ANARCUTE TEST NINTENDO SWITCH
70%

Anarcute, des Gilets Rouges attaquent la Switch – TEST

Alors que se calment les crises de colères hebdomadaires (et somme toute plus bruyantes que foncièrement constructives) d’une certaine frange de la population française, une sortie récente sur le Nintendo eShop de la Switch pourrait bien réveiller les ardeurs révolutionnaires qui sommeillent en chacun de nous. Anarcute, savant mot-valise mélangeant ” anarchie ” et ” cute, est le doux nom qui a été attribué à ce jeu développé par l’Anarteam et qui promet de vous libérer de vos pulsions violentes par le biais d’une catharsis colorée et pleine de fun. Assistons-nous à un véritable coup d’Etat ou à une simple escarmouche de pacotille ? Réponse immédiate !

Anarcute

Anarcute prend place dans une version dystopique de notre monde où tout va très mal : l’intégralité de la planète est dominée par la redoutable et hypocrite Brainwash Patrol ! Composé majoritairement d’agents de sécurité, ce groupe impose son diktat à la population entière avec une propagande démesurée à base de messages grotesques qui envahissent les rues des villes. Ce déplaisant tableau pourrait laisser bien peu de place à l’espoir, mais il est hors de question de laisser régner une seconde de plus cette bande d’illuminés ! Et c’est bien de ce refus de capituler que naît une formidable révolte menée… par des animaux. Oui, il semble qu’Anarcute laisse une place bien peu enviable à l’humanité puisque seule cette bande de métazoaires boostée aux hormones (enfin on l’espère) semble prête à abattre le tyran et ramener la paix et la liberté sur Terre. Mais tous n’ont pas eu cette chance et certains sont encore prisonniers des soldats de la Brainwash Patrol et il conviendra de les libérer au cours de la révolte que vous mènerez.

Mais comment mener une révolution digne de ce nom ? Anarcute vous offre toute une panoplie de mouvements et de techniques pour déchaîner avec une certaine efficacité votre fièvre destructrice, l’objectif étant de rassembler le plus d’animaux possible au cours de vos raids pour vous faciliter la tâche. Plus vos manifestants sont nombreux, plus l’éventail de vos techniques s’élargit pendant le niveau. À noter que vous ne conservez pas le nombre de personnages d’un stage à un autre : vous débuterez en général avec moins de 10 unités et ce sera à vous d’en sauver suffisamment pour accéder à des techniques plus avancées.  Les deux capacités majeures que vous utiliserez  le plus fréquemment sont assez basiques : une esquive et une action de mêlée. Cette dernière sera essentielle pour abattre vos ennemis et protéger vos manifestants car comme le dit le proverbe : ” La meilleure défense, c’est l’attaque ! “. Un proverbe qu’Anarcute prend au mot car il ne suffira pas de rassembler vos manifestants et de foncer dans le tas sans réfléchir, à moins que vous ne preniez un plaisir pervers à voir vos adorables petits animaux se faire violenter et étaler par terre.

Une autre technique aussi drôle qu’évocatrice est également disponible : vos unités peuvent s’emparer de divers éléments de l’environnement pour les lancer ensuite sur vos adversaires ! Banc, poubelle, panneau, plot, voitures… Tout est bon pour armer votre manifestation ! Les véhicules seront d’ailleurs particulièrement efficaces pour éliminer un groupe d’ennemis et abattre des barrières, permettant ainsi de progresser dans le niveau. A partir de 30 unités, il devient également possible de détruire les immeubles : une capacité parfois indispensable pour éliminer les snipers qui n’hésiteront pas une seule seconde à tirer sur vos casseurs avec une efficacité retentissante. D’autres techniques optionnelles seront disponibles au cours de votre progression grâce aux pièces que vous remportez à chaque fin de niveau. Mais attenter à la domination de l’ennemi ne sera pas chose aisée : multiples et suffisamment variés pour vous donner du fil à retordre, les obstacles sur votre chemin seront légions ! Outre les différents types de soldats que vous aurez à affronter, de nombreux dispositifs seront mis en place pour vous compliquer la tâche entre des rayons lasers meurtriers et des champs électrifiés des plus sournois. Notons qu’il est possible de retourner certains armements contre l’ennemi et qu’il sera même grandement utile d’user de sa puissance de feu pour espérer l’emporter ! Des combats de Boss sont également de la partie et vous devrez faire preuve d’une grande habileté pour les défaire.

De fait, Anarcute se présente comme un curieux mélange entre Pikmin et The Wonderful 101 en vous imposant de prendre grand soin de vos manifestants qui sont certes puissants en étant unis, mais également très vulnérables aux assauts de la Brainwash Patrol. Il est malheureusement assez difficile de sortir indemne des niveaux en partie à cause de la difficulté à déplacer précisément votre assemblée : ne plus toucher au joystick ne garantit pas un arrêt complet et stationnaire de vos animaux, ce qui fait que certains d’entre eux seront inévitablement mis KO malgré vos précautions. Et quand on sait qu’une technique puissante peut se perdre à un manifestant près, il y a de quoi être rapidement frustré. En revanche, on peut saluer la présence très bienvenue de la mini-carte qui est extrêmement simple d’utilisation et qui permet de repérer les animaux à recruter dans votre manifestation ainsi que les objectifs à atteindre.

Doté d’une solide durée de vie, Anarcute vous propose de parcourir quatre villes réelles, Tokyo, Paris, Miami et Reykjavik, et également un cinquième lieu débloqué après la petite intrigue justifiant de raser villes et quartiers sous le contrôle de la Brainwash Patrol. Les amateurs du 100% seront ravis de tenter d’obtenir un rang S à chaque niveau et ce d’autant plus que des costumes alternatifs récompenseront vos efforts.

Ce qui frappe réellement à travers Anarcute est l’ambiance générale qui s’en dégage : avec cette direction artistique colorée rythmée par une bande-son joyeuse, on se sent immédiatement pris par une envie de se joindre à ces petits animaux pour les aider à atteindre leur but. L’atmosphère est légère et on enchaîne les niveaux avec envie malgré une difficulté parfois déséquilibrée. L’avantage est que la diversité des environnements et des ennemis permet de palier la lassitude qui aurait pu se dégager du concept du jeu. Les niveaux étant tous relativement rapides à jouer, il est possible de lancer Anarcute aussi bien pour quelques niveaux que pour une longue session ce qui s’adapte parfaitement au format de la Switch ! Au passage, notons que la technique du jeu remplit sa part du contrat dans les deux formats proposés par la console hybride ce qui vous permet de ravager les villes occupées aussi bien devant votre TV que partout ailleurs.

Plaisant
  • Avis final - 70%
    70%
70%

Résumé

Au final, Anarcute s’avère être une plaisante petite expérience qui ne manquera pas de vous faire rire grâce à son univers déjanté et la légèreté de son ambiance. Passés les quelques soucis liés au contrôle et à la gestion parfois mauvaise de la difficulté, on prend un certain plaisir à ravager les villes et les infrastructures de la Brainwash Patrol dans cette joie et bonne humeur permanentes. On saluera la diversité des ennemis à vaincre et l’ingénieuse utilisation des différents mouvements utilisables ce qui, alliés aux multiples qualités, nous font passer un bon moment sur Nintendo Switch !

Envoi
User Review
0% (0 votes)

A propos de l'auteur :

LatoJuana

Otaku gamer assumé et sérivore avec un tropisme particulier pour Nintendo. 3e année de biologie et cataclysme en Travaux Pratiques.

a écrit 377 articles sur Switch-Actu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.