Bannière
75%

Yu-Gi-Oh! Legacy of the Duelist : Link Evolution, c’est l’heure du test ! – TEST

Ça y est, vous pouvez prendre date : le premier jeu Yu-Gi-Oh! est enfin sorti sur Nintendo Switch en cette fin août 2019. Considéré comme beaucoup de joueurs comme l’épisode le plus complet à ce jour, Yu-Gi-Oh! Legacy of the Duelist : Link Evolution débarque sur la console nomade de Nintendo dans une version exclusive incluant tous les DLC sortis jusqu’à présent. Initialement paru en 2015, Yu-Gi-Oh! Legacy of the Duelist proposait aux joueurs de parcourir l’ensemble des campagnes de l’immense saga d’animés au travers de nombreux duels. C’est donc l’occasion d’enrichir un peu plus la ludothèque de la Switch, qui s’offre ici à priori une pièce de choix. C’est l’heure, du du dudu du duuuuuuuuuuu duuuuuu…. TEST !

Yu-Gi-Oh! : entre clair et obscur

Il est important de commencer ce test par quelques propos sur la licence Yu-Gi-Oh! en général, et sur le principe même de ce jeu de cartes. Depuis le début des années 2000, cette licence, aussi bien grâce aux jeux ou aux animés et évidemment via la vente de cartes, attire les foules grâce à son univers unique. Vous incarnez un jeune lycéen qui, selon les campagnes, possède un but différent mais globalement la quête générale reste la même : devenir le meilleur dans ce jeu de cartes, et battre un à un les meilleurs duellistes du monde. Yu-Gi-Oh! propose un univers magique et fantastique, tantôt plutôt enfantin, tantôt très sombre. En effet, tandis que parfois les duels seront juste amicaux, il vous arrivera de vous battre pour sauver l’âme d’un ami (rien que ça !). L’essentiel de l’intrigue tourne aussi, surtout pour la première campagne, autour des objets du Millenium. Ces derniers possèdent des pouvoirs mystiques plutôt méconnus, mais d’une puissance incroyable, et donnent à leurs possesseurs les pleins pouvoirs, autant durant les duels qu’en dehors. Yu-Gi-Oh! Legacy of the Duelist propose donc une histoire travaillée et développée car il s’appuie sur une série installée depuis 20 ans. Le prix à payer quand on vise aussi gros, c’est forcément quelques petits passages rapides sur des éléments moins importants de l’intrigue, ce qui au final sert le dynamisme du jeu.

Un peu à la façon d’un Dragon Ball Z, Yu-Gi-Oh! Legacy of the Duelist essaie de respecter un maximum les séries originales tout en proposant un contenu ludique et agréable à parcourir, et le pari est réussi. Le jeu alterne duels et séquences de dialogues en 2D soignées : soit vous connaissez déjà parfaitement la série et vous apprécierez la rapidité de certaines cinématiques, soit vous découvrez pleinement la licence et les dialogues piqueront probablement votre curiosité et pourront vous inciter à visionner les épisodes de l’animé (que je vous conseille au passage). Cependant, ces dialogues ne représentent qu’une infime partie du jeu, puisque bien sûr, Yu-Gi-Oh! Legacy of the Duelist est un jeu de cartes, et nous allons parler en détail du système de jeu.

Un jeu de cartes complexe et stratégique qui a fait ses preuves

Yu-Gi-Oh! Legacy of the Duelist s’appuie sur un jeu de cartes qui a su mettre à jour ses règles au fil des années et des nouveaux épisodes de l’animé. Si les règles de base paraissent plutôt simples, elles se complexifient grandement avec l’utilisation de cartes particulières, qui sont très loin d’être des exceptions. Vous débutez le jeu avec 5 cartes dans la main et un paquet de cartes appelé ” deck. C’est dans celui-ci que vous allez piocher à chaque tour. Chaque joueur possède ses points de vie, et pour remporter le duel vous devez amener à zéro ceux de votre adversaire. Pour cela, vous allez devoir utiliser les différents types de cartes à votre disposition, et évidemment de façon intelligente pour venir à bout de l’IA, mais aussi et surtout d’autres duellistes joueurs dans les duels en ligne.

Les cartes monstres sont vos armes d’attaque principales. Elles possèdent un niveau, des points d’attaque et de défense, et vous devez les utiliser pour attaquer soit les monstres de votre adversaire, soit directement les points de vie de ce dernier si son champ de combat est vide. Chaque monstre peut être utilisé en position d’attaque (dans laquelle il pourra attaquer évidemment), ou en position de défense, où il ne fera que subir les assauts. Les positions utilisent respectivement les points d’attaque ou de défense du monstre. Le principe est ensuite simple : lors d’un combat, les points d’attaque ou de défense des deux monstres sont comparés, et celui qui a les points les plus élevés remporte l’assaut. Il existe ensuite de nombreux cas particuliers sur lesquels nous ne reviendrons pas ici pour éviter de rendre ce test trop fastidieux, mais sachez qu’à partir de cette base là, le jeu propose ensuite une foule d’autres systèmes pour enrichir les affrontements et complexifier l’issue. Pour n’en citer qu’un, une des règles importantes est que les monstres de niveau élevé nécessitent le sacrifice d’autres monstres déjà présents sur le terrain pour être invoqués.

Viennent ensuite les cartes magies et les cartes pièges. Les cartes magies ne peuvent pas être attaquées directement comme les cartes monstres, elles n’ont pas de points d’attaque ou de défense, mais agissent considérablement sur le cours du jeu et peuvent changer n’importe quelle facette du duel. Vous pouvez alors abaisser les points de vie de votre adversaire, renforcer votre monstre, affaiblir celui de votre adversaire, détruire des cartes magies/pièges adverses, et bien plus encore. Les cartes magies sont au moins aussi importantes que les cartes monstres dans l’issue d’un duel, et peuvent renverser totalement la tendance d’une partie. Enfin, les cartes pièges sont utilisées en réaction à n’importe quelle action qui peut avoir lieu durant la partie, que ce soit durant votre tour ou celui de votre adversaire, pour perturber le cours du jeu. Ce sont en quelque sorte des cartes magies, mais qui se déclenchent différemment. Là aussi, vous verrez que certains decks et certaines stratégies se basent principalement sur les effets des cartes magies et pièges, et les monstres passent totalement au second plan.

Là où Yu-Gi-Oh! se démarque par rapport à un autre jeu de cartes stratégique comme Pokémon par exemple, c’est que chaque carte est particulièrement unique et peut changer entièrement les règles d’une partie. Je ne parle pas d’une simple modification du terrain de jeu ou autre, mais bien de règles spécifiques induites par une carte. Vous l’avez sans doute remarqué d’ailleurs, il arrive parfois que les descriptions sous les cartes magies / pièges ou même sous certaines cartes monstres à effet soient tellement longues à lire qu’elles en sont presque illisibles, ce qui témoigne de la complexité de certaines stratégiques. Quelques cartes terrains par exemple (dans la catégorie cartes magies) peuvent mettre en place un système de compteur durant la partie, générer des ” pile ou face “, ou bien créer une zone de dépôt de cartes spécifique, différente du cimetière (où sont déposés les monstres morts au combat par exemple) ou de la zone de jeu.

Pour en terminer en ce qui concerne les règles du jeu, étant conscient du fait que je ne pouvais pas être exhaustif sans faire un test de 20 pages, je voulais tout de même parler d’une particularité qui démarque les campagnes entre elles. Chaque campagne introduit au moins une nouvelle mécanique de jeu. Pour la campagne GX par exemple, bien qu’elles fussent présentes dès le début de la série, les fusions ont particulièrement été mises en avant. Ce mécanisme de jeu vous permet, grâce à une carte magie Polymérisation et à deux monstres particuliers, d’invoquer un monstre bien plus puissant. Ces monstres dits ” Fusions ” sont conservés dans un deck à part appelé “Extra-deck”. C’est ce genre de particularité qui donne une identité à chaque campagne, à chaque personnage, et qui tient en halène le joueur durant les très nombreux affrontements. Dans la saga Yu-Gi-Oh! 5D, les monstres synchro ont été introduits. Ce sont des monstres présents aussi dans l’Extra-deck, qui nécessitent l’assemblage d’un monstre dit ” Syntoniseur ” avec une somme de monstres, sans nécessiter de carte Polymérisation. Le monstre invoqué à partir de l’Extra-deck en ” Invocation Synchro ” possède un niveau qui est égal à la somme des niveaux des monstres nécessaires pour l’invoquer : une sorte de monstre Fusion mais avec des pré-requis différents. Enfin, pour citer une dernière particularité, dans la saga Zexal, il est possible d’invoquer des monstres grâce à des invocations Xyz. Ces monstres utilisent des monstres ” Matériels ” pour faire une nouvelle créature de niveau égal, et cette dernière peut ensuite être désassemblée pour retrouver les monstres utilisés en Matériel. La plupart du temps, ces monstres Xyz nécessitent d’utiliser les monstres utilisés pour la fusion, afin de profiter de leurs capacités.

Vous l’aurez compris, les règles sont nombreuses, complexes, et font la richesse de Yu-Gi-Oh!, particulièrement de cet épisode Legacy of the Duelist. Maintenant que vous connaissez les basiques, la question est de savoir si le jeu propose suffisamment de contenu pour exploiter tout ce système.

Du contenu à la pelle

Yu-Gi-Oh! Legacy of the Duelist propose différents modes de jeu, qui ont pour but de tenir le joueur en haleine afin qu’il puisse découvrir et explorer toute la richesse que le titre contient réellement. Dans ce genre de jeu, la vraie question n’est pas tellement de savoir si il y a assez de chose à faire, évidemment que oui, mais plutôt de savoir si le jeu donne envie au joueur d’aller au bout.

La première chose à noter est que le jeu comporte plus de 9000 cartes différentes dans cette édition Link Evolution. Cette donnée est cruciale car elle détermine la diversité des affrontements et des situations que vous pourrez rencontrer. Au travers du mode histoire, vous allez pouvoir revivre l’ensemble des campagnes de la saga, en jouant à la fois le protagoniste principal mais aussi son adversaire grâce au mode inversé. Il vous sera possible de rejouer tous les duels individuellement, d’un côté ou de l’autre, avec le deck de votre choix ou le deck proposé par le mode histoire. Les possibilités sont donc immenses, et la rejouabilité est un des gros points forts de Yu-Gi-Oh! Legacy of the Duelist. Vous allez aussi pouvoir acheter via vos points de Duel tout un tas de boosters pour obtenir de nouvelles cartes et construire votre propre deck. Là aussi, si vous avez un attrait pour un style de jeu particulier ou un monstre auquel vous tenez vraiment, vous aurez la possibilité de farmer ces points de duel et de vous construire le deck de vos rêves. Rassurez-vous, les boosters ne nécessitent pas d’achat supplémentaire : la monnaie du jeu – virtuelle – se gagne au fur et à mesure du temps et des combats.

En dehors du mode histoire, vous avez évidemment la possibilité de jouer en multijoueur en ligne avec d’autres duellistes, et de les affronter dans des combats autrement plus sanglants que ceux du mode histoire. Ce mode donne aussi une rejouabilité illimitée au titre, à partir du moment où vous accrochez aux mécaniques de jeu, vous pouvez vous frotter à d’autres joueurs tous plus expérimentés les uns que les autres et devenir intouchable à votre tour, notamment via les parties classées. Enfin, sachez que Yu-Gi-Oh! Legacy of the Duelist propose un mode ” Battle Pack “, dans lequel le jeu vous imposera un deck de 40 cartes avec lequel vous devez remporter votre duel. Bien qu’accessoire, ce mode de jeu vous permettra de varier un peu les plaisirs et pourquoi pas de découvrir de nouvelles cartes à aller chercher en farmant les boosters. Comme dit bien plus haut, Yu-Gi-Oh! Legacy of the Duelist : Link Evolution est une version exclusive à la Switch, et propose par conséquent quelques nouveautés inédites. Il est important de revenir sur ces dernières pour clôturer ce test.

La version ultime et nomade de Yu-Gi-Oh! Legacy of the Duelist

Yu-Gi-Oh! Legacy of the Duelist : Link Evolution propose, contrairement à son aîné, une série de tutoriels très complets, afin de permettre aux néophytes d’appréhender le jeu au mieux (armez-vous de patience cependant, car ils sont assez longs). A ceux-ci s’ajoutent l’ensemble des DLC sortis jusqu’à maintenant, ainsi que 1500 cartes supplémentaires par rapport à l’édition originale du jeu. Pour vous rendre compte du rendu de cette version Switch, voici une vidéo de gameplay réalisée spécialement pour l’occasion par nos soins.

Vous voyez que bien que les visuels du jeu ne soient pas exceptionnels (ce qui était le cas aussi sur l’édition Legacy of the Duelist sortie en 2015 sur les autres supports), le jeu tourne évidemment parfaitement sur Switch, en mode portable ou salon. Les animations laissent malgré tout à désirer, surtout celles qui se déclenchent lors de l’attaque de monstres emblématiques de la série comme le Dragon Blanc aux Yeux Bleus. On note aussi d’assez nombreuses coquilles de traduction, ce qui est dommage, bien qu’on puisse à peine imaginer le travail de titan fourni par les équipes sur cet aspect là. Ces petits défauts ne sont cependant pas du tout une spécificité de cette version Switch, et en ce sens elle constitue la vraie version ultime du jeu, la plus aboutie et fournie à ce jour. Enfin, sachez qu’avec le jeu vous seront offertes 3 cartes exclusives, qui seront glissées dans la boîte sous blister. Un petit cadeau plus qu’appréciable, surtout pour les amateurs d’illustrations et collectionneurs.

Acheter sur Amazon :

Acheter sur Fnac.com :

 

Yu-Gi-Oh! Legacy of the Duelist Link Evolution

Une invocation sur Switch réussie
  • Une invocation sur Switch réussie - 75%
    75%
75%

Résumé

Yu-Gi-Oh! Legacy of the Duelist : Link Evolution débarque sur Nintendo Switch avec toutes les cartes en main pour en faire un jeu culte. Une histoire plaisante, un jeu complexe et divertissant, du contenu massif à n’en plus finir, le tout livré avec ses DLC et une bonne rejouabilité en ligne grâce aux duels classés. Malgré une technique un peu vieillotte, nul doute que cet épisode est celui de la saga Yu-Gi-Oh! le plus abouti à ce jour, toutes consoles confondues.

Les +

  • Toutes les campagnes présentes
  • Des mécaniques de jeu très fournies et plaisantes
  • Plus de 9000 cartes et des possibilités de jeu nombreuses

Les -

  • Animations un peu dépassées
  • Quelques erreurs de traduction
Envoi
User Review
74.25% (8 votes)

A propos de l'auteur :

Roms2332

J’achète à peu près tout ce qui concerne Pokémon ou Mario. Je suis aussi fan de plateformer 3D à l’ancienne, de Spyro à Croc en passant par Ape Escape, quelque soit la console, je recherche juste du fun. Cordialement.

a écrit 22 articles sur Switch-Actu.

Un commentaire pour “Yu-Gi-Oh! Legacy of the Duelist : Link Evolution, c’est l’heure du test ! – TEST

  1. Mon fils est fan des animés et je lui avais promis de l’acheter à la sortie et nous ne sommes pas déçu, c’est un très bon jeu (pour ceux qui aiment les jeux de cartes du style), 9000 cartes, une bonne base afin de créer un deck compétitif.

    un des points fort est le fait de pouvoir faire les même combats que dans l’anime (mon fils a adoré battre Kaiba avec Exodia :-))

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.