des amis.

Les +

  • Une grande accessibilité…
  • Un univers chatoyant rappelant fortement Minecraft
  • Un bestiaire varié très inspiré
  • Des musiques parfaitement adaptées
  • Un doublage français dans les cinématiques

Les -

  • … amenant parfois un trop-plein de facilité
  • Des chutes de framerate lors de certains affrontements
  • Des infrastructures en ligne ne permettant pas de jouer de manière correcte
Sending
Note des lecteurs :
81.94% (34 votes)
Dams

Contenu proposé par - Déjà 160 article(s) à son actif

Présentation : Etudiant en Biologie, Joueur avec une préférence pour Nintendo et plus particulièrement pour la licence Pokémon

guest
3 Commentaires
plus de votes
plus récents plus anciens
Inline Feedbacks
View all comments
DesBen

Les systèmes de secrets et de coffres sur la carte (appui long sur flèche haut) ajoutent aussi une bonne durée de vie, je passe mon temps à farm les maps ahah

Barjeff

bonjour. Savez-vous si une version boîte va sortir ?

Stryt

Très bon test.
Par contre Jouant avec mon frère qui à 10M et moi la fibre, aucun rollback à signaler, de notre côté nous n’avons eu qu’une erreur de déconnexion et c’est tout 🙂