hyrule Warriors : l'ère du fléau DLC
40%

Hyrule Warriors: l’Ère du Fléau – Pulsations Antiques, une première vague de DLC qui boit la tasse – TEST

L’une des surprises de la fin de l’année 2020, Hyrule Warriors: L’Ère du Fléau, a annoncé en ce début d’année, avec beaucoup moins de surprise, l’arrivée d’un Season Pass recouvrant l’ensemble de l’année 2021. C’est lors du Nintendo Direct de l’E3 que nous avons pu en apprendre plus sur le contenu et notamment la date de sortie des deux différentes vagues de contenus. La première salve de nouveautés pour Hyrule Warriors: L’Ère du Fléau a donc débarqué sur l’ensemble des Nintendo Switch le 18 juin avec comme doux nom : “Pulsations Antiques“. Nous savons également que le mois de novembre est celui qui accueillera la deuxième partie du Season Pass sobrement intitulée “Le Gardien du souvenir“. Voyons donc si cette première extension pour le jeu de la fin d’année 2021 donne envie de se replonger en Hyrule ou si la suite de Breath of the Wild n’est finalement plus si loin de nous désormais.





Un laboratoire en quête de ressource

Le DLC s’illustre sous la forme d’un arbre de quêtes proposé au sein du laboratoire antique de Pru’ha et Faras. Il sera demandé de réunir les nombreux, très nombreux, matériaux afin de débloquer différentes récompenses. Si les trois cadeaux les plus marquants en cas de réussite seront détaillés dans la suite du test, il sera souvent question d’améliorations diverses et variées concernant l’efficacité de vos pouvoirs telle que les bombes et Cinetis ou bien des augmentations de la puissance de vos baguettes élémentaires. Le Season Pass d’Hyrule Warriors: L’Ère du Fléau n’est donc en vérité qu’un enchaînement de demande de matériaux qu’il faudra farmer dans les combats du jeu auxquels nous reviendrons dans le prochain paragraphe. En aucun cas, la vague de contenu “Pulsations Antiques” ne s’accompagne de la moindre scénarisation, de la moindre cinématique ou bien quelconque justification pour imposer la nécessité de réunir les nombreux objets de quêtes demandés si ce n’est une vague “amélioration des connaissances” de la part des deux scientifiques.

Les missions de l’extension “Pulsations Antiques“, venons-y. Il s’agira ici de combattre dans quatre maps différentes (déjà connues dans le jeu de base), possédant toutes la même structure : battre deux mini-boss relativement simples tels que des Moblins, récupérer l’avantage sur deux points de contrôle avant de filer vers le vrai boss de la zone. Ce dernier affrontement de la mission est une véritable déception : si le trailer nous promettait des “nouveaux ennemis redoutables“, il s’agit dans les faits des boss que l’on connaît très bien tels que les Hinox, Lithorock ou encore les sorciers élémentaires auxquels on aurait multiplié la barre de résistance par quatre. Cela donne finalement des combats longs et fastidieux, sans vraiment apporter de difficulté à l’ensemble puisque les coups des boss restent les mêmes que dans le jeu original. Vient ensuite se greffer à cela un nombre hallucinant de mini boss comme des Moblins élémentaires, qu’il faudra combattre en même temps, nuisant complètement à la lisibilité du titre. Ces missions servant à réunir l’ensemble des matériaux nécessaires au laboratoire antique prendront la forme de quêtes rouges sur la map d’Hyrule Warriors: L’Ère du Fléau.

En plus de ces quêtes de farm, quelques nouvelles missions inédites pointeront le bout de leur nez. Ces dernières seront représentées par un simple carré comme l’ensemble des missions initiales du titre, portant seulement la mention “EX” en supplément. Si l’ensemble des missions d’Hyrule Warriors se retrouve dans un tableau précis par tranche de niveau, il est impossible de retrouver clairement les combats relatifs aux DLC dans les menus d’Hyrule Warriors: L’Ère du Fléau lorsqu’une carte est remplie avec les missions réussies des 100% du soft original. Une option permettant de masquer temporairement les quêtes du jeu initial aurait permis de gagner en lisibilité globale. Ajoutons également que ces nouvelles quêtes exclusives à “Pulsations Antiques” se déroulent dans des cartes déjà connues, avec des ennemis déjà présents dans le jeu de base et sans que l’extension n’indique vraiment de raison à ces nouvelles quêtes. Nous nous retrouvons donc une nouvelle fois face à un enchaînement de combats sans en comprendre la raison.

Un nouveau personnage et de nouvelles armes pour Hyrule Warriors: L’Ère du Fléau

Il s’agit là d’une des grandes promesses de cette première extension d’Hyrule Warriors: L’Ère du Fléau. Pour les joueurs les plus courageux n’ayant pas peur de répéter de nombreuses fois les missions permettant d’avancer dans l’arbre de quêtes du laboratoire antique, la récompense finale prendra la forme d’un Gardien devenant contrôlable dans vos parties. Si d’une part, se retrouver à diriger l’une des créatures les plus effrayantes de Breath of the Wild a de quoi faire rêver, d’un autre côté, l’ennemi à six pattes, caractéristique de nos aventures en Hyrule, s’avère particulièrement difficile à manier. Sa lenteur semble peu compatible avec la dynamique globale du titre et ses attaques ne paraissent pas des plus recherchées. Notons qu’il s’agit du seul nouveau personnage rejoignant le cast d’Hyrule Warriors: L’Ère du Fléau, là où le jeu d’origine proposait une longue liste de membres de l’histoire de The Legend of Zelda: Breath of the Wild possédant tous des caractéristiques qui leur sont propres.

Passons maintenant aux nouvelles armes de la partie Pulsations antiques d’Hyrule Warrios: L’Ère du Fléau. Finalement, le DLC ne propose que deux nouvelles armes se déclinant chacune en trois modèles. Afin d’avoir accès à ces nouveaux ustensiles, il faudra une nouvelle fois passer par l’interminable arbre de quêtes du laboratoire antique. La première de ces nouvelles armes s’appelle le Fléau de gardien et est exclusivement réservée à Link. Son gameplay s’avère plutôt intéressant puisque la touche “ZR” de votre Nintendo Switch permet de copier l’arme d’un ennemi disposé en face de soi et ce pour un nombre de coups limité. Une fois épuisée, il faudra à nouveau recharger cette barre pour pouvoir copier l’ustensile d’un autre ennemi. Ces différentes manipulations permettent de diversifier la manière d’approcher les combats, et ce, avec une seule et unique arme. De manière générale, la fluidité dans l’enchaînement des coups fait de cette arme une véritable réussite s’inscrivant à merveille dans le gameplay d’Hyrule Warrios: L’Ère du Fléau.

Zelda se voit être la destinataire de la deuxième et dernière nouvelle arme de cette première extension : Le destrier de légende, que l’on connaît bien puisqu’il s’agit de la moto de l’extension “L’Ode aux Prodiges” de Zelda: Breath of the Wild. Si nous pouvions penser que Link aurait le droit de chevaucher sa monture Sheikah, seule la princesse du royaume en aura les pleins pouvoirs. Concernant les nouveautés que le bolide propose, on retrouve de nombreuses attaques basées sur la vitesse. Si dans un premier temps cela parait amusant, de la même manière que pour le gardien, très vite, on se rend compte que la moto est parfaitement incontrôlable, un sentiment qui s’accentue d’autant plus dans les environnements fermés.

Hyrule Warriors: l’Ère du Fléau - Pulsations Antiques, une première vague de DLC qui boit la tasse
  • Hyrule Warriors: l’Ère du Fléau Pulsations Antiques, une première vague de DLC qui boit la tasse - 40%
    40%
40%

Hyrule Warriors: l’Ère du Fléau Pulsations Antiques, une première vague de DLC qui boit la tasse

L’extension “Pulsations Antiques” pêche là où Hyrule Warriors: L’Ère du Fléau brillait. Si le jeu de base nous racontait l’histoire de la grande bataille de 100 ans avant Breath of the Wild avec des cinématiques et un développement de personnages intéressants, ce premier DLC ne raconte rien sans aucun effort de mise en scène. Si le titre de novembre 2020 de la Nintendo Switch offrait des combats rapides et dynamiques servant son propos, “Pulsations Antiques” livre ici des affrontements longs et fastidieux qu’il faudra répéter énormément de fois pour réunir la longue liste de matériaux du laboratoire. Pour finir, l’une des grandes forces de l’expérience initiale se trouvait dans la diversité des personnages jouables et dans leur gameplay unique, on retrouve ici une expérience centrée sur trois uniques personnages dont deux étaient déjà présents dans le jeu de base avec le Gardien comme seule nouveauté vraiment perceptible.

Les +

  • Deux nouvelles armes à maîtriser…
  • Le Fléau du gardien de Link, intéressant à utiliser
  • Un nouveau personnage : le Gardien

Les -

  • … Seulement pour Link et Zelda
  • Des quêtes à répéter encore et encore
  • Des monstres toujours plus résistants ruinant le rythme de l’expérience
  • Répétitivité encore plus marquée que le jeu de base
Sending
Note des lecteurs :
73.68% (38 votes)
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Mise à jour le : 28/10/2021 08:40
+1
2
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
Dams

Contenu proposé par - Déjà 374 article(s) à son actif

Présentation : Etudiant en Biologie, Joueur avec une préférence pour Nintendo et plus particulièrement pour la licence Pokémon

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments