The Legend of Zelda: Skyward Sword HD Nintendo Switch

The Legend of Zelda Skyward Sword HD: Tantalus s’exprime sur le développement

Mine de rien, cela va bientôt faire un an que The Legend of Zelda: Skyward Sword HD a atterri sur Nintendo Switch dans une version remise au goût du jour avec la HD, le 60 fps et les commandes par boutons. Alors que de nombreux joueurs attendent désormais le portage des versions Wii U de The Legend of Zelda: The Wind Waker HD et Twilight Princess HD – évoqués régulièrement et même très récemment, c’est encore Skyward Sword HD qui fait (un peu) parler de lui, par le biais cette fois-ci de Tantalus, le studio derrière ce portage.

Dans un épisode du podcast Fragments of Silicon, le CEO de Tantalus, Tom Crago, est revenu sur les coulisses de ce portage vers la Nintendo Switch, avec tous les enjeux techniques qui se cachent derrière. Les extraits les plus importants, que vous pouvez retrouver traduits par nos soins ci-dessous, ont été relevés par nos confrères de Nintendo Everything.

C’était difficile. Augmenter la fréquence d’images, augmenter la résolution – il s’agissait de défis techniques importants. En faisant cela, vous devez également améliorer la grande majorité des textures du jeu, nous avons donc passé beaucoup de temps sur la direction artistique du jeu. C’était un élément important. Lorsque vous prenez un jeu très ancien et que vous essayez de l’amener sur une nouvelle console – même lorsque celle-ci est plus puissante – cela introduit des défis techniques presque ligne par ligne qui doivent être résolus. C’était un projet complexe.

Si Skyward Sword HD s’en sort très bien sur la console hybride de Nintendo (60 fps constant et 1080p qui l’est presque tout autant), le défi ultime concernant le jeu était surtout d’améliorer sa maniabilité. Cela s’est fait d’une part en perfectionnant les commandes par mouvements, mais surtout en adaptant ce Zelda à un gameplay traditionnel pour les possesseurs de Switch Lite, c’est-à-dire jouable avec les boutons et les sticks. En effet, la version Wii n’était faite que pour fonctionner avec le motion-gaming de la Wiimote et du Wii MotionPlus, ce qui en avait rebuté plus d’un à l’époque. Il a donc fallu, selon Tom Crago, environ un an et demi pour finaliser ce portage de The Legend of Zelda: Skyward Sword, ce qui n’est tout de même pas rien.

C’est [le motion gaming] la chose la plus difficile parce que quand nous travaillions dessus, nous imaginions monsieur Aonuma avec les Joy-Con dans les mains, évaluant, mesurant si tout allait bien. Il ne faut pas sous-estimer l’importance du gameplay de Skyward Sword. Je veux dire, nous avions d’un côté cette manette Wii qu’on avait jamais vue ailleurs et de l’autre, un jeu dans lequel vous maniez une épée dans tous les sens. Une grande majorité de personnes ont adoré, et d’autres non. Ce que nous avons essayé de faire, c’est de reproduire la joie, la liberté de cette expérience sur un matériel totalement différent. Nous pensions que nous pourrions êtres critiqués pour cela, mais nous avons également pensé qu’il s’agissait d’une opportunité majeure – en particulier pour les personnes qui trouvaient peut-être difficile ou un peu épuisant d’agiter la télécommande Wii dans tous les sens, de leur donner une autre possibilité [de jouer au jeu].

Et bien sûr, cela devait aussi être jouable pour ces utilisateurs [de Switch Lite]. Faire fonctionner le jeu uniquement avec les boutons et les joysticks était probablement le plus grand défi pour nous. Ce ne sont pas 50 ingénieurs dans une pièce qui écrivent des lignes de codes qui suffisent pour réaliser cela. Nous nous sommes dits, “D’accord, prenons du recul. Réfléchissons vraiment à ce que nous essayons de réaliser ici du point de vue du gameplay et des sensations. Continuons à faire des suggestions et à travailler sans relâche jusqu’à ce que nous y parvenions”.

Concernant le temps de développement :

Cela a pris un an et demi. Ce fut donc un long processus de réaliser ce portage. Je ne sais pas quel a été le jour où nous avons finalement pu nous dire que les contrôles étaient au point. Ce n’était pas à la dernière minute, en tout cas. Nous avons certainement envoyé beaucoup d’options et de suggestions différentes à Kyoto pour obtenir leur avis, mais oui, c’était une grande partie du processus. De plus, avec des jeux comme celui-ci, si nous n’avions pas réussi à réaliser cela, Nintendo ne l’aurait tout simplement pas publié. Ils ne vont pas sortir quelque chose qui ne résonne pas vraiment avec The Legend of Zelda, la base de fans et l’héritage de la licence. Nous savions que nous devions vraiment bien faire les choses.

The Legend of Zelda: Skyward Sword HD est disponible depuis le 16 juillet dernier sur Nintendo Switch. Si vous vous tâtez pour vous le procurer, sachez que vous pouvez trouver notre test, réalisé par Skadi, qui en fait l’éloge tout en ne négligeant pas ses quelques défauts.

Marchand
Promo
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
+1
0
+1
3
+1
0
+1
0
Leotendo23

Contenu proposé par - Déjà 119 article(s) à son actif

Présentation : Etudiant de 20 ans, joueur Switch passionné de jeux vidéo depuis Super Mario Galaxy. Toujours à l'affût en ce qui concerne Mario, Zelda ou encore Splatoon.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments