Pokémon Épée et Bouclier DLC
63%

Pokémon Épée et Bouclier : L’île Solitaire de l’Armure, un premier pas timide – TEST

Les jeux Pokémon ont toujours abordé un cycle comprenant deux jeux d’une nouvelle génération suivie d’une (ou plusieurs) version(s) complémentaire(s). Cette tradition de la licence se voit stoppée par l’apparition d’un season pass pour Pokémon Épée et Bouclier dont le premier DLC a fait son apparition ce 17 juin. L’Île Solitaire de l’Armure vient donc proposer aux joueurs d’explorer une nouvelle île, de découvrir de nouveaux Pokémon ainsi que de nouvelles fonctionnalités d’habitude présentes dans les versions suivant la sortie d’épisodes majeurs. Voyons donc si cette nouvelle méthode s’avère suffisamment convaincante pour justifier son achat.

Un peu plus de terre, au milieu de la mer

L‘île Solitaire de l’Armure compose le nouveau terrain de jeu de ce DLC. Il s’agit d’une île au nord-est de Galar que vous pourrez atteindre en prenant le train à la gare de Brasswick. Le joueur débarque finalement sur une nouvelle zone dont le fonctionnement s’inspire grandement des Terres Sauvages de Pokémon Épée et Bouclier. Il sera donc à nouveau possible d’explorer ce terrain de jeu de la façon souhaitée en y retrouvant les caractéristiques des zones ouvertes du jeu principal que sont la caméra libre ou encore la présence de raids Dynamax. L’île, dans laquelle le joueur peut traverser de nombreux environnements très diversifiés et quelque peu plus détaillés que les Terres Sauvages d’origine, possède une superficie relativement correcte. On retrouve plusieurs panoramas tels que des plages, des forêts, un désert ou encore diverses grottes. Chacun de ces paysages offrent ses propres particularités en termes de présence de Pokémon, objets et PNJ (nous détaillerons ce point dans la suite du test).

On ne passe cependant pas à côté des problèmes présents dans la version d’origine que sont notamment le popping des créatures juste devant le joueur ou encore les énormes freezes lorsque la connexion internet est activée. L’Île Solitaire de l’Armure arrive également avec le retour de nombreux Pokémon absents des versions originales : on voit une centaine de créatures revenir, dont certaines possèdent un comportement véritablement unique sur la carte, notamment les Sharpedo qui nageront à toute vitesse vers le joueur ou encore un énorme Wailord disponible au beau milieu de l’océan. Ce détail permet d’apporter beaucoup de vie à cette nouvelle zone de Terres Sauvages, faisant de celle-ci le principal point positif de cette extension.

Une histoire annexe peu attirante dans l’Île Solitaire de l’Armure

Après avoir relevé les très bons points concernant la nouvelle île de ce DLC, attardons-nous un peu sur le scénario principal d’Isolarmure. Lors de votre arrivée sur ce petit oasis, vous serez accueilli par votre rival (qui sera différent selon la version du jeu) le temps de cette aventure : après un rapide combat, il sera très vite précisé que l’ensemble de l’histoire se déroulera avec comme point central le dojo présent sur le petit archipel. À l’intérieur de ce dernier, le joueur sera amené à rencontrer le mentor du dojo, le vénérable Mustar, qui sera chargé de vous informer des différentes quêtes à réaliser. Les premières missions s’avéreront être relativement pauvres et plutôt éloignées de l’esprit Pokémon puisqu’il s’agira uniquement de quêtes dans lesquelles le joueur sera amené à chercher divers objets après de longs allers-retours.

Après cette très courte phase, les combats Pokémon viendront enfin faire leur grand retour accompagné du nouveau membre de vos équipes : Wushours. Le défi suivant consistera à se rendre dans l’une des deux tours de l’Île Solitaire de l’Armure afin d’y disputer des affrontements dans les règles de l’art : cependant, cette partie s’avère également relativement vide, les dresseurs ne possédant qu’un seul et unique Pokémon par équipe. Les combats contre ces derniers sont finalement vite pliés et ne s’avèrent en aucun cas être un élément marquant de cette nouvelle aventure. Le tout s’achève par un affrontement contre le maître du dojo afin de combler le scénario de ce DLC qui se révèle être véritablement court et dont l’intérêt ludique reste plus que limité.

Plus de contenu pour plus de fun ?

Hormis l’aventure principale, le DLC regorge de petits détails permettant de prolonger la risible durée de vie du scénario. Comme tout bon Pokémon qui se respecte, un nouveau Pokédex exclusif à l’Île Solitaire de l’Armure fera son apparition : ce dernier se compose d’environ 200 créatures parmi lesquelles une centaine qui n’étaient pas présentes dans le jeu principal. Une véritable bonne nouvelle pour les fans de la série qui vont pouvoir retrouver à nouveau certaines créatures indisponibles auparavant. Une quête assez répétitive consistant à retrouver 151 taupiqueurs est également disponible : bien que cette dernière ne soit pas des plus palpitantes, les récompenses à la clé se montrent, elles, particulièrement généreuses.

Le dojo montre également une certaine évolutivité puisqu’en l’échange d’une grosse quantité de Watts de nouveaux équipements pourront apparaître. Au milieu de tout ça, on retrouve des ajouts très intéressants pour ceux désirant améliorer leurs Pokémon : on pense notamment à la possibilité de gigamaxer ses protégés grâce à la présence de nouveaux champignons dans les grottes ou encore des PNJ permettant de faciliter grandement l’élevage de ses créatures. Ces nouveautés viennent quelque peu compenser la faiblesse de l’histoire de cette Île Solitaire de l’Armure.

Un premier essai à la finition imparfaite
  • Un premier essai à la finition imparfaite - 63%
    63%
63%

Un premier essai à la finition imparfaite

Avec ce premier DLC portant le nom de l’Île Solitaire de l’Armure, Game Freak livre une véritable nouvelle zone de jeu à la sauce Terres Sauvages dont les décors réellement variés permettent de parcourir l’île avec beaucoup de plaisir. Le retour de nombreux Pokémon ajoute à l’ambiance globale de l’île, tout en offrant une atmosphère unique à ce DLC. Une ambiance bucolique qui vire rapidement vers la fin puisque le scénario de cette nouvelle aventure s’avère véritablement décevant, tant en matière de durée que d’intérêt. Le tout se révèle malgré tout intéressant grâce à la présence de quelques ajouts et quêtes afin de densifier la proposition pour les joueurs avides de remplir leur Pokédex ou bien ceux souhaitant optimiser au mieux leurs Pokémon.

Les +

  • Une nouvelle île possédant un level design très réussi
  • Le retour d’une centaine de créatures pour le plaisir des nostalgiques
  • Des récompenses uniques généreuses
  • Des ajouts intéressants pour optimiser son équipe

Les -

  • Les mêmes soucis que le jeu principal dans les Terres Sauvages
  • Un scénario inintéressant en matière de contenu et de durée
  • La quête des taupiqueurs, longue et fastidieuse
Sending
Note des lecteurs :
67.59% (27 votes)
Dams

Contenu proposé par - Déjà 146 article(s) à son actif

Présentation : Etudiant en Biologie, Joueur avec une préférence pour Nintendo et plus particulièrement pour la licence Pokémon

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments