superhot nintendo switch
85%

SUPERHOT, ce fut court mais intense – TEST

Disponible depuis déjà plusieurs années sur les plateformes PC, Xbox One et PS4, le jeu SUPERHOT du studio SuperHot Team est sorti en août 2019 sur la console hybride de Nintendo, la Switch. Reconnu comme un excellent titre à travers le grand nombre de critiques déjà publiées depuis l’arrivée initiale du titre, il nous tardait de pouvoir un jour y jouer sur notre console favorite du moment. Plus humble, pas forcément toujours bien traitée par les développeurs, est-ce que celle-ci peut gérer correctement un jeu comme SUPERHOT ? Nous allons voir ça ensemble.

Rappel de ce qu’est SUPERHOT

Pour la faire courte, SUPERHOT est un jeu de tir à la première personne, un FPS donc, ne misant pas sur un aspect rapide, violent et massacreur que l’on peut retrouver dans beaucoup, beaucoup de jeux du genre. L’idée ici est de sortir vivant de salles blanches à l’instar d’un Portal, en affrontant non pas des énigmes complexes mais des ennemis prêts à tout pour vous faire la peau. Mais la grande différence se trouve avant tout dans la gestion de l’espace et du temps : le temps n’avance que lorsque vous vous déplacez ou utilisez une arme (à feu, blanche ou même un vase si vous le voulez). Vous pouvez donc à tout moment arrêter de bouger et vérifier comment les ennemis se débrouillent, ce qu’ils font et, s’ils ont déjà tiré, comment faire pour éviter les balles qui vont arriver à toute vitesse. Attention tout de même, une fois votre personnage à l’arrêt, le temps défile toujours, mais de façon vraiment très lente.

Si aux premiers abords le titre vous donnera l’impression de n’être qu’une suite de niveauxce qui n’est pas forcément faux, qu’on se le dise – un scénario se met en place au fur et à mesure du temps. Sans réel spoiler, cette histoire se base sur un joueur qui découvre le jeu, et n’arrive plus à s’en passer au point d’être en quelques sortes happé par l’univers. Vous n’aurez pas droit ici au plus grand roman de science-fiction de votre vie, mais l’idée d’ajouter une histoire et une narration reste plaisante.

Le plus gros reproche que je peux faire au jeu, c’est sans nul doute sa durée de vie, en mode scénario. Il m’aura fallu moins de 3 heures pour en venir à bout, tout en étant un peu (très) mauvais dans certains niveaux. Un joueur qui se débrouille vraiment bien en viendra à bout en deux heures maximum. Nous pourrions nous dire qu’étant donné le gameplay pouvant amener à une répétitivité, cela peut être une bonne chose, mais je vous avoue que je suis resté un peu sur ma faim. Heureusement, le studio a eu la bonne idée d’ajouter dans SUPERHOT deux modes, une fois le jeu terminé : le mode infini et le mode défis. Le premier vous permet de battre autant d’ennemis que vous le pouvez, sans temps imparti : si vous mourrez, votre nombre d’ennemis battus s’affiche, et vous n’avez plus qu’à tenter de le battre. Le second mode, comme son nom l’indique, vous propose des défis précis : n’utiliser que le sabre, ne pas sauter, etc.

Néo, est-ce toi que l’on contrôle ?

Alors pour répondre de suite à la question : non. Nous ne contrôlons ni Néo ni Miyamoto dans SUPERHOT. Néanmoins, l’idée peut faire penser à Matrix de par l’idée de mélanger le temps, l’espace et des balles arrivant à toute vitesse en un seul jeu. Différentes choses sont ajoutées au fur et à mesure du jeu afin de complexifier un tant soit peu le gameplay. La première chose possible, c’est la base du jeu : se déplacer et ramasser armes à feu et objets divers comme des vases, des battes de baseball, des verres, et j’en passe. Les développeurs ont eu la bonne idée de colorer en noir tous les objets utilisables, afin de les rendre visibles dans un univers très blanc. Il est d’ailleurs possible de lancer tous les objets sur les adversaires, cela étant très pratique lorsque votre arme à feu est déchargée (ce qui est très très très courant). Par la suite, l’on vous apprend que vous pouvez sauter. Je vous assure que cette fonctionnalité n’est utile qu’à ce moment, lors du tutoriel d’apprentissage du saut. Je n’ai JAMAIS réutilisé cela, j’ai même fini par l’oublier tellement c’était inutile. C’est bien dommage, les possibilités d’ajouter des séquences de plateforme à un tel jeu auraient été infinies.

