Hyrule Warriors: L'Ère du Fléau
68%

Hyrule Warriors: l’Ère du Fléau – Le Gardien du Souvenir : Une dernière parenthèse – TEST

La formule Nintendo concernant ses Season Pass prend souvent une forme relativement semblable : un premier ajout comportant des tenues et cosmétiques en tout genre, une première vague de DLC plutôt oubliable, suivis d’un second ajout de contenu qui relève le niveau. Si jusqu’à présent, Hyrule Warriors: L’Ère du Fléau a suivi ce plan d’une main de maître avec une première extension “Pulsations Antiques” totalement dispensable, il est maintenant tant de savoir si la deuxième partie du Season Pass sauve la mise.

Pour rappel, ce deuxième DLC, intitulé “Le Gardien du Souvenir” est sorti le 29 octobre dernier, soit presque un an après la sortie du titre original sur Nintendo Switch. Attention, le test de cette deuxième partie de Season Pass abordera des éléments présents dans l’intrigue du jeu principal.





Une formule éprouvée qui rappelle des souvenirs

The Legend of Zelda: Breath of the Wild a basé l’ensemble de sa narration sur un principe de souvenir à trouver ci et là sur la carte d’Hyrule. “Le Gardien du Souvenir” semble adopter une formule semblable pour raconter les derniers manquements de son histoire. Le DLC sera donc découpé en plusieurs missions, chacune racontant un moment de vie d’un petit groupe de personnages durant la grande bataille contre le fléau : l’une racontera les aventures des prodiges Gorons, une autre parlera d’une histoire entre Mipha et son frère Sidon tandis que d’autres aborderont les Gerudo, le roi d’Hyrule ou même les Yigas. Chacune de ces quêtes, couplée à de petites cinématiques, s’avère très intéressante et permet d’en apprendre toujours plus sur le lien entre les personnages. Petit coup de cœur pour l’histoire narrée portant sur les Yigas ainsi que ses deux plus hauts représentants : Le Grand Kogha et Suppa. On regrettera finalement la faible quantité de véritables missions apportant toujours plus au lore de Breath of the Wild, puisque ces dernières ne sont qu’au nombre de huit.

L’ensemble des quêtes de la mission principale du “Gardien du Souvenir” propose trois petits objectifs supplémentaires, intitulés “missions souvenir, à réaliser en jeu. Ces dernières peuvent aller d’une simple collecte d’objets sur la carte à la demande d’éliminer un boss avec un personnage en particulier, ou accomplir un objectif bien précis lors d’une bataille. Il faut bien avouer que ces missions ne débordent pas d’intérêt et qu’il faudra souvent répéter les affrontements principaux plusieurs fois pour en venir à bout. Encore une façon pour Hyrule Warriors de rallonger sa durée de vie sans apporter de grand intérêt. D’un autre côté, les récompenses apportées par les missions souvenir sont plutôt intéressantes. Si l’un des points sera abordé dans la suite du test, la récompense finale prend la forme d’une superbe cinématique de plusieurs minutes, clôturant joliment l’aventure Hyrule Warriors: L’Ère du Fléau.

Comme le nom de l’extension l’indique, nombre de missions auront pour sujet le “Gardien du Souvenir“. Il s’agit cette fois ni plus ni moins de Terrako, le petit robot de la princesse Zelda. C’est par lui que passeront ces fameux souvenirs, qu’il faudra retrouver par moments pour visualiser les scènes cinématiques. Notons que contrairement au premier DLC, les différentes quêtes de la mission principale se retrouvent directement dans un menu dédié, une solution bien plus simple pour refaire ces dernières et y accomplir les missions souvenirs. D’autre part, si le DLC semble relativement simple au début, la difficulté monte rapidement et s’avère plutôt bien dosée, en proposant de nombreux combats de boss très réussis.

Des nouvelles cartes pour de nouvelles missions

Après des centaines de missions dans Hyrule Warriors: L’Ère du Fléau, il faut avouer que le risque d’avoir parcouru en long en large et en travers l’ensemble des cartes proposées par le jeu est très présent. Si le premier DLC n’a pas su répondre à cette problématique en ne proposant rien de neuf, ici, deux nouvelles cartes viennent agrémenter les paysages d’Hyrule. Ces dernières s’avèrent très diversifiées et amènent un vent de fraîcheur malgré une formule relativement répétitive. L’une d’entre elles, que nous décrirons par la suite, apporte également quelques idées novatrices quant à l’utilisation des créatures divines. Il est en effet possible, en éliminant de nombreux adversaires, de détruire des camps ennemis à l’aide de la monture d’un des prodiges, dommage néanmoins que le joueur ne contrôle pas ce tir directement.

La première des deux nouvelles cartes d’Hyrule Warriors: L’Ère du Fléau prend place dans le village Cocorico. Il s’agit d’un nouveau terrain de jeu très intéressant, jouant beaucoup avec le relief des lieux. Dans les missions se passant dans cette zone, il est demandé au joueur d’alterner entre les personnages présents sur le sol et un autre se basant sur la créature divine nichée entre deux montagnes. Cette alternance donne un véritable dynamisme au combat si l’on souhaite mener à bien la mission. L’autre carte possède une forme pour le moins atypique en étant tout en longueur. Cette dernière offre un panorama plutôt chatoyant et joue aussi sur cette dualité avec des personnages répartis sur deux zones distinctes, ne laissant aucun temps mort aux batailles.

Le casting d’Hyrule Warriors: L’Ère du Fléau s’élargit encore

Le premier DLC amenait la possibilité de jouer avec le Gardien, cette deuxième extension met l’accent sur Pru’ha et Faras en tant qu’un seul personnage jouable. Ces derniers possèdent, comme la grande majorité des combattants, leurs propres caractéristiques. Pru’ha et Faras manipuleront bon nombre de leurs créations pour se battre, issues de leur laboratoire antique. Ils auront surtout, après avoir chargé une petite barre, la capacité d’utiliser les pouvoirs de l’une des quatre créatures divines. Ces dernières interviendront aléatoirement et occasionneront de très lourds dégâts à tous ceux présents dans une zone définie. Notons par ailleurs que chaque nouveau personnage s’accompagne d’une série de quêtes à réaliser afin d’apprendre à le maîtriser et pour améliorer ses compétences au combat, de la même manière que pour chaque combattant du jeu.

Outre la présence de ce duo, l’accomplissement des missions du souvenir d’une quête en particulier permettra de débloquer un autre personnage. Sans vouloir dévoiler l’identité de ce dernier, il s’avère extrêmement plaisant à jouer en possédant lui aussi ses aptitudes propres. en plus de ces personnages, l’extension “Gardien du Souvenir” apporte une arme iconique à chaque prodige. Pour cela, il faudra accomplir les traditionnelles missions de livraisons de matériaux directement sur la carte d’Hyrule. Bien qu’étant plus qu’agréable à regarder, ces dernières ne changent pas profondément le gameplay comme avait pu le faire les armes de Link et Zelda dans le précédent DLC.

Hyrule Warriors: l’Ère du Fléau – Le Gardien du Souvenir : Une dernière parenthèse
  • Hyrule Warriors: l’Ère du Fléau – Le Gardien du Souvenir : Une dernière parenthèse - 68%
    68%
68%

Hyrule Warriors: l’Ère du Fléau – Le Gardien du Souvenir : Une dernière parenthèse

Après un premier DLC clairement raté, Hyrule Warriors: l’Ère du Fléau revient avec une promesse d’en donner toujours plus sur l’univers de Breath of the Wild. Ce que le jeu fait relativement bien en offrant une quête à chaque groupe de personnages, à laquelle est associée une cinématique. Certains de ces passages s’avèrent d’ailleurs très intéressants, voire touchants par moments. Le tout s’expédie malheureusement relativement vite en apportant moins d’une dizaine de quêtes pour ce qui est de la mission principale.

D’autre part, le DLC s’amène avec de nouvelles cartes des plus agréables à parcourir avec une dualité qui fonctionne extrêmement bien. Deux nouveaux personnages avec leurs caractéristiques propres viennent également agrémenter le jeu ; on regrettera malgré tout la présence, une nouvelle fois, de nombreuses quêtes de remplissage venant gonfler la durée de vie du DLC sans intérêt. Hyrule Warriors: L’Ère du Fléau prend donc fin sur une note plutôt positive, même si nous aimerions toujours en avoir plus sur cet univers apporté par Breath of the Wild.

Les +

  • De nouvelles quêtes scénarisées…
  • Des personnages aux caractéristiques propres
  • Deux nouvelles cartes avec un dynamisme particulièrement apprécié
  • Un menu pour regrouper les quêtes principales

Les -

  • … mais proposées en faible quantité
  • Les missions du souvenir, au sein de la mission principale, pas des plus inspirées
  • Des quêtes de remplissage toujours plus nombreuses
Sending
Note des lecteurs :
67.48% (40 votes)
Marchand
Promo
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
+1
2
+1
0
+1
1
+1
0
+1
0
+1
1
Dams

Contenu proposé par - Déjà 391 article(s) à son actif

Présentation : Etudiant en Biologie, Joueur avec une préférence pour Nintendo et plus particulièrement pour la licence Pokémon

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments