mario + the lapins crétins sparks of hope trailer histoire
92%

Mario + The Lapins Crétins: Sparks of Hope, une suite réussie ? – TEST

Lors de l’année de lancement de la Nintendo Switch en 2017, Ubisoft a surpris bon nombre de joueurs avec un titre inédit et audacieux mêlant l’univers du célèbre plombier de Nintendo et de ses propres loufoques créatures dans Mario + The Lapins Crétins: Kingdom Battle. Le titre avait par ailleurs reçu une extension afin d’ajouter l’univers de Donkey Kong à son Tactical RPG. À la suite de très bons retours, que ce soit de la presse ou des joueurs, l’éditeur français a annoncé en 2021, l’arrivée d’une suite à ce crossover avec Mario + The Lapins Crétins: Sparks of Hope. Alors, la bonne expérience de l’année 2017 s’avère-t-elle être un coup de chance ou bien l’épisode à venir sur Nintendo Switch le 20 octobre prochain permet-il de confirmer l’essai ?




Le système de combat évolue

C’est l’aspect principal de la licence, son système de combat. Si le premier épisode optait pour un Tactical RPG très classique avec un déplacement cases par cases, la suite du titre de 2017 vient apporter sa propre touche à cette formule. En lieu et place de ce mode de déplacement, c’est désormais autour d’une zone que les personnages pourront se déplacer avant d’effectuer une action. Les déplacements ne sont ainsi plus limités en quantité, mais plutôt restreints à une aire donnée. On retrouve évidemment les éléments qui avaient fait le succès des combats de Kingdom Battle avec de nombreuses interactions autour des déplacements : les tuyaux sont toujours présents sur les champs de bataille tout comme les sauts sur les alliés (et ennemis pour certains personnages). Sparks of Hope apporte également de nombreux nouveaux éléments afin de rendre les combats encore plus palpitants et la mise en place de stratégies plus variées avec par exemple la présence de tremplins pour sauter et planer sur les champs de bataille.

Afin de mener à bien son combat, chaque héros dispose de plusieurs possibilités. Tout d’abord la charge, qui consiste en un simple tacle d’un ennemi pour lui occasionner des dégâts. Cette dernière est limitée à une fois par tour. Au niveau des attaques à proprement parler, chaque personnage dispose de deux points d’action qu’il peut répartir selon ses souhaits entre l’utilisation d’un des deux Sparks équipés (le rôle exact de ces derniers sera développé dans la partie suivante), le tir classique mettant fin à la phase de déplacement ou bien la capacité spéciale du personnage, qui intervient directement ou bien même pendant les phases ennemies selon les spécificités.

Du côté du bestiaire, le jeu développé par Ubisoft Milan se montre bien plus généreux qu’en 2017. On retrouve bien plus d’ennemis dans les champs de bataille, que ce soit du côté des lapins avec de nouvelles créatures capables de voler de la vie, de repousser l’équipe de personnages ou encore maniant les différents éléments, et même du côté de l’univers de Mario avec la présence de Goomba et de Bobombs sur les terrains d’affrontement. Tout comme son prédécesseur, Mario + The Lapins Crétins: Sparks of Hope propose des combats contre des monstres un peu plus coriaces. Bien que semblant un peu moins imaginatives que dans le premier volet, les batailles contre les boss restent un bon moment avec de nouvelles situations de jeu à appréhender.

La préparation et la personnalisation au centre de l’expérience

Afin de bien réussir les phases de combat, il faudra s’y préparer comme il faut, et le moins que l’on puisse dire, c’est que Mario + The Lapins Crétins: Sparks of Hope offre de nombreux outils pour cela. La grande nouveauté de cet épisode pour ce point de gameplay résulte d’un mélange entre les Lumas de Super Mario Galaxy et les Lapins Crétins d’Ubisoft, donnant une créature nommée Sparks. Ces derniers vont avoir une importance capitale dans la construction d’un groupe puisqu’ils pourront être équipés sur un personnage précis, afin de lui donner différentes améliorations. Chaque membre de l’équipe pourra équiper jusqu’à deux Sparks, permettant de nombreuses associations au service d’une grande diversité pour les combats. Les pouvoirs de ces derniers sont variés, allant de la simple augmentation d’attaque ou de défense, à l’attribution d’un élément à une attaque (feu, poison…). En plus de se combiner entre eux, les pouvoirs de cet étrange croisement viennent également recouper les aptitudes des personnages offrant une multitude de stratégies possibles. Afin de tirer le maximum de ces créatures, il faudra également les améliorer en leur distribuant un nombre spécifique de fragments d’étoiles, permettant d’améliorer l’efficacité des effets.

Comme mentionné dans le paragraphe précédent, les héros constituant l’équipe possèdent des aptitudes spéciales en plus du tir classique et de l’utilisation des Sparks. Ces capacités sont propres à chaque personnage et permettent de créer une certaine synergie dans l’équipe. Par exemple, Mario possède la capacité d’effectuer une attaque en dehors de son tour, lorsqu’un ennemi effectue un mouvement. Cette action peut-être couplée avec la capacité d’un Sparks offrant un élément feu, qui va faire courir l’ennemi dans tous les sens. Il existe tout un tas de combinaisons de ce genre extrêmement satisfaisantes à mettre en place en combat. On peut également citer quelques autres pouvoirs que l’on retrouve chez certains personnages : Lapin Peach sert de soigneuse à l’équipe, Peach vient octroyer des bonus de défense tandis que Luigi servira de Sniper avec des tirs à longue distance. Les capacités de ces héros seront également soumises à des améliorations grâce à un arbre de compétences. Le passage des niveaux dans ce dernier viendra complètement remettre en question certaines stratégies afin de les améliorer et de créer des combos dévastateurs lors des affrontements. On regrettera parfois les batailles limitées à trois personnages uniquement tant on aimerait pouvoir mener les affrontements avec un ou deux personnages supplémentaires.

Mario + The Lapins Crétins, c’est aussi et surtout une question de personnages. Si la plupart des figures du premier titre de la franchise sont de retour, on note tout de même l’absence de Yoshi et de son lapin associé, qui semblent trop occupés à s’occuper du Royaume Champignon pour venir explorer la galaxie. Par ailleurs, chaque tête d’affiche du Tactical RPG d’Ubisoft remplit un rôle bien particulier : Mario possède des stats équilibrées, Lapin Mario est dévastateur lors des affrontements au corps à corps tandis que Lapin Luigi sera capable d’affaiblir les adversaires. Si l’on perd deux figures par rapport au premier jeu, ce sont trois nouveaux personnages qui viendront gonfler les rangs de ce Mario + The Lapins Crétins: Sparks of Hope. Du côté des visages connus de Nintendo, Bowser s’alliera avec Mario le temps d’une aventure avec son Bazooka créant des explosions sur une large zone. Lapin Harmonie viendra endormir ses adversaires avant de leur envoyer une rafale de balles. Pour finir, un personnage tout droit issu de l’imagination d’Ubisoft, Edge, viendra faire peser le mystère sur son rôle tout le long du parcours des héros.

Dans Mario + The Lapins Crétins: Sparks of Hope, l’exploration change de dimension

Si les batailles et la personnalisation ont bien progressé entre les deux titres, c’est bien du côté de l’exploration que Mario + The Lapins Crétins: Sparks of Hope transcende sa formule. Le jeu semble piocher des inspirations dans trois grands Mario 3D avec des grandes zones ouvertes rappelant Super Mario Odyssey, de nombreuses tâches d’ombre à nettoyer faisant un clin d’œil à Super Mario Sunshine et bien sûr, toute la thématique autour de l’espace, des Lumas (et des Sparks) semblent tout droit tirés de Super Mario Galaxy. Il s’agira donc d’explorer ces vastes zones afin d’y remplir une multitude de tâches bien plus variée qu’à l’époque : venir en aide aux villageois en acceptant leurs quêtes, résoudre de petites énigmes au sein du monde, collecter les huit pièces rouges ou encore un mini jeu de pêche aux poissons… L’exploration des mondes ne manque pas de petits secrets à découvrir et est un véritable plaisir à arpenter. Notons une grande différence avec le premier volet, les arènes de combat ne sont plus prédéfinies directement sur la carte comme c’était le cas à l’époque, ces dernières apparaissent lors d’un contact avec un adversaire sur la carte du monde, à la manière d’une rencontre avec un Pokémon par exemple. Ce changement rendant le monde mille fois plus intéressant à explorer se fait au dépit de quelques temps de chargement venant ralentir un peu l’expérience.

