60%

Yu-Gi-Oh! RUSH DUEL : Dawn of the Battle Royale, ça passe ou ça casse

Fin 2021, tandis qu’un certain Yu-Gi-Oh! MASTER DUEL pointera le bout de son nez dans les quelques mois qui suivront, c’est un tout nouvel opus de la saga qui sort sur Nintendo Switch en exclusivité. Intitulé Yu-Gi-Oh! RUSH DUEL : Dawn of the Battle Royale, ce jeu vous propose de découvrir les mécanismes de duel sous un tout nouveau jour, grâce au mode de jeu RUSH DUEL introduit pour la première fois dans un jeu vidéo dans nos contrées. Alors, comment s’est passé la transition ?




Un univers et un scénario pas vraiment intéressants

Le titre de ce paragraphe peut faire peur, mais c’est bien ce que j’ai ressenti durant ma grosse dizaine d’heures sur le jeu. Pourtant, sur le papier, cela partait bien : Yu-Gi-Oh! RUSH DUEL : Dawn of the Battle Royale fait le pari osé de proposer un monde semi-ouvert, dans un type de jeu jusqu’alors très rarement adepte de ce style. En effet, vous l’aurez compris, et c’est bel et bien ce qu’il faut retenir de cet opus : la saga Yu-Gi-Oh! vaut le détour très largement pour son jeu de cartes et son aspect stratégique. Dès lors, tout ce qui agrémente les duels est bienvenu, mais doit quand même proposer quelque chose d’enrichissant pour le jeu. Ici, vous vous rendrez vite compte que le monde semi-ouvert consiste en quelques dialogues à droite et à gauche (assez superficiels au passage), des items à ramasser parfois, et rien de plus. Cerise sur le gâteau (un gâteau déjà pas vraiment alléchant) : Yu-Gi-Oh! RUSH DUEL : Dawn of the Battle Royale n’est pas ce qu’on pourrait appeler un porte étendard de la Switch sur le plan technique. Les décors sont fades, très communs et lisses, et rien ne retiendra vraiment votre attention si ce n’est l’animation et le design de certains personnages qui sortent un peu du lot (essentiellement car ils sont “contourés”).

Le constat est similaire en ce qui concerne le scénario : l’histoire n’est pas passionnante, et l’on tombe très vite dans une routine où les duels s’enchaînent les uns après les autres. Est-ce un problème pour autant ? Yu-Gi-Oh!, hormis pour les scénarios de la saga originale, a pris l’habitude depuis GX de proposer des histoires plutôt légères. On se concentre très vite alors sur ce qui importe vraiment : les duels, les créatures, et les mécanismes de jeu qui offrent une pléthore de possibilités. Qu’à cela ne tienne, Yu-Gi-Oh! RUSH DUEL : Dawn of the Battle Royale ne déroge pas à la règle, et propose un mode de jeu inédit jusqu’alors : le mode RUSH DUEL.

Le mode Yu-Gi-Oh! RUSH DUEL : l’équilibre à l’extrême

Si vous aviez l’habitude des duels classiques, vous risquez d’être surpris en jouant à cet opus. Yu-Gi-Oh! RUSH DUEL : Dawn of the Battle Royale introduit pour la première fois dans un jeu vidéo en Europe le mode RUSH DUEL, qui comporte quelques règles spécifiques. Attardons nous sur 2 d’entre elles, qui changent selon moi absolument tout à la physionomie des duels.

La première est assez simple : vous pouvez invoquer autant de monstres que vous le désirez au cours d’un même tour. Dans les duels classiques, il est possible d’invoquer normalement un monstre une seul fois par tour, et de réaliser ensuite des invocations spéciales en complément de cette invocation, afin de remplir un board de 5 monstres au maximum. Ici, vous faites face à un board de 3 monstres (comme sur Yu-Gi-Oh! Duel Links), et surtout, vous pouvez invoquer normalement des monstres à la suite autant que vous le souhaitez (qu’ils nécessitent des sacrifices ou non). Cette nouvelle règle, spécifique du mode RUSH DUEL, a pour effet d’accélérer la mise en place au cours d’un tour, mais pas nécessairement d’augmenter la durée d’un combat. Etant donné que votre adversaire aura cette même possibilité, vous vous rendrez vite compte que l’avantage que vous semblez avoir sera aussi présent du côté adverse lors de son prochain tour. Pour parler aux habitués de la saga, j’ai eu l’impression de jouer avec un deck Pendule pendant la grande majorité des duels. Cette nouveauté, à elle seule, change déjà beaucoup la donne, mais cela prend encore plus d’ampleur quand l’on expérimente la suivante.

La seconde grosse nouveauté concerne la phase de pioche à chaque début de tour : quelque soit le nombre de cartes que vous avez en main, vous en piochez pour en avoir 5. Conséquence : vous aurez très envie d’utiliser un maximum de cartes à chaque tour afin d’épuiser votre main et d’en composer une fraiche au tour suivant pour développer votre jeu. Lorsque l’on combine ça aux invocations illimitées dans un tour, on se rend vite compte que le mode RUSH DUEL est un mode accéléré, et vise à faire jouer les joueurs un maximum, dès que possible. Cependant, ce type de jeu est assez limité par le board à 3, qui va très vite se remplir et vous empêcher de piocher une toute nouvelle main. Après plusieurs heures de jeu, mon bilan est plutôt très mitigé : bien que j’ai le recul pour comprendre que ce mode RUSH DUEL ne soit pas mauvais, il casse totalement avec les decks à stratégie lente que j’ai pu essayer sur d’autres jeux auparavant (notamment sur Yu-Gi-Oh! Legacy of the Duelist : Link Evolution). Je trouve qu’il équilibre bien trop le jeu à chaque tour, de telle sorte qu’il n’est pas vraiment possible de prendre l’ascendant au cours d’une partie sans que vos efforts soient ruinés en l’espace d’un seul tour adverse. Ceci étant dit, d’autres joueurs pourront apprécier ce mode, qui a le mérite d’être différent de ce qui se faisait jusqu’à maintenant.

Des cartes Yu-Gi-Oh! à foison, vraiment ?

Maintenant que les mécanismes du mode RUSH DUEL ont été expliqués, on peut se demander comment ils s’ancrent dans un système de jeu déjà bien complexe, comprenant tout un tas de “features” alléchantes et appréciées des joueurs. Parmi elles, on note les fusions, les invocations XYZ, les invocations Synchro, les invocations Pendules, ou encore les monstres Lien. Si toutes ces particularités étaient bien présentes sur Yu-Gi-Oh! Legacy of the Duelist : Link Evolution, ici, il n’en est rien ! Yu-Gi-Oh! RUSH DUEL : Dawn of the Battle Royale propose un mode de duel très simple, trop simple même. Durant les dix grosses premières heures de jeu (le test sera mis à jour si il en est autrement lors de la suite du jeu), vous jouez uniquement avec des cartes de type normal, ainsi qu’avec des cartes à effets, mais rien de plus. Pas d’extra deck, des mécanismes de jeu très limités, visant très probablement à simplifier au maximum les affrontements. Là encore, cela en ravira certains, et déplaira à d’autres : Yu-Gi-Oh! a toujours été un jeu considéré comme trop complexe pour beaucoup de joueurs, avec des effets à la pelle et des chaînes pas forcément faciles à comprendre. Cet opus a au moins le mérite de proposer des duels accessibles à tous, très simples à aborder (pas forcément faciles à gagner cela dit, car il est très dur de prendre un vrai avantage comme expliqué précédemment).

Au delà des types de cartes, qui sont limités, on note aussi que dans cet opus RUSH DUEL : Dawn of the Battle Royale, chaque carte est présente en version RUSH DUEL. En effet, si vous distinguerez des cartes et designs familiers, ne vous y méprenez pas : vous avez affaire à une version légèrement différente (sur le design seulement) de la carte classique que vous connaissez si bien. D’une façon générale, les nouveaux designs sont plutôt réussis, et les petites animations se jouant lorsque que vous placez vos monstres sur le board sont propres. Petit supplément : une cinématique se jouera lorsque vous invoquerez un monstre signature d’un deck. Si techniquement on peut tiquer en la regardant, cela reste néanmoins un ajout appréciable au jeu. Finissons ce test en abordant un point fort du jeu : le contenu. Car bien que cet opus ne contienne que 700 cartes (ce qui est très peu comparé aux quelques 9000 cartes de Legacy of the Duelist : Link Evolution), vous avez de nombreuses choses à faire si tant est que vous accrochez au mode RUSH DUEL.

Si vous êtes toujours là, vous y resterez

Le titre de cette partie en dit long : en effet, si vous accrochez au mode RUSH DUEL, alors vous aurez de quoi faire. Il suffit d’ouvrir le menu du jeu pour voir la pléthore d’activités et de succès que vous pouvez accomplir. La section Missions propose des défis à relever au cours du jeu, qui vous rapporte de la monnaie à dépenser dans la boutique, afin d’y acquérir quelques boosters (armez vous de patience car il y en a un peu plus de 1000). On retrouve également le menu “Quiz de Duel”, qui rappelle la partie Tutoriels de Yu-Gi-Oh! Legacy of the Duelist. Dans ce menu, vous allez pouvoir là aussi gagner quelques items et de la monnaie en jeu en résolvant des “puzzles” de duel (c’est à dire des situations dans lesquelles vous devez gagner d’une manière spécifique, pas toujours évident à trouver).

La section Boutique vous permettra évidemment de dépenser votre argent in-game afin d’acquérir de nouvelles cartes (la collection de 700 cartes devrait vite être complétée cela dit), pour compléter vos decks. Vous pourrez les construire de zéro de vous même, ou bien suivre des modèles de deck que vous gagnez au fil des duels en faisant le jeu. Enfin, un mode multijoueur en ligne est présent, plutôt bien fait, et vous permettra bien entendu d’éclater quelques potes en duel. Pas mal de choses à faire donc, et c’est tant mieux, car on se rend compte qu’au delà de la technique, Yu-Gi-Oh! RUSH DUEL : Dawn of the Battle Royale est surtout une histoire de goûts.

  • Un opus pas pour tous, mais honnête - 60%
    60%
60%

Un opus pas pour tous, mais honnête

Yu-Gi-Oh! RUSH DUEL : Dawn of the Battle Royale partagera les foules. Tandis que les néophytes risquent d’apprécier les mécanismes de jeu simplifiées, les joueurs avertis seront déçus du manque de cartes, de la trivialité des duels, ainsi que de l’absence des Fusions/Synchro/XYZ/Pendules/Link. Limite techniquement, cet opus plaira à ceux qui adopteront pleinement le mode RUSH DUEL. Une fois ce cap franchi, il s’avère assez complet et propose une expérience Yu-Gi-Oh! de bonne facture.

Les +

  • Pas mal d’activités en jeu
  • Un monde semi-ouvert
  • Accessible à tous

Les -

  • Techniquement très limite
  • Des mécaniques de jeu simplifiées à l’extrême
  • Manque de cartes
Sending
Note des lecteurs :
66.8% (10 votes)

 

+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
Roms2332

Contenu proposé par - Déjà 34 article(s) à son actif

Présentation : J’achète à peu près tout ce qui concerne Pokémon ou Mario. Je suis aussi fan de plateformer 3D à l’ancienne, de Spyro à Croc en passant par Ape Escape, quelque soit la console, je recherche juste du fun. Cordialement.

guest
1 Commentaire
plus de votes
plus récents plus anciens
Inline Feedbacks
View all comments
Towelie00mgl

quel test qualitatif du meilleur testeur switch,
du meilleur speedrunner sur Ring fit.
palala qu’elle objectivité , j’en suis subjugué