wii sports reggie fils-aimé

Reggie Fils-Aimé a bataillé pour que Wii Sports soit inclus avec la Wii

Bon nombre d’entre nous gardent des souvenirs émus de Wii Sports, un jeu au gameplay certes peu profond mais qui, de par son accessibilité, son concept et son thème musical indémodable a permis à tout un chacun de découvrir le motion gaming et les qualités de la Wii. Quatrième plus gros succès vidéoludique de tous les temps, tout le monde y a déjà touché, mais l’histoire aurait pu être bien différente selon Reggie Fils-Aimé, ancien boss de Nintendo of America qui raconte dans son nouveau livre avoir dû batailler pour faire accepter l’idée d’un jeu offert dans un bundle avec la console. Il s’est notamment heurté à une ferme opposition de la part de Satoru Iwata et de Shigeru Miyamoto. Voici ce qu’il écrit dans un morceau choisi partagé par le Washington Post :

J’ai préconisé d’offrir Wii Sports avec la Wii afin que chaque consommateur ait accès à ce contenu formidable. Après avoir fait cette suggestion, M. Iwata s’est tu assez longtemps pour que je remarque le léger bourdonnement du néon de son bureau et que je sois mal à l’aise. “Reggie”, a dit M. Iwata. “Nintendo n’offre pas de contenu précieux gratuitement. Nous travaillons dur pour créer des expériences spéciales. C’est un logiciel unique qui motive les consommateurs à acheter notre matériel, et nous prévoyons de vendre ce jeu sur une longue périodes. Non, nous ne devrions pas offrir Wii Sports”.

“M. Iwata, je comprends la valeur de notre logiciel. Je sais que ces jeux uniques ont toujours différencié Nintendo de la concurrence. Mais nous savons que la Wii est un concept très différent dans l’histoire des jeux vidéo. Elle se concentre sur un gameplay unique. L’objectif de la Wii est de faire du jeu vidéo un média grand public. Ce jeu a le pouvoir de le faire. Wii Sports peut être un élément fédérateur pour tous les joueurs du système et être une motivation clé pour que les gens l’achètent et s’amusent immédiatement. De plus, M. Iwata, je sais que Nintendo a l’habitude d’offrir des logiciels avec ses consoles. Je le sais par expérience personnelle, car j’avais acheté ma SNES dans un bundle comprenant Super Mario World”.

Ce n’était qu’une première discussion sur un sujet qui allait durer des mois. Même après avoir convaincu M. Iwata que c’était la bonne approche, je devrais également obtenir l’accord de M. Miyamoto – en tant que responsable du développement de tous les jeux. Je savais que je progressais quand on m’a montré un nouveau jeu lors d’un voyage à Kyoto en juillet 2006.

“Reggie, nous comprenons votre point de vue sur l’inclusion d’un titre logiciel fort avec la Wii lors de son lancement”, a déclaré M. Miyamoto via un traducteur lors d’une réunion avec M. Iwata et Mike Fukuda. “S’il vous plaît, jetez un œil à ce jeu que nous proposons d’utiliser pour votre idée à la place de Wii Sports.” L’équipe de développement a commencé à me montrer une première version de Wii Play.

… “M. Miyamoto, ces mini-jeux sont amusants. Je peux voir comment les équipes de développement ont affiné les expériences que nous avons montrées plus tôt à l’E3. Et ils font un excellent usage de la télécommande Wii”, ai-je dit. “Cependant, cela ne semble pas être une expérience aussi complète que Wii Sports. Je ne pense pas que l’inclusion de ce titre aurait le même impact que l’inclusion de Wii Sports. En fait, j’ai une autre idée. Peut-être qu’au lieu d’inclure cela avec la Wii, nous devrions prendre cette collection de mini-jeux et l’inclure avec une télécommande Wii pour encourager les ventes supplémentaires de cet accessoire”. La pièce fut silencieuse pendant au moins 15 secondes. Mike Fukuda intervint, parlant en japonais. J’ai regardé les visages de M. Iwata et de M. Miyamoto, puis j’ai entendu la traduction en anglais. “Reggie a raison. Wii Sports est bien plus efficace pour atteindre notre objectif d’amener les consommateurs à comprendre la Wii immédiatement, et cette collection de mini-jeux n’est pas un jeu complet qui mérite le prix fort sur notre marché. Nous devrions réfléchir à la meilleure façon d’utiliser ce logiciel pour atteindre nos objectifs. L’inclure avec la télécommande Wii n’est pas conventionnel, mais cela mettrait permettrait d’en mettre plus entre les mains de nos consommateurs”.

Mike et moi essayions donc de nous mettre d’accord sur deux packs différents, et le meilleur game designer au monde n’était pas content. Le sourire omniprésent et le strabisme espiègle des yeux de My Miyamoto avaient disparu. “Aucun de vous ne comprend les défis de la création de jeux auxquels les gens aiment jouer. C’est quelque chose que nous nous poussons constamment à faire. Nous ne donnons pas nos logiciels”, a déclaré M. Miyamoto.

M. Iwata, cependant, considérait déjà nos idées. “M. Miyamoto, je suis sûr que Mike et Reggie apprécient l’effort fourni par les développeurs. Ils essaient de résoudre une situation différente de la nôtre au Japon”. Il a poursuivi en expliquant les conditions du marché auxquelles nous étions confrontés [..]. Il a également expliqué comment la Xbox 360 de Microsoft venait d’être lancée en 2005 et se portait bien sur les marchés occidentaux. De toute évidence, notre volonté d’éduquer les cadres de NCL sur nos besoins commerciaux commençait à fonctionner.

Nous n’avons pas obtenu d’accord lors de cette réunion, ni des nombreuses autres qui ont suivi. Mais nous avons fini par convaincre M. Miyamoto et M. Iwata d’accepter que Wii Sports soit offert pour tous les marchés occidentaux. Ils ont décidé de vendre Wii Sports en tant que jeu à part au Japon.

Notons que si l’inclusion de Wii Sports avec toutes les Wii occidentales a fini par se réaliser, le jeu ne fut pas vraiment “offert”, puisque la console était plus chère chez nous : si elle était vendue au Japon pour 25 000¥ (l’équivalent de 193€ aujourd’hui en tenant compte de l’inflation), elle coûtait en Europe 249€ (soit plus de 330€ de 2022). Nous avons donc sans doute payé un peu plus pour avoir le droit au jeu de sport de Nintendo, mais est-ce que le succès de la Wii aurait été similaire sans lui ? Probablement pas.

+1
2
+1
0
+1
0
+1
0
giomosby

Contenu proposé par - Déjà 1304 article(s) à son actif

Présentation : Fan de consoles Nintendo et de jeux japonais depuis que je suis en âge de tenir une manette. Si je ne suis pas dispo, c'est probablement que je visite un parc Disney.

guest

1 Commentaire
plus de votes
plus récents plus anciens
Inline Feedbacks
View all comments
Boodream

Résumons cet article. Iwata et Miyamoto ne voulaient pas offrir de jeu. Wii Sports n’a jamais été offert, puisque son prix a été inclus dans les Wii Occidentales.

Reggie passe sa vie à faire son auto-promo, c’est fou.