Attention SPOILER : Dernière chose, il est possible (et utile cette fois) d’échanger son propre corps contre celui d’un ennemi. Cela peut être très pratique pour vous sortir d’une impasse ou simplement pour tuer un adversaire lorsque vous n’avez aucune arme : vous attendez qu’il soit bien concentré sur vous, et hop vous prenez son corps. D’une pierre deux coups, un ennemi en moins à affronter. Les possibilités sont donc nombreuses dans SUPERHOT, mais malheureusement pas toujours toutes utilisées à bon escient.

Une technique solide, mais imparfaite

En règle générale, les joueurs sont très difficiles avec les FPS sur Nintendo Switch. La raison est cohérente même s’ils sont parfois un peu durs. Pour SUPERHOT, c’est d’autant plus important que le passage à temps réel / ralenti est à la limite de donner le mal de mer si le jeu n’est pas correctement optimisé. Je dois bien dire que pour le coup, les équipes de SuperHot Team ont fait un bon travail. La technique est réellement très solide avec un affichage en 60 images par secondes très stables. J’ai néanmoins eu la mauvaise surprise de me retrouver face à de belles baisses de framerates, dans des conditions il faut le dire assez extrêmes : beaucoup d’ennemis autour, un décors rempli et moi qui m’amuse à faire tourner la caméra très vite. En dehors de ce cas de figure, rassurez-vous, le jeu tourne réellement bien.

Concernant les commandes du jeu, il existe différentes possibilités : aux Joy-Con avec la reconnaissance de mouvement, aux Joy-Con sans la reconnaissance, ou à la Manette Pro avec ou sans reconnaissance de mouvement. De mon côté, j’ai opté une grande partie du temps pour le mode Manette Pro + reconnaissance, même si j’ai commencé avec les Joy-Con + reconnaissance. Ce mode est particulièrement immersif, mais demandera plusieurs minutes d’adaptation (comme vous pouvez le voir sur la vidéo de gameplay en haut du test).

Super solide, super fun, super court
  • Super solide, super fun, super court - 85%
    85%
85%

Résumé

SUPERHOT est un excellent FPS sur Nintendo Switch, proposant une expérience nouvelle et inédite (si tant est que vous n’ayez jamais fait le jeu sur une autre plateforme). Si toutes les idées de gameplay ne sont malheureusement pas utiles, il faut dire que le style est d’abord curieux, puis très accrocheur. Bémol, le jeu est vraiment très court et son prix de 22.99€ sur l’eShop de la Switch n’est pas justifié par cela, mais bien par l’excellente idée qu’ont eu les développeurs lors de la création de ce jeu.

Les +

  • Une idée de gameplay excellente
  • Une technique solide
  • Le jeu est vraiment prenant

Les -

  • Malheureusement trop court, vraiment
  • De très rares baisses de framerate
  • Le saut, inutile, et c’est bien dommage
Envoi
User Review
0% (0 votes)

A propos de l'auteur :

DesBen

Joueur de 24 ans, fondateur du site Switch-Actu.fr, je suis passionné par le jeu-vidéo depuis The Legend of Zelda: Ocarina of Time. Je joue sur Nintendo Switch, PlayStation 4, parfois sur mon smartphone. Freelance à mes heures perdues, j'ai un certain affect pour la rédaction et le webdesign, à mon niveau. Ma photo de profil a été dessinée par @Nouilles_de_riz (Twitter) !

a écrit 542 articles sur Switch-Actu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.