Pour ce qui est de son histoire principale, le titre dirigé par Davide Soliani sert un récit relativement simple mais suffisamment attrayant pour donner envie de continuer. Une puissante menace pèse sur la galaxie, il faudra alors se promener de planète en planète pour éradiquer cette dernière. Il s’agira alors de nettoyer les traces d’ombre laissées par l’ennemi par le biais de différents combats, dont la difficulté peut parfois s’avérer relativement rehaussée. Au cours de l’avancement dans le scénario, le petit groupe de personnages obtiendra de nouvelles capacités de terrain par le biais de Beep-O, le petit aspirateur de terrain multitâche de l’univers de Mario et les Lapins Crétins. Ce dernier permettra entre autres d’activer des mécanismes ou encore de révéler des passages secrets.

Du côté de son ambiance, Mario + The Lapins Crétins: Sparks of Hope peut compter sur une bande originale plus que solide. Déjà à l’œuvre sur le premier opus, Giant Kirkhoppe à qui on doit les OST de la plupart des titres Rare est rejoint par l’homme responsable des musiques d’Ori, Gareth Coker ainsi que Yoko Shimomura que l’on connait pour son travail sur Kingdom Hearts ou la série des Mario & Luigi. Avec un si beau casting pour ce qui est de la bande-son, le titre d’Ubisoft ne pouvait pas se manquer. Si on regrette juste qu’à certains moments de l’histoire, la musique soit un peu en retrait, dès que cette dernière reprend, c’est un véritable plaisir pour les oreilles. Les affrontements ne sont pas en reste avec des nombreuses pistes différentes selon les lieux de combat. En dehors des musiques, certains des personnages se voient obtenir un doublage français puisque certaines répliques, ou morceaux de répliques, sont doublées pour ce qui en est des personnages d’Ubisoft, rajoutant un plus à la cohérence du monde. Un dernier mot sur la direction artistique de cet épisode, toujours aussi chatoyante : elle rend à merveille sur l’écran de la Nintendo Switch ou en mode docké.

Mario + The Lapins Crétins: Sparks of Hope, une suite encore meilleure
  • Mario + The Lapins Crétins: Sparks of Hope, une suite encore meilleure - 92%
    92%
92%

Mario + The Lapins Crétins: Sparks of Hope, une suite encore meilleure

Quelle surprise fût Mario + The Lapins Crétins: Kingdom Battle en 2017 et quelle réussite cet épisode Sparks of Hope est en cette année 2022. Ce nouveau titre parvient à améliorer l’ensemble des points du premier épisode, tout en gardant les éléments qui ont fait son succès. Le système de combat s’articulant autour de zones de déplacement fonctionne à la perfection. Les nombreuses options de personnalisation tournant autour des Sparks sont un véritable plaisir à étudier afin de trouver la stratégie la plus parfaite et loufoque menant vers la victoire. Le tout s’appuie sur une exploration revue et corrigée afin de se rendre bien plus fluide qu’auparavant. Les mondes regorgent de secrets à découvrir et de petites quêtes à accomplir. On regrettera seulement les quelque temps de chargement venant alourdir un poil l’expérience. Pour finir, comment ne pas aborder l’OST de ce Mario + The Lapins Crétins: Sparks of Hope qui est de toute beauté dès lors qu’elle s’exprime suffisamment. Une grande bande-son pour un grand jeu.

Les +

  • Un système de combat amélioré sur les bases du précédent
  • Une personnalisation plus poussée autour des Sparks
  • Des personnages aux aptitudes et attitudes réussies
  • Une exploration plus engageante
  • Une bande son magnifique…

Les -

  • Les quelques temps de chargements
  • Des batailles limitées à trois personnages uniquement
  • … mais quelques fois en retrait
Sending
Note des lecteurs :
80.25% (48 votes)
+1
5
+1
2
+1
0
+1
0
Dams

Contenu proposé par - Déjà 470 article(s) à son actif

Présentation : Etudiant en Biologie, Joueur avec une préférence pour Nintendo et plus particulièrement pour la licence Pokémon

guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments