furukawa nintendo

Furukawa, le président de Nintendo, parle de la Switch, de Noël et de l’avenir

Récemment, et comme souvent chez Nintendo, le président de la société s’adonne à une session de questions et réponses avec les investisseurs. Par la suite, le résumé est mis en ligne aux yeux du public. Cette fois, c’est au tour de Shuntaro Furukawa de jouer à ce jeu et autant dire que le Monsieur a beaucoup de choses à dire sur la Nintendo Switch. Avant même de lire notre traduction, vous pouvez vous rendre sur le lien officiel proposant le résumé en anglais, il vous suffit de cliquer ici. Pour celles et ceux préférant découvrir cela avec la langue de Jul Molière, allons-y !

Attention : Certaines questions sont intentionnellement passées sous silence dans cette traduction. Celles-ci ne concernent pas directement la Nintendo Switch mais des divisions différentes telles celle dédiée au jeu mobile.


Question n°1

Quelle est votre stratégie pour la Nintendo Switch en cette saison de vacances ? Pokémon: Let’s Go, Pikachu!, Pokémon: Let’s Go Eevee! et Super Smash Bros. Ultimate seront bientôt disponibles, il est nécessaire de vendre ceux jeux à ceux qui n’ont pas acheté Nintendo Switch malgré les sorties importantes de l’an passé. Avec quel type de base d’utilisateurs envisagez-vous de populariser la Nintendo Switch ? Et pourriez-vous parler de la démographie actuelle des utilisateurs de Nintendo Switch et de la façon dont vous voyez la base d’utilisateurs s’étendre ? Comment évaluez-vous l’état des pré-commandes lancées pour Pokémon:Let’s Go Pikachu!Pokémon: Let’s Go, Eevee! et Super Smash Bros. Ultimate ?

Réponse :

Les éléments qui rendent la Nintendo Switch si attrayante sont, par exemple, le fait que ce soit une console de salon qui peut être transporté et vous pouvez jouer ” à tout moment, n’importe où, avec n’importe qui “, avec des Joy-Con partageables, mais également que les gens peuvent rassembler plusieurs Switch pour les parties en local. En ce qui concerne notre stratégie pour cette saison de vacances, il y a deux choses nous avons besoin de faire. Nous devons encourager les consommateurs qui possèdent déjà un système Nintendo Switch à continuer à y jouer, et nous devons élargir notre base d’utilisateurs en encourageant les personnes qui n’ont pas encore de Switch. Notre approche principale pour encourager le jeu en continu est de proposer de nouveaux titres de logiciels. Nous avons une gamme complète de jeux pour cette saison des vacances, y compris Super Mario Party, Pokémon: Let’s Go, Pikachu! , Pokémon:Let’s Go, Eevee! et Super Smash Bros. Ultimate. Nous travaillons activement à maximiser les ventes pour chacun. Nous allons également encourager les gens à continuer à jouer sur Nintendo Switch à travers nos services, y compris les systèmes de DLC et en tirant parti du service Nintendo Switch Online qui a récemment été mis en place, en Septembre.

 

En ce qui concerne l’élargissement de notre base d’utilisateurs, nous nous attendons à ce que beaucoup de personnes qui aient joué à des jeux Nintendo dans le passé mais qui n’ont pas encore acheté Nintendo Switch se décident à acheter la console. Nous n’avons certainement pas encore pleinement communiqué sur les avantages de la Switch à ces consommateurs, c’est pourquoi il est important de bien communiquer vis à vis de ces joueurs. De même, il y a des gens qui jouent à des jeux vidéo, mais n’ont jamais acheté de console Nintendo. Il est important que notre message montre clairement qu’il existe une gamme plus variée variée de titres, y compris ceux d’autres éditeurs, comparé aux précédentes plates-formes Nintendo. De plus, ils peuvent apporter leurs systèmes avec eux pour jouez ensemble en multijoueur local, et ils peuvent jouer à ces jeux en déplacement au lieu d’être seulement devant du téléviseur, tout cela grâce aux styles de jeu uniques rendus possibles par la Nintendo Switch. Enfin, c’est important que nous communiquions sur l’attrait de la Nintendo Switch aux personnes qui jouent rarement Jeux. Concernant notre approche vis à-vis des consommateurs qui ne jouent habituellement pas à des jeux vidéos. Pour cela, le Nintendo Labo est l’un des moyens possibles.

 

Les pré-commandes vont bien pour Pokémon: Let’s Go, Pikachu! , Pokémon:Let’s Go, Eevee!, et Super Smash Bros. Ultimate  Nous allons promouvoir activement ces titres via des publicités télévisées et d’autres méthodes de publicité dans plusieurs régions, nous prévoyons donc une augmentation encore plus importante des pré-commandes. 

Shuntaro Furukawa


Question n°2

Plusieurs titres comme The Legend of Zelda: Breath of the Wild et Mario Kart 8 Deluxe, sortis avant ou au cours du dernier exercice, ont vendu plus d’un million d’unités uniquement au cours du premier semestre de cette année fiscale. Selon vous, quels facteurs contribuent à la vigueur des ventes de ces  titres ? En outre, certaines entreprises maintiennent leurs ventes unitaires en hausse grâce à des baisses de prix d’anciens jeux. Quelle est votre stratégie au niveau des prix ?

Réponse :

Des jeux comme The Legend of Zelda: Breath of the Wild, Mario Kart 8 Deluxe ou Super Mario Odyssey sont ce que nous appelons des ” hardware drivers ” car les consommateurs sont très souvent intéressés par ces jeux lors de l’achat de la console. Les jeux déjà disponibles durant les exercices précédents restent capables de générer des ventes de consoles. La clé est de savoir ce qui rend ces titres si attrayants et comment pouvons-nous amener les consommateurs à comprendre cela. Pour les futurs jeux, nous prévoyons d’incorporer du contenu supplémentaires et d’autres choses qui peuvent garder ces jeux sous les feux des projecteurs afin qu’ils continuent à se vendre sur la durée, avec des consoles.

 

Nous prenons très au sérieux la valeurs des jeux. Nous souhaitons maintenir nos jeux phares à leur juste valeur aussi longtemps que possible, sans baisser les prix.

Shuntaro Furukawa

Question n°3

Est-il possible de proposer des titres Nintendo comme Mario Kart ou Super Smash Bros. sur plusieurs plates-formes ou sur plusieurs appareils, comme l’a fait Fortnite Battle Royale ?

Réponse :

Si les éditeurs souhaitent publier des titres multiplates-formes, si cela comble les consommateurs et aussi longtemps que cela est techniquement réalisable, nous voudrions les soutenir. Cela dit, nous ne comptons absolument pas proposer de jeux Nintendo en tant que jeux multiplateformes pour le moment.

Shuntaro Furukawa

Question n°4

Pouvez-vous nous parler de votre stratégie de gestion en tant que président ? Devrions-nous nous attendre à ce que l’argent de la société soit dépensé pour développer de nouvelle choses ? Par exemple en mettant en place un système de ” capital risque ” ?

Réponse :

Je souhaite que Nintendo continue d’être une société de divertissement qui apporte le sourire aux visages grâce notre stratégie basique, qui consiste à augmenter le nombre de personnes ayant accès aux licences Nintendo. Pour être plus précis, il y a notre plate-forme de jeu vidéo, les jeux smartphone les activités liées à la propriété intellectuelle telles que représentées par les parcs de loisirs ou les films. Je souhaite les développer pour appuyer le potentiel de ces trois piliers de revenus. Concernant les parts des actionnaires et les nouvelles façons de dépenser de l’argent, je ne prévois aucun changement majeur de notre part.

Shuntaro Furukawa

Question n°5

Je voudrais confirmer votre stratégie de vente pour la Nintendo Switch, y compris la stratégie du prochain exercice fiscal. Aucun titre majeur n’a été publié entre janvier et septembre de cette année. Même si comprends que vous vous concentriez sur la sortie des grands titres d’octobre à décembre, je me demande si cette stratégie est correcte pour une période durant laquelle vous avez besoin d’augmenter l’audience de la Nintendo Switch. Pouvons-nous nous attendre à la même stratégie commerciale consistant à regrouper les grands titres ou avez-vous l’intention d’ajuster celle-ci et de maintenir le rythme de ventes tout au long de l’année.

Réponse :

L’exercice précédent était le premier après le lancement de la Nintendo Switch et c’est celui au cours duquel nous avons publié une succession de jeux ” first-party ” qui ont contribué à maintenir l’élan de la Nintendo Switch. Si vous comparez cette année à l’année dernière, nous publions toujours de nouveaux jeux, mais le volume des ventes de chaque titre est inférieur à celui de l’année dernière. C’est vrai. Le développement de jeux prend beaucoup de temps, il y aura donc forcément des périodes durant le cycle de vie de la console où nous sommes incapables de publier de nouveaux titres majeurs. Pendant ce temps, nous devons faire utiliser une variété de méthodes différentes pour combler les passages entre les moments où nous proposons de grands titres. Nous le faisons en continuant de promouvoir la vente de titres parus l’année précédente, en proposant du contenu supplémentaire, en mettant en évidence l’attrait de la console et en utilisant des services tels que Nintendo Switch Online afin de conserver le taux d’utilisation du matériel. 

En ce qui concerne nos projets de sorties de jeux pour le prochain exercice et les suivants, nous n’avons pas encore divulgué toutes les information pour le moment. Nous discutons actuellement d’initiatives pour le prochain exercice et au-delà.

Shuntaro Furukawa

Question n°6

Quelle est votre approche pour les ventes de Nintendo Switch à l’avenir ? Le taux d’attachement du système est en ce moment extrêmement élevé, en particulier en Amérique du Nord, ce qui atteste clairement de la puissance des licences Nintendo. À partir des ventes actuelles, comment comptez-vous continuer sur cette lancée à l’avenir ?

Réponse :

Les principaux titres sont essentiels à toute augmentation importante des ventes de Nintendo Switch. Étant donné que nous concentrons la sortie de grands titres au seconde moitié de cette année, la mesure dans laquelle les ventes augmenteront au cours de la prochaine saison des vacances sera très importante.
Bien que les jeux soient le facteur le plus important pour la vente de Nintendo Switch sur un long cycle de vie, la question du nombre de personnes que nous pouvons attirer vers la console est importante. Les méthodes que nous utilisons pour transmettre cet appel à quelqu’un qui a déjà joué à des jeux Nintendo dans le passé ne seront pas les mêmes que pour un joueur n’étant pas sur console Nintendo. Nous réfléchissons à comment nous pouvons procéder pour atteindre de nouvelles personnes.

Shuntaro Furukawa

Question n°8

Avez-vous l’intention de vous développer sur le marché chinois pour la Nintendo Switch ou les jeux mobiles ?

Réponse :

Je ne peux rien dire de nouveau pour le moment sur nos projets de développer notre entreprise en Chine avec la Nintendo Switch ou les jeux mobiles. Nous continuons à voir en la Chine une opportunité, mais la réalité est qu’il existe toute une série de problèmes qui nous donnent l’impression que cela ne sera pas facile à mettre en place. Et bien que le marché des jeux en Chine soit incroyablement énorme, le marché des console est restreint. Même si nous devions entrer en Chine, les défis auxquels nous ferions face ne seraient certainement pas aisés. Je voudrais bien essayer de voir à quel point le marché chinois serait réceptif aux licences Nintendo.

Shuntaro Furukawa

Question n°9

Lors de la présentation, vous aviez expliqué que plus de la moitié des personnes ayant acheté des abonnements au service Nintendo Switch Online ont opté pour un abonnement individuel ou familial de 12 mois. Pourriez-vous nous donner plus d’informations sur des détails tels que le nombre d’abonnés au lancement ou la région et l’âge de ces joueurs ?

Réponse :

Nous pensons que le lancement du Nintendo Switch Online a été bon, mais que le service est encore trop jeune pour vous proposer des statistiques précises. Notre objectif pour le lancement du service est d’apporter ” Plus de jeux. Plus de fonctionnalités. Plus Fun. ” à la Nintendo Switch. Notre objectif à ce stade est de renforcer l’attrait du service. Nous avons besoin d’améliorer encore le contenu du service pour la base d’abonnés atteigne une certaine taille tout en comprenant que cela prendra du temps, voire des années. En ce qui concerne le type de service auquel il sera destiné à l’avenir, Nintendo Switch Online est essentiellement un service numérique, mais nous proposons également des manettes spécialement conçues pour être utilisés avec l’application Nintendo Entertainment System. Nous voyons la nécessité de développer le service au-delà de la simple numérisation, de manière à jouer sur nos points forts.

Shuntaro Furukawa

Question n°10

Quelle a été la réaction des utilisateurs vis à vis de la sortie de Fortnite Battle Royale et des autres jeux du même type proposés par d’autres éditeurs sur NintendoSwitch ? De plus, vous attendez-vous à ce que cela ait un impact sur les futures ventes ?

Réponse :

Epic Games a publié la version Nintendo Switch de Fortnite Battle Royale au moment de l’E3 et a pris tellement d’importance qu’il a été téléchargé sur à ce jour sur près de la moitié des consoles Nintendo Switch. Au niveau des régions, le plus grand nombre de téléchargements a eu lieu aux États-Unis, mais le jeu se développe également au Japon. Il ne fait aucun doute que Fortnite Battle Royale a contribué à l’augmentation de nos ventes digitales. Mais ce qui est important également c’est que les joueurs continuent d’y jouer, cela augmentant le ratio de temps de jeuDe manière générale, je pense que la gamme de logiciels Nintendo Switch est complétée par des titres utilisant les mêmes systèmes que Fortnite et c’est une très bonne chose.

Shuntaro Furukawa

Question n°12

Nous savons que le Nintendo Labo est un produit stratégiquement conçu pour et avec la Nintendo Switch. Celui-ci est destiné à attirer les personnes qui ne sont pas intéressées par les grands jeux Nintendo. Compte tenu de cet objectif, avez-vous l’intention de vous concentrer sur l’expansion du Nintendo Labo ou pensez-vous continuer à proposer de nouveaux types de projets ?

Réponse :

Nous avons lancé le Nintendo Labo en tant que nouvelle façon de jouer, ce qui, je pense, a été apprécié par les personnes l’ayant acheté. Puisqu’il s’agit d’un produit pouvant constituer un bon cadeau pour les enfants, nous prévoyons une croissance des ventes au cours des vacances hivernales. Nous savions dès le départ que la tendance des ventes de Nintendo Labo serait différente de celle de jeux comme Mario ou Zelda, et nous voulons que ce soit un produit qui continue à se vendre sur le long terme comme une nouvelle façon de jouer sur Nintendo Switch. En ce qui concerne toute initiative visant à élargir la base d’utilisateurs Nintendo Switch sans compter sur nos jeux principaux, nous avons une variété de nouvelles idées en plus de Nintendo Labo. Nous les annoncerons plus tard.

Shuntaro Furukawa

Question n°13

Beaucoup de gens semblent avoir l’impression que certains gros jeux tiers manquent sur Nintendo Switch. Faites-vous actuellement quelque chose pour remédier à cela ? Aussi, pensez-vous que le la situation changera au cours du prochain exercice ou plus tard ?

Réponse :

Nous pensons qu’il est extrêmement important de donner aux consommateurs un large choix de jeux. C’est pourquoi nous nous félicitons de l’introduction d’une variété de titres d’éditeurs tiers. Malgré tout, je ne pense pas qu’il soit réaliste d’attendre que chaque titre majeur soit disponible sur Nintendo Switch. Nous discutons avec des éditeurs afin de proposer sur Nintendo Switch des titres qui conviendraient particulièrement bien à son style unique. Compte tenu du fort soutien des éditeurs tiers, je pense que le nombre de titres sur Nintendo Switch augmentera beaucoup plus. C’est ce qui maintient vraiment la console sur la bonne voie.

Shuntaro Furukawa

Question n°14

Les ventes de consoles et de jeux Nintendo 3DS ont toutes deux tendance à baisser. Vous avez mentionné que cette console coexiste avec la Nintendo Switch, mais je suis curieux de savoir ce que vous pensez de l’avenir de la plate-forme ?

Réponse :


La demande pour la Nintendo 3DS s’oriente davantage vers les consommateurs qui découvrent le jeu-vidéo. Ce type de demande d’entrée de gamme atteindra probablement son apogée pendant la saison des vacances hivernales. Nous voulons maximiser les ventes pendant cette période. Pour donner un exemple précis, les ventes au Japon sont en déclin par rapport à la même période de l’année dernière, mais il faut prendre en compte que le marché japonais est déjà bien équipé en Nintendo 3DS étant donné que c’est dans cette région que la console a connu ses premières lettres de noblesse. Je pense donc que par la suite ses principaux marchés seront ceux situés en dehors du Japon.
En ce qui concerne l’avenir du secteur des consoles portable, même il est vrai que la Nintendo Switch est un système de jeu que vous pouvez transporter, la Nintendo 3DS présente des avantages en termes de taille, de poids et de prix. Les deux systèmes coexistent et pour l’instant cela continuera. Je pense que nous continuerons à vendre la Nintendo 3DS aussi longtemps que il y a une demande pour cela.

Shuntaro Furukawa

Question n°15

Je vois que des abonnements Nintendo Switch Online de 3 mois sont proposés dans des packs de Nintendo Switch (dans certaines régions). Est-ce quelque chose que vous prévoyez de continuer de faire ?

Réponse :

Nous proposons ce type d’essais gratuits car nous pensons qu’il est très important que tous les consommateurs aient la chance de faire l’expérience du service Nintendo Switch Online. Et j’espère que nous continueront à proposer de telles tactiques qui élargissent les possibilités pour les consommateurs.

Shuntaro Furukawa

Question n°16

Vous avez déjà parlé de votre objectif d’accroître la rentabilité de la Nintendo Switch et de prolonger sa durée de vie. Mais en regardant en arrière maintenant que la première moitié de cet exercice est terminée, quelle est votre évaluation de l’activité de la Nintendo Switch, y compris l’activité en ligne?

Réponse :

D’après les résultats de la première de cet exercice, je pense que nous progressons bien vers nos objectifs. Nous savions que notre objectif de départ pour cette année fiscale de vendre 20 millions d’unités Nintendo Switch (pour cet exercice financier) n’allait pas être un défi facile. Comme attendues, les ventes au cours de cet exercice vont se concentrer sur la seconde partie de cet exercice et nous nous attendons à un gros élan des ventes durant cette période de fin d’année.

Quant à la question de savoir comment maintenir la rentabilité à la hausse sur le long terme, étant donné que nous sommes dans le secteur du divertissement, cette réponse dépendra en grande partie des grands jeux qui seront proposés. Malgré cela, nous pouvons travailler de plusieurs façons pour stabiliser les revenus. L’un d’eux est le modèle selon lequel nous ajoutons des contenus supplémentaires suite à la sortie d’un titre majeur. Et le modèle où nous gagnons des revenus avec un service comme Nintendo Switch Online, où l’argent est versé de façon continue à intervalles réguliers. Il y a aussi le modèle où nous gagnons des revenus continus grâce à l’exploitation  de jeux mobiles. Il faudra probablement encore beaucoup de temps à ces initiatives pour se développer. Bien que cette partie mobile n’ai pas encore atteint l’échelle où elle peut servir en tant que pilier du chiffre d’affaires, nous préparons régulièrement le terrain pour augmenter la rentabilité des affaires globales de Nintendo. En regardant les choses à long terme, je peux voir que ces applications mobiles peuvent tomber à point nommé. 

Shuntaro Furukawa

A propos de l'auteur :

DesBen

Je suis un geek de 24 ans, passionné avant tout par Zelda, Nintendo, Zelda, Google. Je joue sur Nintendo Switch, PlayStation 4, j'ai un Galaxy A8 (2018) et un coeur de geek.

a écrit 229 articles sur Switch-Actu.

2 commentaires pour “Furukawa, le président de Nintendo, parle de la Switch, de Noël et de l’avenir

  1. Ils nous confirment que le Nintendo Switch Online ne vaut pas le coup pour le moment puisqu’il annonce que d’autres jeux et fonctionnalités arriveront par la suite !
    Concernant les tiers, il y a un certain soutien de la part de Nintendo mais je pense aussi que c’est à Nintendo de proposer autres choses que des jeux colorés. La nouvelle IP Daemon X Machina va dans ce sens mais il s’agit d’un genre de jeu avec un public beaucoup trop restreint, destiné presque seulement au marché japonais.

    1. Il ne faut pas ré-interpréter les propos, Furukawa n’a pas dit que le NSO ne valait pas le coût. Aucun service ni aucune console n’est lancée avec 100% de ses capacités 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.